Chronique à la une

Filtrer

Toutes les chroniques

Natalie Dessay dans « Portraits de femmes » au Festival Ravel

Emmanuel Andrieu

Depuis l’année dernière, les deux grands festivals de musique classique du Pays Basque – Musique en côte Basque et l’Académie Ravel – ont fusionné pour créer une nouvelle manifestation : le Festival Ravel. Placé sous la houlette du pianiste et chef d’orchestre Jean-François Heisser, le festival offre, du 26 août au 16 septembre, pas moins de vingt concerts disséminés dans les...


1

Ian Bostridge bouleverse dans Le Voyage d'hiver de Schubert au...

Emmanuel Andrieu

Une version du fameux Voyage d’Hiver (Der Winterreise) de Franz Schubert par un ténor ? C’est la bonne idée qu’a eu le Festival Menuhin de Gstaad en invitant l’excellent ténor Ian Bostridge à en donner une interprétation très émouvante, dans la très intime Eglise de Rougemont, plus adaptée à ce type de répertoire que l’immense tente du festival où l’on a entendu, deux...


Le Requiem de Berlioz en pré-inauguration des "Commémorations ...

Emmanuel Andrieu

Grand-messe des berlioziens du monde entier, le Festival Berlioz de la Côte Saint-André est placé cette année (un peu en avance sur le calendrier) sous le signe du 150ème anniversaire de la mort du célèbre compositeur français. Pour son premier concert d’envergure – en présence de Mme la Ministre de la Culture Françoise Nyssen qui a chargé Bruno Messina (par ailleurs directeur de la manifestation...


Jonas Kaufmann, Siegmund superlatif au Festival Menuhin de Gstaad

Emmanuel Andrieu

Trois semaines après son récital (d’airs français et allemands) au Festival de Peralada, c’est dans la cossue cité suisse de Gstaad – au célèbre Gstaad Menuhin Festival – que l’on retrouve (dans une forme vocale éblouissante malgré un orteil cassé l’obligeant à arriver sur scène en claudiquant...) le ténor N°1 de notre temps : Jonas Kaufmann. Il n’est cette fois...


Adina au Festival Rossini de Pesaro : Belcanto de sucre glace

La Rédaction

En cette année de commémoration des 150 ans de la disparition de Rossini, le Festival de Pesaro qui lui est tout dédié ressuscite quelques œuvres rares du compositeur. C’est ainsi que cette année, on peut découvrir Adina, cet opera farsa en un acte composé en 1818 mais manifestement créé seulement en 1826 à Teatro San Carlos de Lisbonne et presque jamais repris depuis – peut-être parce que...


Les chroniqueurs d'Opéra Online