Opéras en streaming à (re)voir cette semaine du 25 mai 2020

Xl_opera-streaming-25-31-mai-2020-640b

Si les maisons lyriques commencent petit à petit à rouvrir leurs portes, tantôt pour reprendre les répétitions (comme l’Opéra national du Rhin, en France), tantôt pour se préparer à accueillir de nouveau le public dans le respect des conditions sanitaires (notamment en Italie ou en Allemagne), nombreuses sont les maisons à poursuivre néanmoins leur politique de diffusion de productions en streaming.
Le Met et l’Opéra de Vienne proposent toujours une sélection de retransmissions particulièrement riche, mais le streaming est aussi l’occasion de découvrir quelques raretés (comme l’opéra japonais Asters ou les archives du Mariinsky de Saint-Pétersbourg) et créations mondiales (Ritratto à l’Opéra d’Amsterdam ou Breaking the Waves à Philadelphie, entre autres). 

***

Metropolitan Opera 

• Le 25 mai, La Damnation de Faust, dans la mise en scène de Robert Lepage marriant brillamment la technilogie et l'art, captée en 2008 et qui a notamment été reprise en début d'année. James Levine dirige le fatal Méphistophélès de John Relyea, le Faust de Marcello Giordani ainsi que l'aimable Marguerite de Susan Graham.
• Le 26 mai, c'est à la production d'Ernani de 2012 d'être proposée, avec Marcello Giordani dans le rôle-titre, le regretté Dmitri Hvorostovsky en Don Carlo impérial, et  l'une des étoiles du Met, Angela Meade en Elvira (rôle dans lequel nous l'avions entendue en 2015). Marco Armiliato devrait pour sa part nous combler depuis la fosse.
• Le 27 mai, la maison propose la production opulente de Gian Carlo Menotti de Manon Lescaut réunissant Pablo Elvira, Renata Scotto et Plácido Domingo en 1980, dans le monde coloré de la France du XVIIIe siècle.
• Le 28 mai, Les Troyens imaginés par Francesca Zambello et captés en 2013 réunit un plateau qui a tout pour plaire : Bryan Hymel (Enée), Susan Graham (Didon), ou Deborah Voigt (Cassandre).
• Le 29 mai, le choix du public s'est porté sur La Sonnambula de 2019, imaginée par Mary Zimmerman et qui fait là aussi appel à une distribution alléchante avec en premier plan le trio Michele Pertusi, Natalie Dessay et Juan Diego Flórez.
• Le 30 mai, la comédie pétillante de Donizetti, L'Elisir d'amore, ouvre les festivités du weekend dans la mise en scène de Bartlett Sher enregistrée en 2018 sous la direction de Domingo Hindoyan avec la soprano sud-africaine Pretty Yende, superbe Adina, Ildebrando D'Arcangelo dont la voix profonde appuie le personnage de Dulcamara, Davide Luciano en Belcore et Matthew Polenzani en Nemorino.
• Le 31 mai, changement de ton avec Salome, dans laquelle l'héroïne est incarnée par l'une des Salome emblématiques de notre époque : Karita Mattila. Pour l'occasion, elle est entourée de Juha Uusitalo, Ildikó Komlósi et Joseph Kaiser.

Wiener Staatsoper

Comme chaque semaine, l'Opéra d'Etat de Vienne propose une sélection de ses productions en diffusion gratuite depuis sa plateforme StaatsoperLive. Cette semaine, on y retrouve par exemple Julie Fuchs dans La Fille du Régiment ; Don Giovanni à deux reprises dans la production de Jean-Louis Martinoty (qui devait être redonnée cette semaine sur la scène du Wiener Staatsoper) ou encore Cinderella, l'opéra composé par la jeune prodige Alma Deutscher. 

Le 25 maiDon Giovanni : ce 25 mai 2020, l’Opéra d’Etat de Vienne devait redonner Don Giovanni dans la mise en scène Jean-Louis Martinoty. À défaut d’accueillir du public, l’établissement viennois diffuse sa captation de 2017 de la production, réunissant notamment Simon Keenlyside dans le rôle-titre, Erwin Schrott en Leporello ou encore Irina Lungu et Dorothea Röschmann respectivement en Donna Anna et Donna Elvira ;
Le 26 maiLa fille du régiment, ici dans la production unanimement saluée de Laurent Pelly et confiée à la baguette d’Evelino Pidò, avec sur scène Julie Fuchs dans le rôle de Marie (dont elle dit que c’est l’un de ses rôles préférés) aux côtés notamment de Carlos Álvarez en Sulpice ;
Le 27 maiSalome, dans la production emblématique de Boleslaw Barlog créée en 1972 pour la prise de rôle de Leonie Rysanek et régulièrement reprise depuis, notamment en janvier dernier et rediffusée ici avec Lise Lindstrom dans le rôle-titre, Waltraud Meier en Herodias et Michael Volle en Jochannan ;
Le 28 mai, Tristan et Isolde de Wagner mis en scène ici par David McVicar (la production était créée en 2013, proposée ici dans une captation de 2015) avec Peter Seiffert et Iréne Theorin dans les rôles titres ;
Le 29 mai, Don Giovanni de nouveau dans la production de Jean-Louis Martinoty mais cette fois dans une captation de 2015 avec Mariusz Kwiecien dans le rôle-titre aux côtés du Leporello d’Erwin Schrott, Marina Rebeka et Juliane Banse en Donna Anna et Donna Elvira ;
Le 30 maiCinderella, ce « conte de fées opératique » composé par la jeune Alma Deutscher (alors âgée de dix ans), créé à Vienne en décembre 2016. La production, destinée au programme « jeune public » de l’Opéra de Vienne était reprise en 2018 dans une mise en scène Birgit Kajtna, avec Bryony Dwyer dans le rôle-titre aux côtés de Caroline Wenborne, Ulrike Helzel ou encore Rafael Fingerlos ;
Le 30 mai, Les Noces de Figaro, dans la mise ne scène de Jean-Louis Martinoty avec Adam Plachetka en Figaro et Anita Hartig en Susanna, Luca Pisaroni et Olga Bezsmertna en conte et contesse ;
Le 31 mai, Arabella, classique de la maison viennoise dans la mise en scène de Sven-Eric Bechtolf dans laquelle se sont succédé de nombreuses grandes interprètes. Dans cette captation de 2017, on retrouve Camilla Nylund dans le rôle-titre et Chen Reiss en Zdenka.

Mozarteum : Mozart @ Home

Ce 24 mai, la télévision autrichienne ORF3 organisait un nouveau « Concert @Home » et le dédiait cette fois au répertoire mozartien. Depuis le Mozarteum de Salzbourg, Rolando Villazón, Marianne Crebassa, Rafael Fingerlos ou encore Andrea Carroll interprètent quelques-uns des grands airs des opéras de Mozart.

» Soirée à revoir en replay par ici.

Opéra national de Paris

À partir du 25 mai, Boris Godunov dans la mise en scène d'Ivo van Hove donnée à l'Opéra de Paris en juin 2018 et dont on soulignait notamment la cohérence et la puissance d’évocation, avec notamment Ildar Abdrazakov qui interprétait le rôle-titre pour la première fois. 
Mais aussi, toujours : 
• Jusqu'au 9 octobre : Les Indes Galantes par le réalisateur Clément Cogitore, avec notamment Julie Fuchs qui interprétait le rôle de Fatime pour la première fois (on rendait compte du spectacle) ;
• Jusqu'au 9 novembre : La Traviata mise en scène par Simon Stone, avec Pretty Yende dans le rôle-titre et Benjamin Bernheim (on en rendait compte) ;

» L'ensemble de l'offre de replay de l'Opéra de Paris est retrouver par ici.

Théâtre des Champs-Elysées

Le 29 mai, retrouvez la production d'Orfeo ed Euridice dirigée par Diego Fasolis à la tête d'I Barocchisti et mise en scène par Robert Carsen.

Bayerische Staatsoper

Chaque semaine, l'Opéra d'Etat de Bavière diffuse un récital (son concert du lundi, disponible ensuite quelques jours jours en replay), en plus de l'une de ses productions d'opéra. 

• Ce 25 mai, l’Opéra d’Etat de Bavière retransmet un récital de lieder de Schubert et de cantates de John Carter interprétés par la soprano Golda Schultz accompagnée par le pianiste Francesco Sergio Fundarò ;
• Jusqu'au 30 mai : la maison bavaroise propose par ailleurs Orphée et Eurydice, dans la production Nigel Lowery et Amir Hosseinpour, dirigée par le chef Ivor Bolton, avec notamment Vesselina Kasarova et Rosemary Joshua dans les rôles titres.

Opéra de Zurich

Chaque semaine, l'Opéra de Zurich propose au moins l'une de ces productions en streaming. 

Du 29 mai au 1er juin, Rigoletto dirigé par le chef Fabio Luisi, dans une distribution réunissant George Petean dans le rôle-titre, Aleksandra Kurzak en Gilda et Saimir Pirgu dans le rôle du Duc.

Royal Opera House

Depuis le 22 mai, la Royal Opera House de Londres diffuse sa production de Cendrillon, de Jules Massenet, avec Joyce DiDonato dans le rôle-titre et Alice Coote dans le rôle du prince ;
• Et toujours jusqu'au 8 juin : mise en scène par Richard Eyre de La Traviata (créée 2009) avec notamment Renée Fleming dans le rôle-titre (davantage de détails sont disponibles dans notre chronique du spectacle, en allemand) ;

Le Mariinsky de Saint-Pétersbourg

Comme nombre de grandes maisons musicales, le Mariinsky de Saint-Pétersbourg partage son fond vidéographique, qui se révèle riche et éclectique. L'établissement russe retransmet régulièrement ses productions emblématiques sur sa WebTV et ouvre également ses archives, offrant une vaste collection d'opéras, de récitals et de ballets. 

» Les archives du Mariinsky.

New National Theatre, Tokyo

Curiosité. L'Opéra de Tokyo propose également une série de productions à (re)voir en replay. L'établissement japonais invite à découvrir Asters, opéra en deux actes d'Akira Nishimura, sur un livret de Mikiro Sasaki, créé à Tokyo en février 2019 et nommé parmi les premières mondiales des International Opera Awards. L'oeuvre s'inspire de l'opéra occidental, mais s'appuie sur un livret qui puise dans la culture japonaise.

» Visionner Asters sur le site du NNTT

La Philharmonie de Paris

En attendant de rouvrir ses portes, « la Philharmonie de Paris s'invite chez vous ». Chaque soir, le site de la salle parisienne propose la retransmission de concerts ou récitals, mais aussi une visite virtuelle du Musée de la musique, des entretiens et documentaires en vidéo à la demande, ou encore des contenus éducatifs à destination de toute la famille. 

» La Philharmonie de Paris s'invite chez vous.

Opéra de Philadelphie

L'Opéra de Philadelphie poursuit son Digital Festival et enchaine les productions originales.

Du 29 mai au 31 août : Breaking the Waves, l'opéra de Missy Mazzoli sur un livret de Royce Vavrek adapté du film éponyme de Lars von Trier. L'opéra était créé en 2016, et remportait le prix du Meilleur nouvel opéra 2017 de le Music Critics Association of North America.

Dutch National Opera

Cette semaine, l'Opéra d'Amsterdam propose une longue série de productions régulièrement renouvelée. Dans le lot, on trouve notamment la création mondiale de Ritratto, nouvel opéra de Willem Jeths. L'ouvrage devait être donné pour la première fois en mars dernier, avant que l'établissement ne baisse le rideau du fait de la pandémie. Une répétition en costume a néanmoins fait l'objet d'une captation. Ritratto fait donc l'objet d'une première mondiale en ligne et peut être visionné intégralement à cette adresse

La maison propose par ailleurs toujours son cycle complet du Ring de Richard Wagner :

• Du 21 mai au 4 juin : Das Rheingold 
• Du 22 mai au 5 juin : Die Walküre
• Du 23 mai au 6 juin : Siegfried
• Du 24 mai au 7 juin : Götterdämmerung

Le programme de diffusion et toutes les vidéos sont disponibles à cette adresse

Opéra de Monte-Carlo

• La maison monégasque vient de mettre en ligne - à la suite des trois déjà annoncés précédemment - le dernier des quatre épisodes de La Bohème, signée par Jean-Louis Grinda, avec Irina Lungu dans le rôle de Mimi, que nous avons vue en janvier 2020.

Staatsoper Berlin

Chaque semaine, l'Opéra d'Etat de Berlin propose une sélection renouvelée de productions d'opéra ou de concerts issue de son fond vidéographique.

À partir du 29 maiBrazilian songs, interprétées par la soprano Adriane Queiroz, accompagnée par le violoniste David Delgado.

» Les retransmissions de l'Opéra d'Etat de Berlin.

Opéra de Rennes

En lieu et place de captation d'opéra au sens strict, l'Opéra de Rennes partage sa collection « Révisez vos classiques », conçue spécialement pour les familles et invitant à (re)découvrir une oeuvre au travers de ses airs les plus notables, en compagnie de grands interprètes. Cette semaine, l'Opéra de Rennes s'intéresse à Lohengrin, avec Max Friedrich Schäffer (dans le rôle-titre), Sylvia Kevorkian (Elsa) et Catherine Hunold (Ortud). 

» Révisez vos classiques avec l'Opéra de Rennes

Opéra de Dijon

A partir de ce soir, la maison dijonnaise lance son festival "Artistes en résistance | en résidence" qui se déroulera jusqu'au 6 juillet en proposera de nombreux concerts presque tous les jours à 20h, via le site internet de l’Opéra de Dijon et ses réseaux sociaux.

• Le 27 mai, le lancement du festival se fera en compagnie de Mariana Florès, Leonardo García Alarcón et Cappella Mediterranea, autour du madrigal italien.
• Le 28 mai, les mêmes protagonistes vous attendent cette fois-ci pour une soirée avec Monteverdi et Cavalli.
• Le 29 mai, c'est autour des compositrices vénitiennes d'être mises à l'honneur, toujours grâce aux mêmes artistes.
• Le 30 mai cloture cette semaine imginée par Mariana Florès, Leonardo García Alarcón et Cappella Mediterranea en quittant l'Italie pour un voyage "De l'Espagne à l'Argentine".

» Vous pouvez retrouver l'ensemble de la programmation sur le site officiel de l'Opéra de Dijon.

Sur Operavision

• Jusqu'au 17 juin : The Pearls of Cleopatra, la rare opérette d'Oscar Straus, avec ici l'actrice de cinéma et de théâtre Dagmar Manzel dans le rôle de Cléopâtre ;
• Jusqu'au 24 juillet : Spring Storms, au sujet grave mais traité avec grande légèreté par Barrie Kosky au Komische Oper de Berlin. 

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading