Chronique à la une

Filtrer

Toutes les chroniques

Un Pelléas et Mélisande (trop ?) ambitieux à l'Opéra de Flandre

Emmanuel Andrieu

A l’occasion du centenaire de la disparition de Claude Debussy (1918), Pelléas et Mélisande est monté un peu partout en Europe, comme tout dernièrement à Bordeaux, et en ce moment même à l’Opéra de Flandre (jusqu’au 4 mars). Aviel Kahn – patron de l’institution flamande – a réuni pour l’occasion une équipe artistique luxueuse : le chorégraphe belge Sidi Larbi Cherkaoui et...


Le Teatro Real ranime avec force Dead Man Walking, de Jake Heggie

Thibault Vicq

La peine capitale est généralement reléguée au second plan des arguments d’opéras, prétexte de basculement au sort d’autres personnages. Dans Dead Man Walking, du compositeur Jake Heggie, le livret de Terrence McNally l’érige en fantôme omniscient autour duquel s’articulent tous les personnages. Il ne couvre pas d’opprobre les pro et les anti. À la place, il anime une dialectique complexe pour...


A Lyon, une Belle au bois dormant qui n’a rien de soporifique

Elodie Martinez

Tout le monde connaît le conte de la Belle au bois dormant dont l’origine la plus fameuse reste sans doute le texte de Perrault (aux côtés de celui des frères Grimm), avant qu'il ne soit popularisé par la version de Walt Disney en 1959. L’opéra de Respighi date pour sa part de 1922 et son livret (signé Gianni Bistolfi) s’inspire principalement de Perrault. Toutefois, le dénouement en est très...


L'Opéra de Lille reprend l'hilarant Roi Carotte d'Offenbach si...

Emmanuel Andrieu

Après avoir triomphé sur la scène de l’Opéra de Lyon en 2015, la production du Roi Carotte de Jacques Offenbach signée par Laurent Pelly reprend du service à l’Opéra de Lille, pour le plus grand bonheur de votre serviteur et d’un public lillois qui a bruyamment manifesté sa joie à l’issue de le soirée. Nous ne reviendrons pas sur les qualités du spectacle que nous avions longuement...


Speranza Scappucci exalte Carmen à l'Opéra Royal de Wallonie

Emmanuel Andrieu

C’est une Carmen dans sa version avec dialogues parlés qu’a retenu l’Opéra Royal de Wallonie, et le fait est suffisamment rare pour qu’il soit évoqué ici. Pour la proposition scénique, Stefano Mazzonis Di Pralafera est allé chercher le metteur en scène allemand Henning Brockhaus qui transpose l’histoire de la gitane dans l’univers du cirque : c’est ainsi à dos d’éléphant...


Les chroniqueurs d'Opéra Online