Chronique à la une

Filtrer

Toutes les chroniques

Le point de vue d’Alain Duault : Turandot dans la fosse à l'Op...

Alain Duault

Une Chine de tapisserie, « dans les temps légendaires » dit le livret : Turandot, l’ultime opéra de Puccini, plonge dans un monde qui nous interroge en nous montrant les images de nos plus vieilles peurs. Mais pour que cette interrogation soit active, pour que les questions que posent Turandot, celle qui veut prendre, et Liù, celle qui veut donner, s’avèrent théâtralement... il faut qu’il y ait du...


Sleepless à Berlin : un des plus beaux opéras d’Eötvös

Dominique Adrian

Peter Eötvös fait partie de ces compositeurs pour qui l’opéra n’est pas une simple rencontre épisodique : la création en 1998 à Lyon de son premier grand opéra, Trois sœurs, a été suivie par des œuvres pour le Châtelet, l’Opéra de Munich, les festivals d’Aix et de Glyndebourne, entre autres. Sleepless, sa création pour la Staatsoper de Berlin, en coproduction avec le...


La Nuit de Noël de Rimski-Korsakov redécouverte à l'Oper Frank...

Emmanuel Andrieu

Au lendemain du rare titre que constitue Maskarade de Carl Nielzen, c’est un ouvrage encore plus rare que l’Opéra de Francfort mettait à son affiche : La Nuit de Noël de Nikolaï Rimski-Korsakov, un opéra en quatre actes créé en décembre 1895 au fameux Théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg. On y découvre avec plaisir la vie colorée de la « petite Russie », avec ses croyances...


Tobias Kratzer met en scène Maskarade de Carl Nielsen à l'Oper...

Emmanuel Andrieu

Plusieurs fois élu « Opéra de l’année » par l'incontournable magazine Opernwelt, l’Opéra de Francfort (Oper Frankfurt) ne cesse de proposer des titres rares (voire jamais donnés), permettant à ses spectateurs de découvrir un répertoire qui ne se limite pas aux sempiternels mêmes titres que trop de grandes maisons européennes se contentent de mettre à leur affiche. Ainsi, après...


Eurydice au Metropolitan Opera : la mémoire dans la peau

Thibault Vicq

À l’heure de la séance, chacun cherche sa place ou erre sur son téléphone. Non pas au sein de la salle de cinéma où nous avons pris place, mais au Metropolitan Opera, qui poursuit sa saison de diffusions en direct, et nous fait observer les arrivants de dernière minute à travers le grand écran. Renée Fleming présente la soirée pour les spectateurs du monde entier, et échange brièvement...


Les chroniqueurs d'Opéra Online