Renata Scotto

Informations Biographie & roles
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

  • Nom :Scotto
  • Prénom :Renata
  • Date de naissance :24/02/1934
  • Nationalité :Italie
  • Tessiture :Soprano

Biographie

« Pour continuer à grandir en tant qu’artiste, j’avais besoin de prendre des risques ». Cette déclaration de la soprano Renata Scotto pourrait résumer à elle seule tout un parcours artistique qui l’a menée des plus grands rôles de colorature dramatique du répertoire italien jusqu’à des emplois de mezzo-contralto comme Clytemnestre dans Elektra de Richard Strauss qu’elle a choisie pour ses adieux à la scène en 2002. Sa grande voix de soprano lyrique lui a permis de participer à la renaissance du bel canto romantique à l’instar des Maria Callas, Joan Sutherland, Beverly Sills ou Montserrat Caballé. Tout au long de sa carrière, on s’est plu à souligner la clarté de son timbre, la perfection de sa technique et son art du legato alliés à une mezza-voce qui lui a permis de restituer les émotions les plus ténues. C’est pourquoi Renata Scotto s’est imposée comme une des artistes les plus émouvantes de sa génération.

Née le 24 février 1934 à Savona, près de Gênes, Renata Scotto assiste à 12 ans à son premier opéra, Rigoletto de Verdi, et son enthousiasme est tel qu’elle décide aussitôt de devenir chanteuse. Elle commence à étudier le chant à 16 ans, développant d’abord une voix de mezzo-soprano avant de s’épanouir en soprano, sa véritable tessiture. En 1952, Renata Scotto fait ses premiers pas sur scène dans sa ville natale en chantant Violetta, l’héroïne de La Traviata de Verdi. L’année suivante, elle triomphe dans le même rôle au Teatro Nuevo de Milan. En octobre 1953, c’est au tour de la prestigieuse Fenice de Venise de l’accueillir en Cio-Cio-San dans Madame Butterfly. La consécration arrive très vite quand elle chante en 1954 aux côtés de Renata Tebaldi et Mario Del Monaco dans La Wally de Catalani, sous la direction de Carlo Maria Giulini : Renata Scotto y interprète Walter, un rôle travesti, dans lequel elle se fait acclamer. À la suite de ce retentissant succès, les propositions se multiplient, donnant à sa carrière une dimension qui devient internationale.

Mais, entraînée par le succès et par son goût du défi, Renata Scotto ne ménage guère sa voix en chantant des rôles de lirico-spinto parfois trop lourds pour elle, comme Nedda de Pagliacci de Leoncavallo. Bientôt, lac hanteuse doit « réapprendre » à chanter pour retrouver son agilité dans les aigus. Elle devient alors l’élève de la grande cantatrice espagnole Mercedes Llopart (1895-1970) qui l’initie à l’art du bel canto. Un tournant s’opère dans la carrière de Renata Scotto quand Maria Callas la désigne pour la remplacer dans La Somnambule de Bellini le 3 septembre 1957 au festival d’Edimbourg. Désormais, la soprano italienne sera considérée comme une des meilleures spécialistes du bel canto et elle revendiquera l’héritage des grandes cantatrices romantiques du XIXème siècle comme Giuditta Pasta (1797-1865) ou Giulia Grisi (1811-1869). Mais pour ses débuts au Metropolitan Opera en 1965, Renata Scotto revient à Madame Butterfly tout en continuant à s’illustrer dans Bellini comme lorsqu’elle ressuscite à Palerme La Straniera en 1968. Poursuivant sa conquête des principaux rôles de colorature dramatique sur toutes les grandes scènes internationales avec les partenaires et les chefs d’orchestre les plus prestigieux, Renata Scotto a suivi son chemin sans se laisser enfermer dans un répertoire qu’elle jugeait trop limité. Elle n’a jamais hésité à explorer tous les territoires comme en témoignent de nombreux enregistrements, tel celui des Vêpres siciliennes réalisé en 1977 avec Riccardo Muti, dans lequel elle aborde un des rôles les plus lourds de tout le répertoire de Verdi, celui d’Elena. Chanteuse flamboyante, comédienne accomplie, femme attachante, Renata Scotto n’a pas fait par hasard une carrière au sommet.

CD

Répertoire

Interprété dans

Commentaires

Loading