Opéras en streaming à (re)voir cette semaine du 6 juillet 2020

Xl_stre_6

Alors que les maisons lyriques ferment peu à peu leurs portes aux productions en streaming (mais pas forcément à d'autres formes, comme l'Opéra de Zürich qui propose une série de prestigieux récitals dont le premier en compagnie de Sabine Devieilhe et Benjamin Bernheim), les festivals commencent à occuper les écrans à défaut d'emplacements physiques. C'est notamment le cas du Festival d'Aix-en-Provence qui débute dès aujourd'hui sa "scène numérique" avec une programmation quotidienne jusqu'au 15 juillet. 

***

Metropolitan Opera

Le 6 juillet, c'est par un best-seller opératique que la maison propose de commencer, avec La Bohème dans la mise en scène pittoresque de Franco Zeffirelli qui avait fait l'objet d'une retransmission au cinéma en 2018. Sous la baguette de Marco Armiliato, Sonya Yoncheva et Michael Fabiano incarnent les deux amants. La soprano avait d'ailleurs déjà tenu ce rôle sur cette même scène et dans cette même production en 2014, où elle incarait Mimi pour la première fois.
Le 7 juillet, c'est un autre grand classique qui est poposé, Le Trouvère, dans une version de 1988 réunissant ni plus ni moins que Luciano Pavarotti (Manrico), Eva Marton (Leonora), ainsi que Dolora Zajick, sensationnelle Azucena, quelques jours seulement après ses débuts au Met.
Le 8 juillet, c'est au tour de Cosi fan tutte de prolonger la liste des classiques de la semaine. James Levine dirige ici un plateau de "jeunes stars" dans cette production de 2014. Danielle de Niese est Despina, Susanna Phillips et Isabel Leonard incarnent les deux soeurs, Matthew Polenzani et Rodion Pogossov leurs amoureux grimés, et Maurizio Muraro est Don Alfonso, le philosophe et cerveau qui tire les ficelles.
Le 9 juillet, Francesca da Rimini prend place sur nos écrans dans sa captation de 2013Piero Faggioni signe une production luxueuse dans laquelle Eva-Maria Westbroek tient le rôle-titre face au Paolo de Marcello Giordani et au Giovanni de Mark Delavan.
Le 10 juillet, Valery Gergiev dirige Eugène Onéguine dans la nouvelle production de Deborah Warner qui ouvrait la saison 2013-2014. Anna Netrebko y tient le rôle de Tatiana, Piotr Beczała celui de Lensky, et Mariusz Kwiecien celui d'Onéguine.
Le 11 juillet, la production saisissante de Madama Butterfly d'Anthony Minghella (véritable classique au MET depuis sa création à l'ouverture de la saison 2006-2007) est à l'honneur. Ici, c'est sa reprise de 2019 qui est disponible, avec Hui He en Cio-Cio-San, Elizabeth DeShong en Suzuki, et Bruce Sledge en Pinkerton.
Le 12 juillet, la semaine se clot sur le choix du public avec Tristan und Isolde imaginé par Dieter Dorn et datant de 1999. Ben Heppner et Jane Eaglen forment le couple mythique face au Roi Marke de René Pape.

» L'ensemble de la programmation est disponible ici.

Festival d'Aix-en-Provence

Ainsi que nous l'annoncions le mois dernier, le Festival d'Aix-en-Provence réinvente son format pour cette édition 2020 en proposant une "scène numérique" à partir d'aujourd'hui 6 juillet, et jusqu'au 15 juillet. 

• Le 6 juillet, rendez-vous à 19h pour le récital de Magdalena Kožená. Au programme, Johannes Brahms, Antonín Dvořák, Claude Debussy, Richard Strauss, Bohuslav Martinů et Leoš Janáček.
A 21h, Pelléas et Mélisande nous est proposé sous la direction d'Esa-Pekka Salonen et dans la mise en scène de Katie Mitchell que nous avions vue en 2016. Nous retrouverons donc avec plaisir Stéphane Degout, Barbara Hannigan et Laurent Naouri.
• Le 7 juillet, après le récital de Marie-Laure Garnier, le festival propose de (re)voir Pinocchio de Philippe Boesmans dans la production créée ici-même en 2017, avec Stéphane Degout, Chloé Briot, Vincent Le Texier, Julie Boulianne et Marie-Eve Munger.
• Le 8 juillet, c'est au jeune et talentueux Jakub Józef Orliński de proposer un récital à 19h. Un exercice dans lequel nous l'avons entendu à plusieurs reprises, comme à Montpellier en juin 2019.
Suivra à 20h Le Songe d’une nuit d’été de 2015, dans la mise en scène de Robert Carsen et dirigé par Kazushi Ono avec, notamment, Sandrine Piau en Tytania.
• Le 9 juillet, place à un autre contre-ténor pour le récital de 19h, Paul-Antoine Bénos-Djian, tandis que c'est le Don Giovanni de Dmitri Tcherniakov qui marque la soirée. Sous la direction de Louis Langrée, le plateau réunit Kyle Ketelsen, Bo Skovhus, ou encore Anatoli Kotscherga.
• Le 10 juillet, Véronique Gens retouve Stanislas de Barbeyrac pour un récital entre Beethoven et Mozart à 19h, avant The Rake’s Progress à 21h, dans la "mise en scène diablement efficace, vive et intelligente" de Simon McBurney, avec Paul Appleby, Julia Bullock et Andrew Watts.
• Le 11 juillet, c'est au tour de la Tosca imaginée par Christophe Honoré en 2019, puis reprise à Lyon, avec Angel Blue dans le rôle-titre et Joseph Calleja en Mario Cavaradossi.
• Le 12 juillet, la semaine finit par le récital de Christian Gerhaher autour de Schubert et de Berg, puis par Grandeur et décadence de la ville de Mahagonny de Kurt Weill que nous avons pu voir en 2019 sous la direction d'Esa-Pekka Salonen et mis en scène par Ivo van Hove. L'occasion d'apprécier sur scène Annette Dasch, Nikolai Schukoff et Sir Willard White.

» L'ensemble de la programmation est disponible ici.

Opéra National de Paris

Le 31 décembre 2018, l'Opéra national de Paris célébrait son 350e anniversaire à Bastille et à Garnier dans le cadre d’un grand gala. La soprano bulgare Sonya Yoncheva, le ténor américain Bryan Hymel ou encore le baryton français Ludovic Tézier y interprétaient notamment des extraits d'oeuvres de Bizet, Massenet, Gounod et Verdi.
Le gala fait l’objet d’une retransmission sur Arte Concert à partir du 6 juillet à 19h30 et restera disponible en replay jusqu’au 12 juillet suivant. 

Théâtre du Châtelet

Dans le cadre de son festival "Après, demain", le Théâtre propose le 6 juillet à 21h30 le Saül imaginé par Barrie Kosky que nous avions vu dans ses murs en janvier dernier. Sous la direction de Laurence Cummings, le plateau réunit notamment Karina Gauvin et  Anna Devin.

Teatro alla Scala

On l’évoquait récemment, la Scala de Milan rouvre ses portes « un pas à la fois », avec une série de récitals pour un public restreint. Ces récitals sont également retransmis en ligne gratuitement sur la page Facebook et la chaîne YouTube de l’établissement milanais.

• Lundi 6 juillet à 20h, récital de Luca Salsi (baryton) avec la pianiste Beatrice Rana et le violoncelliste Mischa Maisky (programme de de Liszt, Brahms, Giordano, Verdi) ;
• Mercredi 8 juillet à 20h, récital de la soprano Federica Lombardi et du ténor Francesco Meli, avec la violoniste Patricia Kopatchinskaja (violon), Giulio Zappa et Joonas Ahonen au piano (programme d'extraits de Verdi, Mozart, Beethoven, Giordano et Leoncavallo).

Bayerische Staatsoper

• Bien que la maison allemande ne propose pas de nouvel opéra en streaming cette semaine, il est encore temps de voir jusqu'au 11 juillet Manon Lescaut dans la mise en scène de Hans Neuenfels avec Jonas Kaufmann et Kristine Opolais.

» L'ensemble de la programmation est disponible ici.

Royal Opera House

Jusqu'au 27 juillet, l'opéra met en ligne via le site BBC Radio 3 Tristan und Isolde, avec l'une des grandes Isoldes de notre époque, Nina Stemme, et Stephen Gould en Tristan.
Jusqu'au 25 juillet, toujours grâce au site de la BBC Radio 3, la maison propose Eugène Onéguine capté en 2013 sous la direction de Robin Ticciati. Simon Keenlyside y tient le rôle-titre, Krassimira Stoyanova celui de Tatyana, et Pavol Breslik est Lensky.

Festival de Glyndebourne

• Comme chaque dimanche, le festival pioche dans ses productions afin d'en proposer une en streaming. Ce 12 juillet, c'est au tour de Billy Budd de Britten, dans la mise en scène de Michael Grandage, avec Jacques Imbrailo, John Moore, ou encore Jeremy White.

» L'ensemble de la programmation est disponible ici.

Opéra de Bordeaux

• Le 7 juillet, l'Opéra propose de se retrouver sur son compte Facebook pour la Manon signée Olivier Py, créée à l'origine à Genève où nous l'avions vue en 2016. En 2019, Marc Minkowski est dans la fosse tandis que Nadine Sierra tient le rôle-titre face à Benjamin Bernheim en Des Grieux pour ce qui était alors une magistrale double prise de rôle. Alexandre Duhamel complète la distribution en Lescaut, Laurent Alvaro en Comte Des Grieux, Adèle Charvet en Javotte et Marion Lebègue en Rosette.

Festival de Savonlinna

Le 12 juillet, nous pourrons assister au Requiem de Mozart dirigé par Dalia Stasevska, avec Soile IsokoskiLilli PaasikiviJorma Silvasti et Nicholas Söderlund.

OperaVision

Le 7 juillet, L'Orfeo de Monteverdi entre sur la plateforme dans la production du Nederlandse Reisopera (Dutch National Touring Opera), dont la mise en scène est signée par Monique Wagemakers. Samuel Boden tient le rôle-titre, et Kristen Witmer est Euridice.
Le 10 juillet, c'est au tour d'I Puritani en provenance de Stuttgart avec René Barbera, Ana Durlovski et Roland Bracht.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading