Opéras en streaming à (re)voir cette semaine du 29 juin 2020

Xl_streaming_29_juin

Outre les nombreuses et belles pépites que le Metropolitan Opera continue de mettre gratuitement à disposition du public chaque jour, cette semaine est aussi marquée par ce qui semble bien être le clap de fin du calendrier de streaming proposé par l'Opéra de Vienne qui annonce des productions jusqu'au dernier jour du mois, mais pas au-delà. Il en va de même pour la Bayerische Staatsoper qui donne son ultime concert du lundi en compagnie de Jonas Kaufmann, ou encore de la Staatsoper unter den Linden qui programme un dernier concert (instrumental) le 3 juillet. Toutefois, on note également Lohengrin en compagnie d'Anna Netrebko ou encore un gala de l'Instant Lyrique avec Karine Deshayes, Chiara Skerath et Kévin Amiel.

***

Metropolitan Opera 

Le 29 juin, c'est par la langue française que la semaine s'ouvre avec La Fille du Régiment, dans la mise en scène désormais mythique de Laurent Pelly créée à Londres en janvier 2007, captée ici dans sa reprise new-yorkaise de 2019. Sous la direction d'Enrique Mazzola sont réunis Pretty Yende, Stephanie Blythe, Javier Camarena et Maurizio Muraro.
Le 30 juin, c'est au tour de l'allemand de prendre place sur scène avec Die Walküre dans la production de 1989 signée par Otto Schenk. La distribution réunie sous la baguette de James Levine a de quoi attirer puisque Christa Ludwig est Fricka, Jessye Norman, Sieglinde, Hildegard Behrens, Brünnhilde, et James Morris, Wotan.
Le 1er juillet, passage par le russe avec Le Nez dans la première production visuellement éblouissante du Met de cette oeuvre par William Kentridge, avec Paulo Szot, Andrei Popov et Alexander Lewis.
Le 2 juillet, retour au français mais dans l'Espagne des années 1930 avec la Carmen de Richard Eyre captée en novembre 2014, que nous avions vue en 2015. Anita Rachvelishvili propose une performance dynamique dans le rôle-titre face au Don José d'Aleksandrs Antonenko, à l'Escamillo d'Ildar Abdrazakov et à la Micaëla d'Anita Hartig.
Le 3 juillet, l'italien entrera en jeu avec l'élégant Don Giovanni de Michael Grandage créé en 2011, mais que nous avons vu en 2015. Mariusz Kwiecien tient le rôle-titre, Luca Pisaroni est son fidèle Leporello, tandis que Marina Rebeka (Donna Anna), Barbara Frittoli (Donna Elvira) et Mojca Erdmann (Zerlina) forment le trio de femmes séduites.
Le 4 juillet, c'est au tour du Don Pasquale imaginé par John Dexter comme cadeau de départ pour la grande soprano Beverly Sills qui a fait ses adieux au Met en tant que Norina, tandis que de son côté, Håkan Hagegård fait ses débuts sur cette même scène en Malatesta. Le sensationnel Alfredo Kraus chante de son côté Ernesto, et Gabriel Bacquier tient le rôle-titre.
Le 5 juillet, la semaine se clôt en feu d'artifice avec une distribution exceptionnelle réunie sous la baguette de Michele Mariotti pour l'entrée au répertoire de La Donna del Lago. Dans cette "production atmosphéique" signée Paul Curran, Joyce DiDonato est Elena, Juan Diego Flórez est Giacomo V, John Osborn est Rodrigo et Daniela Barcellona incarne Malcolm.

» L'ensemble de la programmation est disponible ici.

Wiener Staatsoper

Rigoletto ouvre la semaine le 29 juin, sous la direction d'Evelino Pidò  et dans la mise en scène de Pierre Audi proposée en 2016. Nous y retrouvons Carlos Álvarez dans le rôle-titre, aux côtés de la Gilda d'Olga Peretyatko et du Duc de Mantoue de Juan Diego Flórez.
Le 30 juin, place à la dernière production annoncée pour cette série de streaming : le Falstaff imaginé par David McVicar, capté lors de sa création en décembre 2016. Le plateau réuni alors promet une belle soirée avec Ambrogio Maestri, spécialiste du rôle-titre qu'il maîtrise avec brio pour l'avoir déjà étrenné sur bien des scènes à travers le monde, comme à Londres en 2015. Ludovic Tézier est pour sa part Ford, Carmen Giannattasio, son Alice, Paolo Fanale, Fenton, et Marie-Nicole Lemieux est un luxe en Mrs. Quickly.

» L'ensemble de la programmation est disponible ici.

Bayerische Staatsoper

• La maison bavaroise propose pour son dernier "concert du lundi", ce 29 juin, un récital de Jonas Kaufmann porté par tout un orchestre sous la direction de Kirill Petrenko. Schönberg, Stravinsky, Mahler et Strauss formeront le programme de cet ultime concert.

Semper Oper de Dresde

Jusqu'au 27 juillet : en mai 2016, le Semperoper de Dresde accueillait Anna Netrebko et Piotr Beczala dans Lohengrin – tous deux dans leur premier rôle wagnérien, aux côtés notamment de Tomasz Konieczny dans le rôle de Telramund et Evelyn Herlitzius en Ortrude. La production est retransmise pendant un mois sur la plateforme Arte Concert. 

Royal Opera House

Jusqu'au 3 juillet, il est encore possible de voir La Flûte enchantée créée par David McVicar, avec Sabine Devieilhe en Reine de la Nuit, Mauro Peter en Tamino, Roderick Williams en Papageno, Christina Gansch en Papagena, et Mika Kares en Sarastro.
Jusqu'au 13 juillet, l'opéra met en ligne via la BBC Radio 3 la rare pièce de Szymanowski, King Roger, qui est une puissante méditation sur l'identité et le désir. En effet, l'oeuvre se situe dans la Sicile du XIIe siècle et retrace le voyage vers l'illumination du roi chrétien Roger II à travers sa rencontre avec un mystérieux berger païen. Le rôle du Roi est tenu par Mariusz Kwiecień, celui du Berger par Saimir Pirgu, et Georgia Jarman incarne Roxana.
Jusqu'au 18 juillet, il est possible d'écouter Rusalka via la BBC Radio 3, captée en 2012. Camilla Nylund tient le rôle-titre sous la direction de Yannick Nézet-Séguin, face au Prince Bryan Hymel et la Princesse étrangère de Petra Lang.
Du 3 au 17 juillet, place à La Bohème de Richard Jones, créée en 2017, reprise notamment en 2018 et 2020, avec ici Nicole Car dans le rôle de Mimi et Michael Fabiano dans celui de Rodolfa sous la baguette d'Antonio Pappano.

Festival de Glyndebourne

• Après L'Heure espagnole/L'Enfant et les sortilèges proposé depuis dimanche dernier, le festival change de registre et met en ligne Le Chevalier à la rose (Der Rosenkavalier) dans la mise en scène de Richard Jones et sous la direction de Robin Ticciati. La production de 2014, que nous avions vue alors, réunit Tara Erraught, Kate Royal, Michael Kraus et Teodora Gheorghiu.

Festival de Savonlinna

Si l'édition 2020 du festival de Savonlinna a dû être annulée pour cause de pandémie, la manifestation se décline néanmoins u travers de quelques récitals retransmis en ligne. Ce 1er juillet, la soprano Karita Mattila donne ainsi un récital composé d'extraits de Dvorak, Brahms, Wagner, Mackeben, Gershwin, Puccini, Romberg, Sibelius ou encore de Merikanto. 

Festival d'été de Santa Fe

En lieu et place de son festival d'été 2020 (qui ne peut accueillir le public), l'Opéra de Santa Fe décline son rendez-vous en ligne, dans un programme intitulé Songs from the Santa Fe Opera et prenant la forme d'une série de récitals composés d'extraits d'oeuvres majeures du répertoire. Les récitals sont pré-enregistrés et diffusés à la fois sur le site de l'établissement et sur les réseaux sociaux. La série de diffusions débute le 3 juillet avec des extraits du Barbier de Séville, interprétés par la mezzo-soprano Susan Graham.
À visionner sur le site de l'Opéra de Santa Fe, sa chaîne YouTube ou sur Facebook le 3 juillet à partir de 19h, heure locale (3h du matin, heure de Paris), puis en replay.

Instant Lyrique

Le 29 juin à partir de 19h30, l'Instant Lyrique propose un rendez-vous exceptionnel avec sa présentation de saison suivie par un gala virtuel en direct de l’Éléphant Paname "au cours duquel vous pourrez interagir avec les artistes". Au cours de cette soirée, Yvan Cassar et Christian-Pierre La Marca accompagnent Kévin Amiel tandis que, de leur côté, Chiara Skerath et Karine Deshayes auront pour accompagnateur Antoine Palloc. Le détail de la programmation est disponible sur le site officiel.

OperaVision

Le 30 juin, il est possibe de découvrir The Ice Break, un opéra en trois actes de Michael Tippett créé au Covent Garden de Londres en juillet 1977, alors sous la direction de Colin Davis. Depuis sa création, il n'avait plus été mis en scène jusqu'à ce que Graham Vick, directeur artistique du Birmingham Opera, décide de relever le défis. ici, un entrepôt "est transformé en terminal d'aéroport, dans lequel le public est entraîné par le chœur dans une expérience participative" sous la direction d'Andrew Gourlay. Parmi les solistes, citons Andrew Slater et Nadine Benjamin.
Le 3 juillet, c'est une oeuvre plus classique qui intègre la plateforme d'OperaVision avec la production de Tosca imaginée par Stuart Maunder. Le rôle-titre est tenu par Orla Boylan, celui de Mario Cavaradossi par Simon O’Neill et celui de Scarpia par Phillip Rhodes.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading