Opéras en streaming à (re)voir cette semaine du 4 mai 2020

Xl_4_mai

Comme depuis maintenant quelques semaines, les maisons lyriques multiplient leurs offres de productions diffusées en libre accès, donnant parfois le tournis face au grand nombre de propositions venues des salles du monde entier. Nous faisons donc une nouvelle fois un rapide tour d'horizon des nouveautés de cette semaine, qui peuvent tantôt remplacer, tantôt compléter celles déjà référencées la semaine dernière ou la semaine précédente.

***

Metropolitan Opera

 - Le Nozze di Figaro le 4 mai, dans la production de 1998 signée par Jonathan Miller et réunissant un plateau d'exception avec Bryn Terfel (Figaro), Cecilia Bartoli (Susanna) et Renée Fleming (Comtesse Almaviva).
 - Hamlet le 5 mai, mis en scène par Patrice Caurier et Moshe Leiser en 2010. Simon Keenlyside y tient le rôle-titre aux côtés de l'Ophélie de Marlis Petersen, du Claudius de James Morris et de la Gertrude de Jennifer Larmore.
 - L'Amour de loin de Kaija Saariaho, disponible le 6 mai dans une captation de la nouvelle production de 2016 imaginée par Robert Lepage, avec Eric Owens, Susanna Phillips et Tamara Mumford.
 - Capriccio le 7 mai, dans la production élégante de John Cox datant de 2011, où nous retrouvons Renée Fleming en Comtesse, Sarah Connolly en Clairon, Joseph Kaiser en Flamand et Peter Rose en La Roche.
 - Pour son rendez-vous du "choix des téléspectateurs", le Met propose le 8 mai une autre de ses pépites, à savoir La Bohème de 1977. La mise en scène est de Fabrizio Melano tandis que James Levine dirige en fosse, pour un plateau réunissant Luciano Pavarotti et Renata Scotto en Rodolpho et Mimi.
 - Le 9 mai, place à un documentaire, The Opera house, signé par Susan Froemke en 2017 et salué à sa sortie. L'occasion pour le spectateur de découvrir la construction du nouveau Met au Lincoln Center et le long chemin vers son ouverture en 1966. 
 - Le 10 mai, l'Opéra propose de finir la semaine sur le diptyque Cavalleria RusticanaPagliacci, mis en scène par David McVicar dans une production de 2015. Sous la direction de Fabio Luisi, nous retrouvons Marcelo Álvarez et George Gagnidze dans les deux oeuvres en Turiddu/Canio et Alfio/Tonio, tandis qu'Eva-Maria Westbroek est Santuzza et Patricia Racette est Nedda.

Plus d'informations sont disponibles à cette adresse.

Bayerische Staatsoper de Munich

 - Outre le récital de Jonas Kaufmann toujours disponible jusqu'au 6 mai, l'Opéra propose de poursuivre ses concerts du lundi avec fois-ci Christian Gerhaher dans un programme réunissant Dvořák, Wolf et Schubert (plus d'informations ici).
 - La fiancée vendue (Prodaná nevěsta de Bedřich Smetana) vous attend jusqu'au 16 mai dans la mise en scène de David Bösch qui créait cette production en 2018-2019 avant de la reprendre en 2020. La distribution regroupe Oliver Zwarg, Helena Zubanovich, Selene Zanetti, Kristof Klorek ou encore Pavol Breslik et Ulrich Reß.

Plus d'informations sur le site officiel de l'Opéra.

Wiener Staatsoper

Ainsi que l'avait annoncé Dominique Meyer, la Wiener Staatsoper continue de diffuser chaque soir gratuitement un spectacle issu de ses archives audiovisuelles sur la plateforme live de l'établissement viennois. 

 - Le 5 mai, la maison vous propose l'Eugène Onéguine de Falk Richter, maintes fois donné sur ces planches, comme en 20152017, 2018, octobre 2018 ou 2019. C'est d'ailleurs une captation de cette dernière reprise qui est proposée aujourd'hui, avec Boris Pinkhasovich dans le rôle-titre, Marina Rebeka en Tatiana, Margarita Gritskova e Olga et Pavol Breslik en Lenski.
 - Le 6 mai, les amoureux du bel canto seront servis avec I Puritani dans la mise en scène de John Dew proposée en 2015 et 2018. Cette fois, c'est la première de ces versions qui est proposée, avec Olga Peretyatko, John Tessier et Carlos Álvarez sous la baguette de Marco Armiliato.
 - Le 7 mai, le Werther imaginé par Andrei Serban, lui aussi souvent donné dans ce lieu, est proposé dans une captation de 2017 où nous pouvons entendre, pour notre plus grand plaisir, Ludovic Tézier dans le rôle-titre face à la Charlotte de Sophie Koch.
 - Le 9 mai, place aux enfants avec une version adaptée de La Flûte enchantée, avec le Tamino d'Arnold Bezuyen et le Papgeno de Hans Peter Kammerer. Pour les plus grands, la maison met également en ligne aujourd'hui Der Freischütz, dans la mise en scène de Christian Räth donnée en juin et septembre 2018, ainsi qu'en 2020. C'est cette version, avec Anna Gabler, Hans Peter Kammerer et Tomasz Konieczny qui a été choisie pour aujourd'hui.
 - Le 10 mai, la semaine finit sur une note légère avec Le Barbier de Séville, dirigé par Evelino Pidò, avec Rafael Fingerlos dans le rôle du truculent Figaro et Juan Diego Flórez dans celui du Comte d'Almaviva.

Staatsoper de Berlin

 - Babylon, de Jörg Widmann, le 4 mai, mis en scène par Andreas Kriegenburg (lire notre chronique allemande), avec notamment Susanne Elmark, Charles Workman et Marina Prudenskaya.
 - King Arthur, le 5 mai, dans la production imaginée par Sven-Eric Bechtolf et Julian Crouch. Nous y retrouvons Anett Fritsch et Robin Johannsen.
 - Wozzeck, le 10 mai, dans la mise en scène de Patrice Chéreau, avec Franz Grundheber, Waltraud Meier, Endrik Wottrich et Graham Clark.

Les retransmissions sont à retrouver à cette adresse.

Royal Opera House

 - Du 4 au 10 mai, la maison londonienne met à disposition Cosi fan tutte dans la mise en scène de Jonathan Miller initialement créée en 1995. Nous retrouvons ici Pavol Breslik, Stéphane Degout, Thomas Allen, Jurgita Adamonyté ou encore Rebecca Evans.
 - Gloriana, disponible jusqu'au 24 mai, dans une production créée en 2013 par Richard Jones pour le centenaire de la naissance de Benjamin Britten. Susan Bullock y tient le rôle d'Elizabeth I et Toby Spence celui de Robert Devereux. L'occasion de découvrir une oeuvre que l'on ne voit pas tous les jours.
 - La Traviata imaginée par Richard Eyre, donnée à de multiples reprises dans ses murs et à laquelle nous avons assisté en mars 2016 (chronique disponible en français ici), en janvier 2019, ou encore en décembre 2019. Bien que la distribution ne soit pas annoncée, la bande annonce disponible sur le site laisse voir Renée Fleming dans le rôle-titre.

Plus d'informations disponibles sur le site officiel de l'Opéra.

Opéra Comique

Outre les productions déjà évoquées les semaines passées, l'Opéra propose à présent :

 - La Nonne sanglante, jusqu'au 9 mai. Proposée en 2018, nous avions vu cette production réunissant Michael Spyres (Rodolphe), Vannina Santoni (Agnès), Marion Lebègue (La Nonne), Jodie Devos (Arthur) ou encore Jean Teitgen (Pierre l’Ermite) (lire notre chronique).

Opéra de Monte-Carlo

Après avoir proposé Falstaff et Lucia du Lammermor en plusieurs épisodes sur sa chaîne YouTube durant les semaines précédentes, la maison monégasque propose ces mêmes productions, diffusées cette fois sur Monaco Info (dont le direct est accessible sur internet). Ainsi, depuis hier, la chaîne diffuse deux fois par semaine - chaque dimanche et chaque jeudi à 17h - en plusieurs volets la même production de Falstaff imaginée par Jean-Louis Grinda et avec Nicola Alaimo dans le rôle-titre en 2019 (lire notre chronique). Le premier épisode est toujours en ligne (via YouTube) pour celles et ceux qui souhaiteraient rattraper la diffusion d'hier. Le communiqué indique également que Lucia di Lamermmor présentée à l’occasion de la Fête nationale monégasque en novembre 2019 (lire notre chronique) ainsi que La Bohème, programmée en janvier dernier (lire notre chronique), devraient être par la suite retransmises sur ce même principe.

Théâtre des Champs-Elysées

- Le 8 mai, à partir de 19h30, le Théâtre vous propose Theodora, dans sa production de 2015 réunissant Katherine Watson, Philippe Jaroussky, Stéphanie d’Oustrac, Kresimir Spicer et Callum Thorpe sous la baguette de William Christie et dans une mise en scène de Stephen Langridge (lire notre chronique).
- Jusqu'au 12 mai, le Tristan et Isolde enregistré en mai 2016 vous est proposé à l'écoute via le site de France Musique, avec Torsten Kerl et Rachel Nicholls dans les rôles des deux amants.

Opéra de Lyon

Outre les productions citées précédemment, la maison lyonnaise propose également :

 - Nabucco, dans sa version de concert proposée en 2018 (en partenariat avec le TCE) et qui nous avait particulièrement enthousiasmé à l'époque. Amartuvshin Enkhbat y tenait le rôle-titre, en remplacement de Leo Nucci, face à l’Abigaille superlative d’Anna Pirozzi, à la Fenena d'Enkelejda Shkoza et l'Ismaele de Massimo Giordano, le tout sous la baguette de Daniele Rustioni. La captation est disponible jusqu'au 7 mai via le site de France Musique.

Opéra de Rennes

 - La maison lyrique porpose à présent de "réviser ses classiques" en débutant par Tosca jusqu'au 28 mai. Ce nouveau rendez-vous conçu pour les familles "donne à entendre les extraits les plus représentatifs d'une œuvre" et propose ainsi un véritable "programme découverte".

Opéra de Dijon

 - Les Châtiments de Brice Pauset, proposés en création mondiale en février 2020, sont diffusés le 9 mai à 20h. La mise en scène est signée David Lescot tandis qu'Emilio Pomarico est à la tête de l’Orchestre Dijon Bourgogne (lire notre chronique).

Carnegie Hall

 - La salle américaine propose un rendez-vous hebdomadaire grâce à Medici qui retransmet via son site un concert chaque vendredi, disponible ensuite pour une durée de 72 heures. Après Joyce DiDonato et Yannick Nézet-Séguin le 1er mai, Daniel Barenboim dirige ce 8 mai le West-Eastern Divan Orchestra pour une soirée Strauss, Saint-Saëns, Elgar, Wagner et Tchaikovsky.

Teatro Colón de Buenos Aires

Comme nombre d'autres maisons lyriques, le Teatro Colón de Buenos Aires propose plusieurs de ses productions et concerts en replay, notamment sur sa chaîne YouTube. La chaîne est mise à jour chaque dimanche à 20h, heure locale. 

- Ce dimanche 10 mai, on y retrouvera notamment un récital de la soprano Aida Garifullina. Elle faisait ses débuts au Teatro Colòn l'année dernière dans le cadre des Grands Concerts de l'établissement, notamment dans un répertoire russe et romantique. 

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading