Une saison 2022-2023 époustouflante au Metropolitan Opera

Xl_met_2022_2023

Le Metropolitan Opera vient d'annoncer la programmation de sa saison 2022-2023 qui comptera sept nouvelles productions, un nombre record au regard des saisons précédentes de la maison new-yorkaise. Une belle manière de sortir des tourments de la pandémie pour une reprise d’activité tonitruante.

C’est par une nouvelle production de Medea de Cherubini que s’ouvrira la saison le 27 septembre. Un événement puisque l’œuvre du compositeur n’a encore jamais été donnée au Met Opera. La mise en scène sera confiée à David McVicar, tandis que c’est à Sondra Radvanovsky qu’incombera le rôle-titre face au Gisaone de Matthew Polenzani. Le metteur en scène signera également la nouvelle production de Fedora en décembre et janvier, avec Sonya Yoncheva, Rosa Feola, Piotr Beczała et Artur Ruciński sous la direction musicale de Marco Armiliato.

En novembre, autre grand événement avec la création de The Hours de Kevin Puts, lauréat du prix Pulitzer de musique en 2012, inspirée de Mme Dalloway de Virginia Woolf dont l’histoire a été rendue célèbre par l’adaptation cinématographique oscarisée de 2002. Trois immenses comédiennes se partageaient alors l’affiche (Meryl Streep, Julianne Moore et Nicole Kidman), et l’on se réjouit de voir que l’œuvre lyrique fera de même en réunissant Renée Fleming, Kelli O'Hara et Joyce DiDonato dans cette production signée par Phelim McDermott.

Lohengrin fera peu neuve en avril 2023 après 17 ans d’absence au Met Opera grâce à François Girard, à qui l’on doit déjà sur cette même scène Parsifal ou encore Le Vaisseau fantôme (qui sera par ailleurs repris en mai-juin). Il dévoile « une mise en scène atmosphérique qui marie à nouveau son style visuel saisissant et sa perspicacité dramatique à la musique époustouflante de Wagner ». Le public retrouvera à nouveau Piotr Beczała dans le rôle-titre, mais aussi Christine Goerke (Ortrud), Evgeny Nikitin (Telramund), ou encore Elena Stikhina et Tamara Wilson (toutes deux Elsa).

Après Fire Shut Up in My Bones, le premier opéra de Terence Blanchard qui ouvrait le saison 2021-2022 du Met Opera, le compositeur revient en avril avec Champion, toujours sous la baguette de Yannick Nézet-Séguin. James Robinson – à qui l’on doit les productions de Fire et de Porgy and Bess – sera également présent pour la mise en scène de cet opéra retraçant la vie du boxeur Emile Griffith. Celui-ci sera interprété par Ryan Speedo Green et Eric Owens selon les âges de sa vie, face notamment à Latonia Moore.

Changement de registre en mai avec une autre nouvelle production, cette fois-ci d’une œuvre bien connue du public puisqu’il s’agit de Don Giovanni. Ce sera l’occasion pour Ivo van Hove de faire ses débuts à New York en réinitialisant l'histoire dans un paysage architectural abstrait. Autres débuts, ceux de la cheffe Nathalie Stutzmann à la tête d'une distribution regroupant Peter Mattei dans le rôle-titre, Adam Plachetka, Federica Lombardi, Ana María Martínez ou encore Ying Fang.

Enfin, La Flûte enchantée de Simon McBurney est présentée comme une nouvelle production (en coproduction avec le Dutch National Opera d’Amsterdam, l’English National Opera et le Festival d’Aix-en-Provence), même si elle a été créée à Amsterdam en 2012, et que nous avons eu le plaisir de la voir à Aix-en-Provence en 2014 et 2018, ou encore à Londres en 2019. Nathalie Stutzmann reviendra diriger la fosse pour l’occasion, tandis que seront réunis sur scène Lawrence Brownlee, Thomas Oliemans, Erin Morley et Kathryn Lewek.

Outre ces sept nouvelles productions, le Metropolitan ajoutera une quinzaine de reprises de productions. Parmi elles, l’Aida de Sonja Frisell qui réunira dans une double distribution Latonia Moore, Michelle Bradley, Olesya Petrova ou encore Anita Rachvelishvili. Eleonora Buratto et Susanna Phillips incarneront Mimi face aux Rodolfo de Stephen Costello et Charles Castronovo dans La Bohème de Franco Zeffirelli. Les Dialogues des Carmélites signés par John Dexter seront l’occasion pour Sabine Devieilhe de faire ses débuts au Metropolitan dans le rôle de Constance – dans lequel elle s’était montrée époustouflante à Lyon en 2013 – sous la baguette de Bertrand de Billy. Elle y retrouvera notamment Ailyn Pérez et Laurent Naouri.

Le Don Carlo de David McVicar sera l’occasion d’entendre Anna Netrebko ou Angela Meade selon les dates, Anita Rachvelishvili ou encore Russell Thomas qui tiendra le rôle-titre sous la direction de Carlo Rizzi. Aleksandra Kurzak partagera le rôle d’Adina avec Golda Schultz et Amanda Woodbury, tandis que Javier Camarena et Xabier Anduaga seront Nemorino dans L’Elisir d’amore dans la production de Bartlett Sher.

Le Falstaff imaginé par Robert Carsen sera également de retour, permettant à Marie-Nicole Lemieux d'interprèter le rôle de Mistress Quickly face, entre autres, à l’Alice Ford d’Ailyn Pérez et au Falstaff de Michael Volle sous la direction de Daniele Rustioni. Michael Spyres et Kate Lindsey se retrouveront pour l’Idomeneo très classique de Jean-Pierre Ponnelle. Le ténor sera également présent face à Sonya Yoncheva dans Norma.

En novembre et décembre, Benjamin Bernheim partagera le rôle du Duc de Mantoue avec Stephen Costello, et Rosa Feola, aux côtés de la Gilda de Lisette Oropesa. Quinn Kelsey, Michael Chioldi et Luca Salsi tiendront quant à eux le rôle-titre dans le Rigoletto de Bartlett Sher sous la baguette de Speranza Scappucci. Tosca sera également proposée avec des distributions multiples, regroupant Aleksandra Kurzak, Hibla Gerzmava, Angela Gheorghiu, Michael Fabiano, Roberto Alagna ou encore Yusif Eyvazov. Le public devra également faire un choix cornélien face à la triple distribution de La Traviata de Michael Mayer : entre Nadine Sierra, Stephen Costello et Luca Salsi dirigés par Daniele Callegari, Ermonela Jaho, Ismael Jordi et Amartuvshin Enkhbat sous la baguette de Marco Armiliato, ou encore Angel Blue, Dmytro Popov et Artur Ruciński sous la direction musicale de Nicola Luisotti.

Pour compléter la programmation, citons Lady Macbeth de Mzensk, Peter Grimes, Le Chevalier à la rose, The Magic Flute Holiday Presentation, ou le Laffont Grand Finals Concert.

La saison 2022-2023 s’annonce donc riche et particulièrement attrayante, entre nombreuses nouvelles productions et grands noms qui feront certainement naître des étoiles dans les yeux du public.

L'intégralité de la programmation est à présent en ligne sur le site officiel du Metropolitan Opera.

Elodie Martinez

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading