Chronique à la une

Filtrer

Toutes les chroniques

La Traviata au Palais Garnier : le sensible labyrinthe de la s...

Thibault Vicq

Place à une La Traviata nouvelle génération à l’Opéra national de Paris, après la crinoline de Benoît Jacquot, qui était proposée depuis 2014. Dans cette production, Simon Stone, homme de théâtre, fait suite à un homme de cinéma, et cela s’en ressent : les astuces de la scène lui permettent de composer un espace mouvant, tandis que la direction d’acteurs exigeante...


Madame Butterfly à l’Opéra Bastille : une reprise mitigée

Thibault Vicq

Est-ce qu’on est vieux à 26 ans ? Oui, quand on croit en avoir 18 et qu’on se retrouve nez à nez avec des adolescents en boîte de nuit. La question est plus épineuse dans le cas d’une production lyrique. Celle de Madame Butterfly, par Robert Wilson à l’Opéra national de Paris, date en effet de 1993. Le langage visuel du metteur en scène brillait par sa nouveauté dans ses créations des années...


À Genève, Einstein on the Beach de Philip Glass : une déceptio...

Laurent Vilarem

Einstein on the Beach au Grand Théâtre de Genève était l’un des spectacles les plus attendus de la saison. L’enjeu était énorme, non seulement pour l’institution helvétique puisqu’il s’agissait du premier spectacle de son nouveau directeur Aviel Cahn, mais également d’un point de vue musical car l’opéra de Philip Glass n’avait encore jamais été donné dans une...


Delphine Galou brille dans le rôle-titre d'Il Giustino de Viva...

Emmanuel Andrieu

Troisième formation baroque à se produire (en quatre jours) au George Enescu Festival (après Europa Galante dans Silla et l’Orchestre de l’âge des Lumières dans Iphigénie en Tauride), c’est un grand bonheur que de retrouver l’Accademia Bizantina, toujours dirigée par son directeur-fondateur Ottavio Dantone, et cela seulement deux semaines après l’incroyable succès rencontré par leur...


Le charme contagieux de Benvenuto Cellini à l’Opéra Royal de V...

Thibault Vicq

En ce premier dimanche de rentrée, Versailles semblait être the place to be, pour les visiteurs et les spectateurs. L’indicateur de foule – déjà nombreuse à vue de d’œil – se mesurait à la quantité de vendeurs à la sauvette proposant des porte-clés Tour Eiffel à l’entrée du château. L’Opéra Royal, ouvrant sa saison des 250 ans, a fait salle comble avec une...


Anna Caterina Antonacci, ardente et inoubliable Iphigénie (en ...

Emmanuel Andrieu

Au lendemain d’une enthousiasmante exécution du rarissime Silla de Haendel, nous nous retrouvons à nouveau dans le sublime écrin du Romanian Athenaeum (Athénée Roumain) pour un chef d’œuvre qui reste scandaleusement rare à l’affiche des théâtres lyriques : Iphigénie en Tauride de Christoph Willibald Gluck.   Et qui mieux que la divine Anna Caterina Antonacci était à même...


Les chroniqueurs d'Opéra Online