Espace chroniqueur

Dominique Adrian

S_avatar

Adrian

Dominique

Allemagne

Chroniqueur depuis le 19 janvier 2015

Toutes ses chroniques . 7

L’Orfeo de Monteverdi à l’Arsenal de Metz, trop peu de théâtre

Dominique Adrian

Les opéras en version de concert, voilà la solution ? Plus faciles à monter, concentrant l'attention du spectateur sur la musique, résolvant par le vide la question épineuse de la mise en scène, les versions de concert ont de nombreux partisans, a fortiori quand le contexte général n'incite pas aux contacts physiques que le théâtre demande. L'Orfeo de Monteverdi donné à l'Arsenal de Metz...


Sandrine Piau à Metz, une musicalité au service de l'émotion

Dominique Adrian

Initialement prévu le 27 mars, ce récital Vivaldi de Sandrine Piau à l’Arsenal est une des bonnes nouvelles de la rentrée musicale. Quatre airs seulement sont au programme, ce qui laisse une large part au Concert de la Loge dirigé du violon par Julien Chauvin, en résidence à l’Arsenal. Comme il le fait souvent, ce dernier choisit de démembrer les œuvres qu’il joue - deux mouvements de concerto par ci, un...


La bouleversante Passion selon saint Jean par Sellars et Rattl...

Dominique Adrian

Que peut nous dire, aujourd’hui, le texte biblique ? Comment peut-il nous aider à comprendre le monde contemporain ? C’était, dans le monde luthérien autour de Bach, une préoccupation constante, dans un univers où la foi n’était pas une affaire de subtilités théologiques, mais une préoccupation concrète – la justification de l’existence du mal, les difficultés de chacun de...


Charles Quint de Krenek à Munich, une occasion manquée

Dominique Adrian

Les maisons d’opéra aiment les défis, et monter Charles Quint d’Ernst Krenek en est assurément un. La naissance de l’œuvre a eu lieu sous les pires auspices : mal vu des conservateurs, Krenek a subi l’annulation de la création prévue en 1933 à Vienne ; la première a finalement eu lieu en 1938, à la veille de la guerre, et qui plus est à Prague, qui n’allait pas tarder à se...


Il Trittico à l'Opéra de Munich

Dominique Adrian

L’Opéra de Munich a souvent fait parler de lui pour l’audace des mises en scène qu’il présente, mais c’est aussi une maison de répertoire qui conserve, bon an mal an, un grand nombre de spectacles faciles à reprendre, sans ambitions esthétiques particulières mais somme toute efficace. La première de ce Trittico ne date que d’il y a quelques jours, mais la mise en scène de la jeune Lotte de Beer a...


Sunken Garden de Michel van der Aa au Festival de Printemps de...

Dominique Adrian

Il n’y a pas de voie royale pour réussir aujourd’hui la création d’un opéra ; il y a même un terrible paradoxe, en apparence insoluble, qui pèse sur tous ceux qui s’y essaient. D’une part, ils sont confrontés au danger de l’anecdotique : une histoire, des personnages, sans doute, mais en sachant qu’ils ne prendront vie que s’ils ouvrent des perspectives sur quelque chose d’universel....