Chronique à la une

Filtrer

Toutes les chroniques

Un bal masqué en guise de fin de règne à Genève

Emmanuel Andrieu

C’est avec un ouvrage de Giuseppe Verdi (Simon Boccanegra en l’occurrence) que Tobias Richter avait débuté son mandat de directeur général du Grand-Théâtre de Genève, en septembre 2009, et c’est avec Un Ballo in maschera qu’il le referme en ce mois de juin 2019. Il a fait appel à un vieil ami, en la personne de Giancarlo del Monaco, qui a opté pour la mouture originale, délaissant la cour du...


Un Vaisseau fantôme aquatique au Théâtre Graslin de Nantes

Emmanuel Andrieu

C’est avec Le Vaisseau fantôme que se clôt, non seulement la saison d’Angers Nantes Opéra, mais aussi la collaboration avec l’Opéra de Rennes, puisque l’institution des Pays de la Loire aura partagé les principaux titres de sa saison avec la structure bretonne - dont l’ouvrage de Richard Wagner. Annoncée pas plus tard qu'hier, la saison 19/20 confirme le rapprochement des deux maisons et ce sont à nouveau cinq...


Nicola Alaimo, Rigoletto hors-norme à l'Opéra de Marseille

Emmanuel Andrieu

C’est avec Rigoletto comme titre que s’achève la riche saison de l’Opéra de Marseille, et si la distribution réunie par Maurice Xiberras est l’une des meilleures que nous ayons entendues pour cette œuvre, on aurait cependant préféré une autre production que celle signée par le metteur en scène (marseillais) Charles Roubaud pour les Chorégies d’Orange en 2017, spectacle que notre...


Joyce DiDonato et Antonio Pappano à Saint-Denis : une rencontr...

Thibault Vicq

Dans l’histoire de la musique lyrique, songer à Jeanne d’Arc téléporte chez Verdi ou Honegger, chez Tchaïkovski ou Gounod. Quelques autres ouvrages se sont perdus en chemin, oubliés par le public ou les théâtres. La courte cantate pour voix seule de Rossini, écrite en 1832 avec accompagnement au piano, reçoit les honneurs d’une orchestration par Salvatore Sciarrino au moment du Festival Rossini de Pesaro en 1989....


Ah la « Mère Supérieure » de Mam’zelle Nitouche au Théâtre Mar...

Alain Duault

Nous avons déjà dit ici-même sous la plume d’Elodie Martinez combien cette Mam'zelle Nitouche, qui s’inscrit dans le travail de redécouverte du répertoire du XIXème siècle par le Palazzetto Bru-Zane, est une réussite. Sa venue à Paris, au Théâtre Marigny, permet d’en juger à nouveau tout le sel, et le poivre : un livret cousu main avec des dialogues aux petits oignons, des...


Les chroniqueurs d'Opéra Online