Les Victoires de la Musique Classique dévoilent les nommés de l'édition 2020

Xl_600x337_victoires2020

Chaque année, les Victoires de la Musique Classique s'impose comme un événement attendu par les amateurs. Cette année, l'édition 2020 se tiendra le 21 février à l'Arsenal de Metz et, comme de coutume, sera retransmise en direct sur France Musique et France 3. La soirée sera présentée comme l'an passé par Leïla Kaddour-Boudadi et Judith Chaine, tandis que le concert des Révélations se tiendra Salle Gaveau le 15 janvier prochain avant d'être diffusé sur France Musique les 27 et 28 janvier. Le public sera pour sa part à nouveau invité à voter afin de défendre sa révélation soliste instrumental et lyrique entre le 27 janvier et le 16 février sur les sites de France Télévisions et France Musique.

Le choix ne sera toutefois pas aisé puisque se disputeront le titre de révélation lyrique le ténor Kévin Amiel, dont nous avons pris plaisir à entendre le timbre ensoleillé et solide non seulement lors de son premier Hoffmann à Dijon, mais aussi plus récemment dans un Hamlet marquant donné à l'Opéra Comique, puis dans Faust à Marseille, ou encore dans le Requiem de Mozart donné à Montpellier fin octobre. Nul doute qu'il sera un très beau Nemorino à Toulouse à partir du mois prochain ! Face à lui se trouve la mezzo-soprano Adèle Charvet qui a sorti son premier disque solo Long Time Ago chez Alpha en novembre dernier, elle qui nous avait enchanté dans Manon à l'Opéra Comique en mai 2019 ou encore dans Benvenuto Cellini à Versailles en septembre. Elle a par ailleurs également participé à l'enregistrement d'Offenbach Colorature de Jodie Devos (chez Alpha), justement en lice dans la catégorie "Enregistrement" (aux côtés de la Symphonie Fantastique de Berlioz chez Harmonia Mundi par Les Siècles et François-Xavier Roth, ainsi que Piano Concertos Nos. 3, 4 & 5 L’Egyptien de Saint-Saëns, par Alexandre Kantorow). Enfin, peut-être moins connue du grand public, Marie Perbost est la troisième nommée dans cette catégorie que nous retrouverons dans Platée à Toulouse dès fin mars. Passionnée par le répertoire du Lied et de la mélodie, elle a déjà participé aux Victoires dans cette même catégorie en 2018 face à Chloé Briot et Eva Zaïcik.

Le titre d'artiste lyrique de l'année sera disputé par trois grands artistes dont on a effectivement beaucoup parlé cette année, à commencer par Benjamin Bernheim que nous avions rencontré en octobre dernier à l'occasion de La Traviata mise en scène par Simon Stone à Paris. Il avait également enflammé le Grand Théâtre de Bordeaux aux côté de Nadine Sierra dans Manon en avril, ou encore « fait des débuts majestueux en Ismaele » à Zürich en juin. Que cela soit sur scène, en récital (comme à Bordeaux en décembre) ou même au disque avec son premier enregistrement chez Deutsch Grammophon, le ténor n'a eu de cesse de nous enchanter. Karine Deshayes n'est cependant pas en reste avec son Adalgisa qui a raflé la mise à Toulouse en octobre, sa Reine de Saba "intense et passionnée" à Marseille, ou encore sa touchante Angelina à Liège pour les Fêtes de fin d'année. Elle a par ailleurs elle aussi sorti un disque chez Alpha cette année autour d'oeuvres d'Offenbach dont le noyau est composé par les Fables de La Fontaine, et l'on se souvient encore de sa Victoire dans cette même catégorie lors des Victoires de 2016. Cette même année, Elsa Dreisig remportait le titre de "Révélation lyrique" et marquait la soirée de son discours assez original. Cette année, elle concourt dans la catégorie "Artiste lyrique" après avoir notamment participé à la production importante qu'était la Médée de Berlin fin 2018 aux côtés de Sonya Yoncheva, interprété sa première Manon à Zürich en mai 2019, ou encore Zerlina à Paris en juin.

Enfin, notons la nomination de Francesco Filidei dans la catégorie "Compositeur" pour L'Inondation créé à l'Opéra Comique en septembre dernier, alors dirigé par Emilio Pomarico et mis en scène par Joël Pommerat.

Liste complète des nommés

Dans la catégorie Soliste instrumental :

Bertrand Chamayou, piano
Alexandre Kantorow, piano
Magali Mosnier, flûte

Dans la catégorie Artiste lyrique :

Benjamin Bernheim, ténor
Karine Deshayes, mezzo-soprano
Elsa Dreisig, soprano

Dans la catégorie Révélation, soliste instrumental :

Théotime Langlois de Swarte, violon & violon baroque
Raphaëlle Moreau, violon
Gabriel Pidoux, hautbois

Dans la catégorie Révélation, artiste lyrique :

Kévin Amiel, ténor
Adèle Charvet, mezzo-soprano
Marie Perbost, soprano

Dans la catégorie Compositeur :

Francesco Filidei - L’inondation, opéra (création / France)
Betsy Jolas - Femme le soir, pour violoncelle et piano (création / France)
Camille Pépin - The Sound of Trees, pour clarinette, violoncelle solo et orchestre (création / France)

Dans la catégorie Enregistrement :

Berlioz - Symphonie Fantastique - Les Siècles, François-Xavier Roth - Harmonia Mundi
Offenbach Colorature - Jodie Devos - Alpha
Saint-Saëns - Piano Concertos Nos. 3, 4 &5 L’Egyptien - Alexandre Kantorow - Bis

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading