Espace chroniqueur

Emmanuel Andrieu

S_avatar

Andrieu

Emmanuel

Montpellier / Paris

France

Chroniqueur depuis le 26 novembre 2013

Toutes ses chroniques . 314

Un plateau vocal d'exception pour Boris Godounov à l'Opéra de ...

Emmanuel Andrieu

S’il est un opéra où l’on se trouve devant la difficulté de faire un choix entre le nombre de versions existantes, c’est bien Boris Godounov, le chef d’œuvre de Modest Moussorgsky. L’Opéra de Marseille a retenu la version primitive de 1869 en sept tableaux, dans une production qu’avait signée Petrika Ionesco pour l’Opéra Royal de Wallonie il y a quelques années. La meilleure solution,...


David Hermann signe un Simon Boccanegra d'une bouleversante hu...

Emmanuel Andrieu

Après son iconoclaste Flûte enchantée le mois dernier in loco, nous n’attendions certes pas de la part du metteur en scène allemand David Hermann une vision traditionnelle de Simon Boccanegra, à nos yeux le plus bel ouvrage de Giuseppe Verdi. Brouillant les pistes, mélangeant les registres et les repères spatio-temporels, rien n’indique que nous sommes à Gênes, ni même que nous assistons à l’un...


Un Matrimonio segreto lourdingue à l'Opéra national de Lorraine

Emmanuel Andrieu

Célébrissime autrefois, Il Matrimonio segreto (1792) de Domenico Cimarosa est presque devenu une rareté aujourd’hui. Oublié le rival napolitain de Paisiello, le protégé de Catherine II de Russie, le successeur de Salieri à Vienne, l’idole de Stendhal… On ne peut donc que féliciter l’Opéra national de Lorraine de remettre ce melodrama giocoso en deux actes, emblématique du compositeur italien et...


Sébastien Guèze, bouleversant Werther à l'Opéra-Théâtre de Metz

Emmanuel Andrieu

Sébastien Guèze nous surprendra toujours. Son Des Grieux à Marseille en octobre 2015 avait laissé des sentiments mitigés : aussi émouvant fût-il aux côtés de la Manon de Patrizia Ciofi, il semblait par trop soucieux de faire étalage de ses dons, en ayant tendance à « pousser ses aigus (…) au détriment de la ligne de chant », comme l’avait écrit notre confrère Alain...


Un Don Giovanni sans stars mais de haute volée vocale au Théât...

Emmanuel Andrieu

Cette production de Don Giovanni montée au Théâtre de Bâle est celle de l’English National Opera (signée par Richard Jones) que notre correspondant à Londres - Sam Smith - avait abondement décrite et commentée dans ces colonnes à l'issue de la première en début de saison. Il n’avait cependant pas osé dévoiler au lecteur l’issue du drame, qui est l'une des plus fortes...