Benjamin Britten

Informations Biographie et œuvres
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

  • Date de naissance :22/11/1913
  • Date de décès :04/12/1976
  • Nationalité :Royaume-uni

Biographie

L_britten2

" Britten, il y a encore vingt ans, quand il est mort, n'était toujours qu'un outsider, le marginal que d'emblée il était, et qu'il a mis son courage, sa fierté à demeurer, malgré la reconnaissance publique qui lui venait. (...) Un musicien qui s'exprime par la musique de chambre, par l'intimité chorale et par des opéras où la voix n'a pas à briller, mais à toucher, et où les personnages seuls comptent, pas l'affiche, comment deviendrait-il mondial ? Et simplement public ? C'était déjà beaucoup qu'au moment de sa mort Britten fût sorti du cercle de suspicion où l'avaient enfermé d'abord toutes ses indomptables indépendances : de goût, d'humeur et, par-dessus tout, de convictions. Au moins le message de Peter Grimes, de Turn of the Screw, du War Requiem avait été perçu, fût-ce par un public lui-même avant-coureur. " (Extrait de la préface du livre Benjamin Britten, ou, L'impossible quiétude de Xavier de Gaulle - Actes Sud )

Benjamin Britten, né à Lowestoft en 1913, mort à Aldeburgh en 1976. Eleve de Frank Bridge, auteur, dès sa dixième année, d'une Simple Symphony, Benjamin Britten fait sa véritable entrée dans la musique à Florence, en 1934, avec la création de son Quatuor-Fantaisie pour hautbois et cordes. Par la suite, des œuvres comme Les Illuminations, sur le texte de Rimbaud, ou la Sérénade pour ténor, cor solo et cordes lui permettent d'affirmer son style et sa personnalité. Durant toute sa vie professionnelle, Britten demeure un remarquable pianiste. Viennent ensuite des commandes de la radio, du cinéma.

En 1945, la création de Peter Grimes marque à la fois la naissance de l'opéra anglais moderne et le début de sa carrière comme musicien dramatique. Aussitôt, il abandonne momentanément le grand opéra traditionnel (il y reviendra avec Billy Budd en 1951 - pour aborder un genre plus intime : l’opéra de chambre avec, d’abord, Le Viol de Lucrèce en 1946, Albert Herring en 1947 d’après un conte de Maupassant, et plus tard, The Turn of the Screw en 1954, Le Songe d'une nuit d'été en 1960 ou Mort à Venise en 1973).
 Afin de donner ces opéras, mais aussi d’autres ouvrages contemporains, il créé, en 1946, l'English Opera Group, dont il occupe les postes de directeur artistique, de chef et de compositeur. Deux années plus tard, il fonde le festival d’Aldeburgh, petite ville du Suffolk.

Britten est aussi l'auteur d'un grand requiem écrit pour l'inauguration de la cathédrale de Coventry, le War Requiem, et de plusieurs œuvres pour violoncelle créées par Mstislav Rostropovitch. N'appartenant à aucun groupe ni à aucune école, influencé par Purcell et le folklore anglais, mais également par des musiciens aussi différents que Berg, Verdi, Moussorgski ou Debussy, Britten signe une oeuvre très personnelle, originale, lyrique et profondément anglaise.

Homme pratique, il déclare que sa musique doit toujours répondre à un besoin, faire plaisir à un large public, mais ne sacrifie pas pour autant la qualité. Très cultivé, il connaît la poésie et comprend de manière pénétrante la musique des autres, en particulier celle des maîtres élisabéthains, de Bach, de Mozart et surtout de Schubert.

Commentaires

Loading