Opéras en streaming à (re)voir cette semaine du 10 août 2020

Xl_strea

Cette semaine, le Metropolitan reste très présent sur les plateformes de retransmissions en streaming, et propose plusieurs productions signées par Franco Zeffirelli ainsi que son nouveau rendez-vous des "Met Stars". Le festival de Salzbourg se poursuit également sur Arte Concert, de même que le festival de Glyndebourne ou encore le festival Puccini accessible grâce à une plateforme italienne ouverte aux nombreux festivals italiens qui se déroulent actuellement.

***

Metropolitan Opera

Le 10 août, Manon Lescaut ouvre le bal dans la mise en scène traditionnelle de Brian Large captée en 2008 avec Karita Mattila et Marcello Giordani pour former le couple d'amants face au Lescaut de Dwayne Croft.
Le 11 août, c'est une autre femme forte qui occupe la scène numérique avec Carmen, dans la production énergique de Richard Eyre enregistrée en 2019 avec Clémentine Margaine dans le rôle-titre, un rôle qu'elle avait déjà interprété avec brio dans cette production en 2017, en remplacement de Sophie Koch. Roberto Alagna retrouve pour sa part le rôle de Don José qu'il avait justement interprété lors de la première série de représentations en 2010, tandis que son épouse Aleksandra Kurzak est Micaela et qu'Alexander Vinogradov est Escamillo sous la direction de Louis Langrée.
Le 12 août, place à la pépite des archives de la semaine avec un Rigoletto de 1981, réunissant sur scène Luciano Pavarotti (Duc de Mentoue), Louis Quilico (Rigoletto) et Christiane Eda-Pierre (Gilda) sous la baguette de James Levine.
C'est également le dernier jour pour voir le récital de Renée Fleming accompagnée au piano par Robert Ainsley dans un programme assez hétéroclite allant de Handel à Harold Arlen ("Over the Rainbow") en passant par Puccini, Strauss ou Massenet.
Le 13 août, nous revenons à une production plus actuelle, datant de 2016, avec Turandot imaginée par Franco Zeffirelli, et créée à l'origine en 1987 avec Eva Marton. En 2016, elle met en vedette Nina Stemme face au Calàf de Marco Berti, au Timur d'Alexander Tsymbalyuk et à la Liù d'Anita Hartig.
Le 14 août, nous basculons dans un registre allemand avec Tristan und Isolde en 2008. Cette production marque les premiers pas de Deborah Voigt en Isolde et les débuts de Robert Dean Smith au Met, ici en Tristan. Matti Salminen y est un imposant Roi Marke, Michelle DeYoung, Brangäne, et Eike Wilm Schulte, Kurwenal.
Le 15 août, retour à l'italien avec La Bohème classique de Franco Zeffirelli, avec une nouvelle génération d’étoiles montantes en 2014 : Kristine Opolais (Mimi), Vittorio Grigolo (Rodolfo), Susanna Phillips (Musetta), Massimo Cavalletti (Marcello) et Oren Gradus (Colline).
Le 16 août, Luisa Miller clôt la semaine, dans une mise en scène de Nathaniel Merrill datant de 1979 qui, couplée à la direction de James Levine, fait de cette production un petit trésor. Plácido Domingo tient le rôle de Rodolfo (qui demeure l'un de ses meilleurs rôles), tandis que Renata Scotto incarne Luisa.
Place également ce jour au récital de Roberto Alagna et Aleksandra Kurzak en direct depuis la France dans le cadre des "Met Stars". Le programme proposé est presque entièrement italien, et propose de clore la soirée avec une note festive, le célèbre "Funiculì, Funiculà" de Luigi Denza.

» L'ensemble de la programmation est disponible ici, et celle des "Met Stars" l'est par là.

Festival de Glyndebourne

• Outre le Giulio Cesare disponible depuis dimanche, le festival propose du 11 au 23 août Hamlet de Brett Dean (une oeuvre que nous avons pu voir à l'Oper Köln en 2019). C'est néanmoins naturellement la version donnée au festival en 2017, année de la création de l'oeuvre, qui est ici proposée. La mise en scène est signée par Neil Armfield, tandis que la direction revient à Vladimir Jurowski. Le plateau réunit de son côté Barbara Hannigan (Ophelia), Sarah Connolly Gertrude, Jacques Imbrailo (Horatio), ou encore Allan Clayton dans le rôle-titre.

» L'ensemble de la programmation est disponible ici.

Festival de Salzbourg

• Alors que le festival de Salzbourg se poursuit, il reste possible de revivre l'un de ses grands moments en 1960, à savoir Le Chevalier à la Rose, indissociable du festival. Cette année-là, Herbert von Karajan dirige la production qui inaugure le nouveau théâtre du festival, tandis qu'Elisabeth Schwarzkopf interprète ce qui est peut-être le rôle le plus emblématique de sa carrière (La Maréchale) aux côtés de Sena Jurinac (Faninal) et Anneliese Rothenberger (Sophie).
Le 14 août, Arte Concert propose le récital de Sonya Yoncheva en compagnie de Cappella Mediterranea et de Leonardo García Alarcón autour d'airs baroques depuis le festival.

» L'ensemble de la programmation du festival à venir sur Arte Concert est disponible ici.

ItaliaFestival tv

• La plateforme italienne propose de voir diverses productions des festivals italiens actuels, comme le Festival Puccini et sa Tosca le 14 août, sous la direction d'Alberto Veronesi, et avec Amarilli Nizza dans le rôle-titre.

OperaVision

Le 11 août, le "#OperaHarmony" se poursuit avec son deuxième volet avec cinq nouvelles créations : Wisdom of Stone, Essential BusinessSleeping & Waking Are Their Names, et No Room. No Room. No Room. Plus d'informations sur ces oeuvres sont disponibles sur le site de la plateforme, où vous êtes également invités à voter pour la production qui vous convainc le plus.
• Le 14 août, c'est une oeuvre plus classique qui est proposée avec Turandot, captée au Croatian National Theatre de Zagreb. Il s'agit d'un projet créatif porté par Ricci/Forte (mise en scène de Stefano Ricci que nous avons vue au Festival de Macerata en 2017) qui a obtenu l'Italian Music Critics Award Franco Abbiati de la meilleure mise en scène. Rebeka Lokar tient le rôle-titre face à Renzo Zulian, Valentina Fijačko Kobić ou encore Božimir Lovrić, respectivement Calaf, Liu et Altoum.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading