Orphée et Eurydice - Orfeo ed Euridice

Informations Description
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

  • Compositeur :Christoph Willibald Gluck
  • Librettiste :Ranieri De’ Calzabigi
  • Année de création :1762
  • Lieu de création :Autriche
  • Nombre d'acte :3
  • Langue originale :Italien
  • Maison d'opéra de la production originale :Burgtheater
  • Orchestration originale :2fl,2ob,1chalu,2fg,2cors,2cornets,2tp,3tbn,timb,percu,harpe,clavecin,strings

Description de l'Œuvre

Description Acte1 Acte 2 Acte 3

De l’opéra ou du théâtre ? Mauvaise question, aurait sûrement répondu Gluck, pour qui l’un et l’autre allaient de pair et devaient s’unir jusqu’à se confondre, pour exprimer la quintessence du drame. Son Orphée et Eurydice est la plus brillante illustration de cette conquête. Lorsqu’il reprend, plus d’un siècle et demi après Monteverdi, la fable de l’Orfeo, Christoph Willibald Gluck se lance dans un renouveau des codes de l’opéra en vigueur sur les scènes. Des codes qu’il trouve trop chargés, trop badins, trop anecdotiques. Tout focaliser sur l’action dramatique : telle est sa vision. Voilà qui explique la puissance de son Orphée et Eurydice, écrit pour Paris après avoir été une œuvre italienne. Enrichie de ballets et de chœurs, la musique est d’une beauté lumineuse, au service de la tragédie pure. Les trois actes dessinent un opéra comme décanté, réduit à sa forme noble et idéale. Comme si Gluck atteignait l’expression de la vérité avec une évidence et une grâce toute classique.

Résumé

Ayant perdu son épouse Eurydice, Orphée pleure sa mort durant la cérémonie funèbre. Les Dieux, voyant le chagrin du jeune héros, l’autorisent à descendre aux Enfers pour qu’il aille chercher sa bien-aimée. Une seule condition lui est imposée : qu’il ne croise pas le regard d’Eurydice en remontant des Enfers. Accueilli d’abord avec hostilité par les Esprits infernaux, Orphée est guidé par les Ombres heureuses qui lui rendent Eurydice. Tous deux chantent le bonheur de leurs retrouvailles, et Orphée veille à ne pas regarder son épouse. Mais celle-ci commence à douter de l’amour d’Orphée, qui lui refuse tout contact. Tenu au silence, Orphée finit pourtant par briser le serment et témoigne son amour à Eurydice : la jeune femme s’effondre aussitôt, laissant Orphée à nouveau seul. Toutefois, grâce à l’intervention de l’Amour, ils seront bientôt – et pour l’éternité.

Acte1

Eurydice, la femme d’Orphée, est morte. Dans un bois, Orphée, entouré de nymphes et de bergers, pleure la mort de sa bien-aimée et procède à la cérémonie funèbre.

Acte 2

Zeus a vu l’immense chagrin d’Orphée et lui a envoyé l’Amour. Orphée aura le droit de descendre aux Enfers. Si sa musique parvient à attendrir les Dieux, alors son épouse lui sera rendue. Seule condition : il ne devra ni regarder ni informer Eurydice de ces conditions lorsqu’il la ramènera sur terre – sinon elle mourra. Décidé, Orphée part à la recherche de sa bien-aimée.

Orphée se fraie un chemin parmi les esprits infernaux. Bien qu’il ne soit pas le bienvenu, il finit par attendrir les gardiens, qui lui ouvrent les portes du royaume des morts.

Acte 3

Dans le paysage des Champs-Elysées, les Ombres heureuses souhaitent la bienvenue à l’époux fidèle et lui rendent Eurydice. Tandis que cette dernière exprime son bonheur, Orphée est contraint de garder le silence et de rester de marbre jusqu’à ce qu’il soit sorti des Enfers.

Orphée tâche de conduire Eurydice loin des Enfers. Mais la jeune femme ignore pourquoi Orphée lui refuse le moindre regard… Ne pouvant résister davantage aux prières d’Eurydice, Orphée succombe : il se retourne et embrasse sa bien-aimée, qui tombe morte aussitôt. De nouveau, Orphée est plongé dans le plus grand désespoir. Toutefois, les époux seront bientôt réunis pour l’éternité par l’Amour.

Commentaires

Loading