La Bohème - La Bohème

Informations Description Extraits
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

  • Compositeur :Giacomo Puccini
  • Librettiste :Giuseppe Giacosa
  • Année de création :1896
  • Lieu de création :Italie
  • Nombre d'acte :4
  • Langue originale :Italien
  • Maison d'opéra de la production originale :Teatro Regio di Torino
  • Orchestration originale :Cordes, 2 flûtes traversières, piccolo, 2 hautbois, 1 cor Anglais, 2 clarinettes, 1 clarinette basse, 2 bassons 4 cors d'harmonie, 3 trompettes, 3 trombones, 1 trombone basse timbales (musique classique), tambour, Triangle, cymbale, grosse caisse, xylopho

Description de l'Œuvre

Description Acte 1 Acte 2 Acte 3 Acte 4

Un ton, un rythme, des répliques qui fusent, des airs de pure volupté, un orchestre qui scintille et se love dans les voix : ce sont, jetées avec un sens de l’invention et de la concision extraordinaire, quelques-unes des formules géniales de Puccini qui courent d’un bout à l’autre dans La Bohème. Au départ : un roman plaisant d’Henry Murger. Au final : deux heures de mélodrame parmi les plus belles et populaires de tout le répertoire italien. L’éclat et le lyrisme de Puccini se doublent d’un sens aigu du paroxysme et d’une passion gourmande des voix ; l’orchestre, lui, procède par touches et par climats et, dans un discours où les airs s’imbriquent avec une merveilleuse fluidité, emporte tout sur son passage : le spectateur est happé par les rouages de cette mécanique, puis ému aux larmes par un théâtre qui n’est que vie et effusion des sentiments.`

Résumé

A Paris, au XIXe siècle. Une bande d’étudiants sans le sou compte sur les joies de la vie pour égayer un peu son quotidien misérable, car manger, se chauffer ou payer son loyer tient du luxe ! La tendresse de la petite cousette Mimi apporte lumière et chaleur au poète Rodolfo : tous deux vivent passionnément leur coup de foudre et font connaître leur amour à leurs amis durant la soirée de Noël. Le peintre Marcello, lui, est habitué aux coups d’éclat avec Musette, sa maîtresse volage : leur couple forme un contrepoint plein d’humeur à celui, plus mélodramatique, de Mimi et Rodolfo, qui finissent par rompre, bien malheureux de ne réussir à s’entendre. En fait, Mimi se sait condamnée par la phtisie qui la ronge peu à peu. Bien que séparée de Rodolfo, elle viendra expirer dans ses bras, sous les yeux des bohèmes, incapables de la soigner dans leur triste mansarde du Quartier Latin.

Acte 1

C’est la nuit de Noël à Paris, et la vraie vie de bohème pour quatre étudiants sans le sou du Quartier Latin : il y a là Rodolfo, le poète, Marcello, le peintre, Schaunard, le musicien, et Colline, le philosophe, et ils sont aussi transis qu’affamés. Tous partent réveillonner à l’extérieur – tous sauf Rodolfo, qui doit terminer un article. Ce dernier reçoit la visite de la cousette Mimi, sa voisine, en quête d’une chandelle et du grand amour. Rodolfo et elle se présentent tour à tour l’un à l’autre dans deux airs débordants de lyrisme, avant d’unir leur voix : c’est le vrai coup de foudre.

Extrait : « Che gelida manina… Si, mi chiamano Mimi »

Acte 2

Mimi et Rodolfo sont venus retrouver leurs amis au Café Momus, où la fête bat son plein. La bande est rejointe par Musette, l’ancienne maîtresse de Marcello désormais au bras du vieux Alcindoro. Jalousies, prises de bec, réconciliations : la piquante Musetta sort le grand jeu pour reconquérir son Marcello, qui en pince toujours pour elle.

Acte 3

Si Marcello et Musetta passent leur vie à se chamailler, rien ne va plus en revanche entre Mimi et Rodolfo. Mimi est trop coquette et flirte avec tout le monde, se plaint Rodolfo – mais Rodolfo, lui, s’enferme dans sa jalousie, reproche Mimi. En fait, la petite cousette est phtisique, et se sait donc mortellement atteinte. Elle fait ses adieux à son amant, mais tous deux décident d’attendre le printemps pour se séparer définitivement.

Acte 4

Quelques mois se sont écoulés, et l’arrivée des beaux jours a signé la rupture entre Mimi et Rodolfo. Impossible pour les deux amis d’oublier leur maîtresse ; ils évoquent avec nostalgie les bonheurs d’hier.

Musette est arrivée accompagnée de Mimi, mourante. Pour payer un médecin à la jeune femme, les amis décident de vendre le peu qu’il leur reste, mais rien n’y fait : après de bouleversants adieux, Mimi avoue à Rodolfo qu’elle l’aime toujours et s’éteint doucement. Rodolfo s’effondre en pleurs, hurlant de désespérés «Mimi ! Mimi ! » dans une atmosphère chargée de pathos.

Extraits

Mode immersif

Commentaires

Loading