Opéras en streaming à (re)voir cette semaine du 18 mai 2020

Xl_opera-streaming-18-24-mai-2020-640b

Comme maintenant depuis plusieurs semaines, faute de pouvoir accueillir le public dans les salles, les établissements lyriques lèvent le rideau virtuellement en diffusant en ligne (le plus souvent gratuitement) leurs productions les plus emblématiques.
Cette semaine, on retrouve par exemple une sélection très historique au Met de New York (incluant un Don Giovanni de 1977 avec James Morris, Dame Joan Sutherland et le récemment disparu Gabriel Bacquier en Leporello) mais aussi des extraits des œuvres que les artistes auraient dû chanter en ce moment sur la scène new-yorkaise ; le lancement de la troisième saison virtuelle de la Monnaie de Bruxelles ; la possibilité de (re)voir le documentaire enthousiasmant « l’Opéra » sur le site de l’Opéra de Paris (dévoilant les coulisses de l’institution parisienne) ou encore un Don Giovanni avec Ludovic Tézier dans le rôle-titre sur la plateforme de l’Opéra de Vienne, entre autres...

***

Metropolitan Opera

Le 18 mai, Idoménée, roi de Crète de Mozart ouvre cette dixième semaine de retransmissions du Met Opera, dans la production très classique mais intemporelle de Jean Pierre-Ponnelle, avec notamment Matthew Polenzani, Nadine Sierra, et Alice Coote.
• Le 19 mai, Lohengrin est l’un des opéras wagnériens les plus populaires du public new-yorkais, proposé ici dans la mise en scène d’August Everding créé en 1976 – la captation date de 1986, Eva Marton y est une Elsa innocente aux côtés du ténor Peter Hoffmann dans le rôle-titre, l'un et l'autre faces à la terrifiante Ortrud de Leonie Rysanek (après avoir elle-même longtemps brillé dans le rôle d’Elsa) ;
• Le 20 mai, Un Ballo in Maschera est proposé ici dans la mise en scène David Alden (2012), qui transpose l’ouvrage dans un univers de film noir : Sondra Radvanovsky est Amelia, aux côtés de Marcelo Álvarez et du regretté Dmitri Hvorostovsky dans l'un de ses rôles emblématiques ;
• Le 21 mai, Turandot dans une captation datant de l’année dernière (dirigé Yannick Nézet-Séguin), l’historique mise en scène de Franco Zeffirelli réunit ici l’impressionnante Christine Goerke dans le rôle-titre avec Yusif Eyvazov en Calàf (l’un de ses rôles de prédilection) et la soprano Eleonora Buratto pour interpréter Liù ;
• Le 22 mai, Don Giovanni choisi par le public sur les réseaux sociaux, dans l’antique production de Herbert Graf datant de 1977, avec le baryton basse James Morris  dans le rôle-titre, aux côtés de Joan Sutherland en Donna Anna et le récemment disparu Gabriel Bacquier en Leporello ;
• Le 23 mai, Faust de Gounod dans une nouvelle production de Des McAnuff (2011) qui réunissait alors une distribution prestigieuse : Jonas Kaufmann dans le rôle-titre, René Pape en Méphistophélès et Marina Poplavskaya en Marguerite (après la défection d’Angela Gheorghiu) ;
• Le 24 mai, Manon de Massenet dans la production de Laurent Pelly, captée ici en 2012, réunissant notamment Anna Netrebko dans le rôle-titre aux côtés du des Grieux de Piotr Beczała.

Toutes les retransmissions de la semaine sont disponibles chacune pendant 24 heures, sur le site du Metropolitan Opera

À voir également : les portes du Met Opera sont fermées et plusieurs productions de l’établissement new-yorkais ont dû être annulées. Pour certains artistes, certaines de ces productions devaient être l’occasion de prises de rôle ou de début sur la scène new-yorkaise : le New York Times les a invités à interpréter de courts extraits des airs emblématiques qu’ils auraient dû chanter au Met au cours des dernières semaines ou des mois à venir et diffuse ces extraits vidéo (en attendant, espérons-le, que le Met puisse de nouveau les accueillir sur sa scène).
On peut ainsi entendre en streaming Erin Morley dans le rôle de Sophie (Werther), Javier Camarena dans la Cenerentola, Sonya Yoncheva dans Manon Lescaut, Jamie Barton dans le rôle d’Elisabetta (Maria Stuarda), Brian Jagde en Cavaradossi (Tosca), Ailyn Pérez dans La Bohème, Tara Erraught en Angelina (Cenerentola) et Ana María Martínez dans un extrait de Madama Butterfly. 

Opéra national de Paris

Jusqu'au 24 mai : parallèlement à quelques-unes de ses productions d'opéra ou de ballet, l'Opéra national de Paris invite à (re)voir l'enthousiasmant documentaire l'Opéra de Jean-Stéphane Bron, dévoilant les coulisses de l'institution lyrique parisienne ;
Mais aussi, toujours : 
Jusqu'au 9 octobre : Les Indes Galantes par le réalisateur Clément Cogitore, avec notamment Julie Fuchs qui interprétait le rôle de Fatime pour la première fois (on rendait compte du spectacle) ;
Jusqu'au 9 novembre : La Traviata mise en scène par Simon Stone, avec Pretty Yende dans le rôle-titre et Benjamin Bernheim (on en rendait compte) ;

Wiener Staatsoper

• Le 18 mai : Götterdämmerung dans la mise en scène de Sven-Eric Bechtolf, dans une distribution réunissant notamment Stefan Vinke en Siegfried et Petra Lang en Brünnhilde, aux côtés de Waltraud Meier ;
• Le 19 mai : Der Freischütz dirigé par Tomáš Netopil avec Adrian Eröd, Camilla Nylund ou Andreas Schager ;
• Le 21 mai : Don Giovanni dans la production de Jean-Louis Martinoty qui réunit notamment Ludovic Tézier  ici dans le rôle-titre, avec Luca Pisaroni en Leporello, Ekaterina Siurina en Donna Anna, Annette Dasch en Donna Elvira et Valentina Naforniţă en Zerlina ;
• Le 22 mai : Idomeneo par Kasper Holten avec Bernard Richter dans le rôle-titre, mais aussi Irina Lungu ou Valentina Naforniţă ;
• Le 23 mai (à 11h) : Patchwork, une commande de l’Opéra de Vienne à destination du jeune public, composée par Tristan Schulze et mise en scène par Silvia Armbruster ;
• Le 23 mai (à 19h) : Arabella dans la mise en scène Sven-Eric Bechtolf datant de 2014, avec Anne Schwanewilms dans le rôle-titre ;
• Le 24 mai : La Flûte Enchantée signée par le duo Moshe Leiser et Patrice Caurier, avec Jörg Schneider et Olga Bezsmertna, Thomas Tatzl et Ileana Tonca ou encore René Pape.

Chaque jour, les retransmissions sont diffusées depuis la plateforme StaatsoperLive de l'Opéra d'Etat de Vienne.

Théâtre Royal de la Monnaie

Depuis le début des mesures de confinement, le Théâtre de la Monnaie de Bruxelles propose des « saisons virtuelles » invitant à (re)voir en ligne certaines de ses productions emblématiques. Selon l’établissement, quelque 130 000 spectateurs se sont laissé séduire par les deux premières saisons et la troisième, du 18 mai au 30 juin, propose une nouvelle sélection d’œuvres. 

Jusqu'au 30 juin : La Flûte enchantée, dans la mise en scène de Romeo Castellucci, qui nous enthousiasmait ;
Jusqu'au 30 juin : Le coq d'Or, confié à la baguette d'Alain Altinoglu et mis en scène par Laurent Pelly, qui là aussi nous séduisait ;
Jusqu'au 30 juin : L'Elixir d'Amour de Donizetti, dirigé par Thomas Rösner ;
Jusqu'au 30 juin : Lohengrin de Wagner, ici mis en scène par Olivier Py (dont on explicitait les intentions dans une chronique) et confié à la direction musicale d'Alain Altinoglu ;
Jusqu'au 30 juin : Béatrice et Bénédict d'Hector Berlioz, ici dans la première mise en scène de Richard Brunel pour la Monnaie, dirigée par Jérémie Rhorer avec Stéphanie d'Oustrac et Julien Dran ;
Jusqu'au 30 juinOrfeo et Majnun, cette production de théâtre musical qui faisait se rencontrer mythe occidental et légende arabe. 

Bayerische Staatsoper

Chaque semaine, l'Opéra d'Etat de Bavière diffuse un récital (son concert du lundi, disponible ensuite plusieurs jours en replay), en plus de l'une de ses productions d'opéra. 

Ce 18 mai, l’Opéra d’Etat de Bavière retransmet un récital de la basse Tareq Nazmi, accompagné par le pianiste Gerold Huber dans un répertoire de Robert Schumann et Jacques Ibert ;
Jusqu'au 30 mai : la maison bavaroise propose par ailleurs Orphée et Eurydice, dans la production Nigel Lowery et Amir Hosseinpour, dirigée par le chef Ivor Bolton, avec notamment Vesselina Kasarova et Rosemary Joshua dans les rôles titres. 

Royal Opera House

• Jusqu'au 8 juin : la Royal Opera House de Londres diffuse sa production mise en scène par Richard Eyre de La Traviata (créée 2009) avec notamment Renée Fleming dans le rôle-titre (davantage de détails sont disponibles dans notre chronique du spectacle, en allemand) ;
• À partir du 22 mai : Cendrillon, de Jules Massenet dans la production de 2011 du Royal Opera. 

Opéra national du Rhin

• La Calisto, sur YouTube : l’OnR invite à revoir sa production de La Calisto (donnée en avril-mai 2017, et que nous avions chroniquée alors...) avec au pupitre Christophe Rousset à la tête des Talens Lyriques dans la mise en scène de Mariame Clément, avec dans les rôles principaux Elena Tsallagova (La Calisto), Vivica Genaux (Eternità, Diana), Giovanni Battista Parodi (Giove), Nikolay Borchev (Mercurio)...
• Marlène Baleine, sur YouTube : production de théâtre musical pour enfants sur des pièces musicales de la Renaissance et un livret d’Anna Wenzel (d’après le livre de Davide Calì et Sonja Bougaeva). Avec les artistes de l’Opéra Studio de l’OnR.

Opéra de Monte-Carlo

• Jusqu'au 24 mai, le Tannhäuser présenté en première mondiale dans sa version de Paris en français en février 2017 par l'Opéra de Monte-Carlo est disponible via France 3 et son replay. La mise en scène est signée Jean-Louis Grinda, la direction musicale, Nathalie Stutzmann, tandis que José Cura tient le rôle-titre (nous rendions compte de la production à l'époque).
• La maison monégasque a également mis en ligne - à la suite des deux déjà annoncés précédemment - le troisième épisode de La Bohème, signée par Jean-Louis Grinda, avec Irina Lungu dans le rôle de Mimi, que nous avons vue en janvier 2020.

Théâtre des Champs-Elysées

• Le 19 mai, à partir de 19h, le Théâtre propose grâce à France Musique Le Freischütz enregistré en 2015 sous la direction de Thomas Hengelbrock, avec Véronique Gens (Agathe) et Nikolai Schukoff (Max).

Dutch National Opera

Cette semaine, l'Opéra d'Amsterdam propose une semaine toute dédiée à Richard Wagner, au travers d'un cycle complet du Ring

• Du 21 mai au 4 juin : Das Rheingold 
• Du 22 mai au 5 juin : Die Walküre
• Du 23 mai au 6 juin : Siegfried
• Du 24 mai au 7 juin : Götterdämmerung
Mais aussi : 
• Jusqu'au 24 mai : Doctor Atomic de John Adams, sans doute l'une des références de l'opéra contemporain.

Le programme de diffusion et les vidéos sont disponibles à cette adresse

Opéra de Zurich

Chaque semaine, l'Opéra de Zurich propose au moins l'une de ces productions en streaming. 

Du 21 au 24 mai : Werther de Jules Massenet, avec Juan Diego Flórez dans le rôle-titre et Anna Stéphany qui chantait pour la première fois le rôle de Charlotte.

Sur Operavision

Jusqu'au 17 juinThe Pearls of Cleopatra, la rare opérette d'Oscar Straus, avec ici l'actrice de cinéma et de théâtre Dagmar Manzel dans le rôle de Cléopâtre ;
Jusqu'au 24 juilletSpring Storms, au sujet grave mais traité avec grande légèreté par Barrie Kosky au Komische Oper de Berlin. 

 

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading