Concerts solidaires à Garnier : Julie Fuchs et Stéphane Degout

Xl_julie-fuchs-stephane-degout-concert-solidaire

Les portes de l’Opéra de Paris sont fermés depuis maintenant quelques mois, d’abord du fait des mouvements sociaux contestant la réforme des retraites puis de la pandémie de Covid-19, et l’établissement parisien pourrait ne reprendre une activité normale que début 2021 – les travaux initialement prévus pour l’été 2021 devraient être réalisés cet automne.

Pour autant, l’Opéra de Paris ne restera pas totalement aphone. Les 13 et 14 juillet prochain à 19h30, le Palais Garnier sera théâtre de deux « concerts solidaires » (gratuits) réunissant Julie Fuchs et Stéphane Degout (notamment dans des extraits des Noces de Figaro), l'Orchestre de l'Opéra national de Paris sous la direction de Philippe Jordan et les Chœurs de l'Opéra national de Paris sous la direction de José Luis Basso. Par voie de communiqué, l’Opéra de Paris indique ainsi son intention de « rendre hommage au dévouement et au courage du personnel soignant et de tous ceux qui ont œuvré en faveur de la collectivité au cours des derniers mois ».

Si la jauge du Palais Garnier est réduite de moitié pour répondre aux mesures sanitaires, l’établissement accueillera néanmoins les abonnés et mécènes de l’Opéra le 13 juillet, puis le lendemain comme tous les ans, « des publics fragilisés éloignés de la culture, mais aussi cette année des soignants, en partenariat avec la Fondation des Hôpitaux de Paris et l’association Aidons les soignants ».
Pour ceux qui ne pourraient être présents dans la salle, les deux soirées seront retransmises en direct sur la page Facebook et la chaîne YouTube de l'Opéra national de Paris – le concert du 14 juillet le sera aussi sur France Musique.

À noter également que malgré les travaux de rénovation prévus au cours des prochains mois, le ballet de l’Opéra de Paris sera de retour à Garnier dès l’automne : la directrice de la danse Aurélie Dupont annonce une vingtaine de représentations à partir du 2 octobre, « quelque chose d’intime et de différent », « essentiellement des solos et des pas-de-deux, dansés par les étoiles, les premiers danseurs et les premières danseuses de l’Opéra », mais aussi quatre créations de chorégraphes contemporains, que ce soit Sidi Larbi Cherkaoui et Damien Jalet ou Tess Voelker et Mehdi Kerkouche.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading