Espace chroniqueur

Emmanuel Andrieu

S_avatar

Andrieu

Emmanuel

Montpellier/Paris

France

Chroniqueur depuis le 26 novembre 2013

Toutes ses chroniques . 569

Iréne Theorin, flamboyante Gioconda au Gran Teatre del Liceu d...

Emmanuel Andrieu

La Gioconda de Amilcare Ponchielli ne fait plus la fortune des théâtres lyriques comme jadis, et il devient difficile de le voir à la scène, même si Marseille (en 2014) ou Bruxelles (en début d’année) l’ont mis à leur affiche ces derniers temps. Raison de plus pour courir au Gran Teatre del Liceu de Barcelone pour assister à la reprise de la production que Pier Luigi Pizzi avait signée pour...


Reprise de Anna Bolena dans la luxueuse production de Mazzonis...

Emmanuel Andrieu

Après avoir été étrennée il y a tout juste deux mois à l’Opéra de Lausanne, la luxueuse production de Anna Bolena de Gaetano Donizetti imaginée par Stefano Mazzonis Di Pralafera arrive dans les murs du théâtre que l’italien dirige depuis douze ans maintenant : l’Opéra Royal de Wallonie. Nous avions dit - lors des représentations lausannoises - tout le bien que nous en pensions, et nous...


Nadine Sierra et Benjamin Bernheim enflamment le Grand-Théâtre...

Emmanuel Andrieu

Après tant de Manon égarées dans des lieux trop vastes, Opéra Bastille en tête, on se réjouit de voir le délicat chef d’œuvre de Jules Massenet au Grand-Théâtre de Bordeaux, qui plus est avec deux chanteurs parmi les plus électrisants du moment : Nadine Sierra en Manon et Benjamin Bernheim en Des Grieux (pour une double prise de rôle). La production d’Olivier Py, en revanche, s’y trouve...


Sophie Koch, somptueuse Ariane (de Dukas) au Théâtre du Capitole

Emmanuel Andrieu

Pourquoi Ariane et Barbe-Bleue, l’unique ouvrage lyrique de Paul Dukas, est-il si rarement mis à l’affiche ? Peut-être parce que la signification poétique du livret de Maurice Maeterlinck est si dense, sa portée philosophique si complexe, qu’il est toujours difficile d’appréhender son message. L’ouvrage est par ailleurs verbeux, avec des paroles finalement indifférentes, et il n’est donc pas facile à mettre...