Opéras en streaming à (re)voir cette semaine du 8 juin 2020

Xl_strea

Le tour d'horizon se poursuit cette semaine avec de belles promesses, tant classiques pour la plupart, mais aussi plus contemporaines. Comme à leurs habitude, le Metropolitan et l'Opéra de Vienne se montrent particulièrement riches, d'autant plus que la seconde maison double à présent ses archives de concerts et récitals en live.

***

Metropolitan Opera

Le 8 juinLa Clemenza di Tito brillera dans la mise en scène de Jean-Pierre Ponnelle faisant renaître la Rome antique, captée en 2012 avec Giuseppe Filianoti dans le rôle-titre, Elīna Garanča en Sesto, Barbara Frittoli en Vitellia et Kate Lindsey en Annio.
Le 9 juin, ce seront deux oeuvres pour le prix d'une avec le ditpyque Iolanta/Le Château de Barbe-Bleue réunis par Mariusz Trelinski, sous la baguette de Valery Gergiev lors de cette nouvelle production de 2015. Anna Netrebko y incarne la princesse aveugle face à Piotr Beczała dans le rôle de Vaudémont. Mikhail Petrenko et Nadja Michael incarnent pour leur part le couple de la seconde oeuvre.
Le 10 juin, place à l'enfance avec le désormais célèbre Hänsel et Gretel signé Richard Jones et maintes fois reprises sur diverses scènes depuis sa création. Alice Coote incarne Gretel, Christine Schäfer, Hänsel, et Philip Langridge, La Sorcière.
Le 11 juin, place à la pépite hebdomadaire du Metropolitan avec Les Fantômes de Versailles de John Corigliano et William M. Hoffman, créé en 1991-1992. Nous avons eu l'occasion de découvrir cette oeuvre et des ses deux univers musicaux se chevauchant lors de sa venue française en 2019. Dans cette captation des premiers temps, nous y découvrons une jeune Renée Fleming, au début de sa carrière internationale, dans le rôle de Rosina face au Figaro de Gino Quilico, tandis que Håkan Hagegård est Beaumarchais et Teresa Stratas est Marie-Antoinette.
Les 12 et 13 juin, celles et ceux ayant manqué - ou souhaitant revoir - le "At-Home Gala" donné le 25 avril dernier et dont nous rendions compte. L'occasion de (ré)entendre la quarantaine d'artistes réunis pour cette occasions, dont Sonya Yoncheva, Lisette Oropesa, Javier Camarena, Roberto Alagna et Aleksandra Kurzak, ou encore Elīna Garanča.
• Le 14 juin, la Rodelinda captée en 2011 viendra clore la semaine dans la mise en scène de Stephen Wadsworth. Renée Fleming sera à nouveau à l'affiche, cette fois dans le rôle-titre, face au Grimoaldo de Joseph Kaiser et au Bertarido d'Andreas Scholl.

» L'ensemble de la programmation est disponible ici.

Wiener Staatsoper

L'Opéra de Vienne poursuit la proposition de sa sélection de ses productions qu'il met gratuitement à disposition via sa plateforme StaatsoperLive. Cette semaine voit également une série de Live s'adjoindre en parallèle des habituelles productions.

Le 8 juin, Boris Godunov mis en scène par Yannis Kokkos dans la production de 2016, avec René Pape dans le rôle-titre et Aida Garifullina en Xenia. 
Le même jour, la maison propose un récital de Günther Groissböck en live à 19h30.
Le 9 juin, Aida vous est proposée dans la mise en scène de Nicolas Joël captée en 2015, mais donnée à diverses reprises in loco. Sondra Radvanovsky incarne le rôle-titre face à Jorge de León en Radamès et Franco Vasallo en Amonasro.
Un concert Live autour de Mozart est également à l'ordre du jour à 19h30.
• Le 10 juin sera le jour de la danse ainsi que d'un autre concert live de l'orchestre de chambre.
Le 11 juin, l'Ariane à Naxos de Sven-Eric Bechtolf est de retour, cette fois dans une captation datée de 2017, sous la direction de Peter Schneider, avec Peter Matić, Stephen Gould, ou Lise Davidsen.
A 19h30, ce sera au tour de la basse Tomasz Konieczny de proposer un récital en live.
Le 12 juin, c'est au tour de La Fanciulla del West imaginée par Marco Arturo Marelli, dans la version de 2013 avec Nina Stemme, Tomasz Konieczny et Jonas Kaufmann, tandis que le soir a lieu le concert live mettant cette fois-ci en avant le bel canto.
• Le 13 juin, ce sont deux productions qui sont proposées. Tout d'abord, Fatima, oder von den Mutigen Kindern mise en scène par Benjamin Bay en 2015, puis dans la soirée, Le Joueur, dans une nouvelle production datant de 2017 et dirigée par Simone Young. Dmitry Ulyanov prête sa voix profonde au Général face à la Polina d'Elena Guseva ou la Blanche d'Elena Maximova.
• Enfin, la semaine se termine le 14 juin avec Nabucco, présenté par l'OMV. Le public peut ainsi retrouver Leo Nucci dans ce rôle-titre qu'il maîtrise si bien, ici face à l'Abigaille d'Anna Smirnova, le Zaccaria de Roberto Tagliavini ou l'Ismaele de Bror Magnus Tødenes.

Opéra de Paris

Le 8 juin, la maison parisienne met à disposition à 19h30 sa Bohème dans l'espace imaginée par Claus Guth sous la baguette de Gustavo Dudamel, que nous avions pu apprécier en 2017. La distribution réunie pour la captation de ce soir se compose de Nicole Car, Atalla Ayan, Alessio Arduini, Aida Garifullina, Artur Ruciński et Roberto Tagliavini.

Opéra de Zürich

• L'Opéra met en ligne du 12 au 14 juin sa production du Vaisseau fantôme par Andreas Homoki lors de la saison 2012-2013 qui signait là sa première production en tant que directeur de l'opéra, devenue culte par la performance exceptionnelle de Bryn Terfel, alors aux côtés d'Anja Kampe et de Matti Salminen.

Royal Opera House

Du 9 au 19 juin, Il Trittico est disponible dans la mise en scène de Richard Jones que nous avions vue en 2016. Ermonela Jaho, Lucio Gallo et Eva-Maria Westbroek se retrouvent ici sous la baguette d'Antonio Pappano.
• Ainsi que nous l'annoncions la semaine dernière, la maison propose le 13 juin un récital en direct sans pour autant en dévoiler davantage à l'heure actuelle.

Dutch National Opera

• La maison clôt ses streamings le 14 juin avec Gurre-Lieder de Schoenberg, production née grâce au chef Marc Albrecht et au metteur en scène Pierre Audi, alors que le compositeur lui-même n'imaginait pas transposer son oeuvre sur une scène lyrique.

Operavision

• The Skating Rink, de David Sawer et Rory Mullarkey, créé en juillet 2018 et basé sur le roman de Roberto Bolaño, à partir du 9 juin. Cette oeuvre contemporaine raconte comment l'obsession d'un fonctionnaire locale pour une belle patineuse artistique le pousse à détourner des fonds afin de lui construire une patinoire secrète. Lorsqu'un groupe improbable de personnages les découvre, la tension monte jusqu'à ce qu'un meurtre sur la glace dévoile tout...
Moses und Aron, dirigé par Vladimir Jurowski, mis en scène par Barrie Kosky au Komische Oper Berlin afin de commémorer le 70e anniversaire de la libération d'Auschwitz. La vidéo est disponible à partir du 12 juin, avec Robert Hayward et John Daszak dans les rôles-titres.

Festival de Glyndebourne

A partir du 14 juinVanessa de Samuel Barber dans la production de 2018, avec Emma Bell dans le rôle-titre et dans une mise en scène de Keith Warner.

» Plus d'informations disponibles sur le site du festival.

 Bru Zane Replay

Parmi les diverses plateformes de streaming, il ne faut pas oublier celles qui proposent certes un nombre de productions moins important, mais qui n'en demeurent pas moins intéressantes. Le Palazzetto Bru Zane propose ainsi plusieurs concerts, dont Les Chevaliers de la Table ronde enregistrés à Malibran en 2016, dans la mise en scène de Pierre-André Weitz, avec notamment Damien Bigourdan, Antoine Philippot, Mathias Vidal, Lara Neumann ou encore Chantal Santon-Jeffery.

» Plus d'informations ici.

L'Opéra de Lausanne

L'Opéra de Lausanne a mis en ligne plusieurs extraits audios de ses productions, disponibles gratuitement sur son site. Parmi ceux-ci, notons, Rigoletto, enregistré en 2005, avec Carlos Almaguer dans le rôle-titre, Nicoleta Ardelean, et Jean Teitgen dans la mise en scène d'Arnaud Bernard, ou La Vie Parisienne, de 2005, dans la mise de Jérôme Savary (que nous avons pu voir à St-Etienne en 2017). On regrette toutefois qu'il ne s'agisste là que de courts extraits.
La maison suisse a également mis en ligne un récital d'airs, de mélodies et de duos, parfois surprenants, portés par huit jeunes artistes : Laurène Paternò, Jean Miannay, Anne-Sophie Petit, Hoël Troadec, Yuki Tsurusaki, Raphael Hardmeyer, Béatrice Nani et Joël Terrin.

Verbier Festival

Le 12 juin, le festival propose gratuitement La Flûte enchantée imaginée in loco en 2019, que nous avions d'ailleurs pu apprécier à ce moment-là. L'occasion de découvrir pour notre plus grand plaisir le Tamino d'Eric Ferring, exceptionnel, ainsi que de nombreux autres jeunes talents.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading