Espace chroniqueur

Thibault Vicq

S_avatar

Vicq

Thibault

Paris

France

Chroniqueur depuis le 17 mars 2017

Toutes ses chroniques . 233

Guerre et Paix « déconté » au Grand Théâtre de Genève

Thibault Vicq

À l’origine, il y avait Guerre et Paix, le roman monument de Tostoï, couvrant une action de 1805 à 1820 sur fond de guerres napoléoniennes. Puis arriva Guerre et Paix, l’opéra bloc en treize tableaux que Prokofiev et sa seconde épouse Mira Mendelssohn (au livret) ont finalisé en douze ans, la faute à la censure soviétique un peu susceptible et mégalomane… Un emblème national de la...


Iphigénie en Tauride au Palais Garnier, toujours essentielle

Thibault Vicq

Après une ouverture de saison avec les Seven Deaths of Maria Callas vues par Marina Abramovič, l’Opéra national de Paris troque la légende pour le mythe : celui des Atrides, dans la reprise de l’Iphigénie en Tauride imaginée par Krzysztof Warlikowski. Pour sa première mise en scène d’opéra en 2006, l’homme de théâtre avait essuyé de très nombreuses huées. Quinze ans plus tard,...


Sonya Yoncheva et Plácido Domingo à Sofia dans un gala rondeme...

Thibault Vicq

Sonya Yoncheva, star internationale. Plácido Domingo, star internationale. Quel est le résultat de leur somme ? Les deux monstres sacrés avaient notamment fait l’essai de l’union dans Luisa Miller au Metropolitan Opera en 2018. À présent, c’est sur ce duo que la soprano bulgare parie les yeux fermés pour le premier concert de sa société de production SY11 Events. En plein air, devant la cathédrale...


Moïse et Pharaon à Pesaro : la musique par sublime KO

Thibault Vicq

On ne peut pas se réjouir uniquement au fait d’assister à un ouvrage aussi rare que Moïse et Pharaon ou le passage de la mer morte, tant ce chef-d’œuvre exige la crème de la crème de la distribution vocale, du chœur (extrêmement sollicité), et peut-être même encore davantage de la direction d’orchestre. L’écriture de ces quatre actes ne sonne pas juste du fait de la jouer ou de la battre...


Karine Deshayes, enfin Elisabetta regina d’Inghilterra à Pesaro !

Thibault Vicq

Il y a quelques jours, Davide Livermore présentait sa Bohème de 2014 au Circo Massimo de Rome à partir de projections de toiles de maîtres. Pour la nouvelle production d’Elisabetta regina d’Inghilterra à la Vitrifrigo Arena de Pesaro – initialement prévue en août 2020 – avec le Teatro Massimo di Palermo, le metteur en scène (ab)use du même procédé, cette fois-ci avec des...