Le Festival de Salzbourg annonce un programme modifié et sauve son centenaire

Xl_image

Alors que les grands festivals estivaux, comme Aix-en-Provence, ont annoncé depuis longtemps leur annulation, le Festival de Salzbourg annonçait dès mi-mai envisager de modifier sa programmation afin de ne pas annuler totalement son édition 2020, marquée par les célébrations de son centenaire. Un anniversaire qui est néanmoins remanié : le centenaire débutera cet été avec une version très allégée de l'édition 2020 du Festival, du 1er au 30 août prochains, mais qui se poursuivra également l'année prochaine dans le cadre de l'édition 2021 (au cours de laquelle seront données plusieurs des productions initialement prévues pour cet été). 

En lieu et place de la programmation initiale, le festival réduit son nombre de productions d'opéra à deux, avec Cosi fan tutte et Elektra. La première des productions est signée par le directeur artistique Markus Hinterhaüser et le metteur en scène Christof Loy, dans une mise en scène simplifiée ne nécessitant ni machinerie d'envergure, ni de longues répétitions. Sur scène, elle réunira Marianne Crebassa, Elsa Dreisig, Lea Desandre, Andrè Schuen, Bogdan Volkov et Johannes Martin Kränzle sous la direction de Joana Mallwitz. Une oeuvre qui n'était pas prévue à l'origine, mais qui permettra à Mozart de revenir dans sa ville natale pour fêter cet anniversaire – initialement, le fstival devait donner La Flûte Enchantée et Don Giovanni. L'unique production rescapée de la programmation est donc Elektra, dans une nouvelle production imaginée par Krzysztof Warlikowski avec Ausrine Stundyte dans le rôle-titre et Asmik Grigorian en Chrysothemis, respectant à peu de chose près les dates originellement annoncées. Selon les organisateurs, celle-ci a pu être sauvée car elle n'implique pas une trop grande troupe et peut être présentée sans entracte.

A cela s'ajouteront une cinquantaine de concerts ainsi que du théâtre, dont une oeuvre inédite du prix Nobel de littérature Peter Handke, pour un total de 110 représentations – au lieu de 200 – entourées par un protocole sanitaire strict incluant des billets nominatifs permettant la conservation des coordonnées des spectateurs afin de pouvoir les prévenir si un cas d'infection devait être dépisté après la représentation. Un système de circulation et un encadrement sont également prévus dans les salles de spectacle, sans oublier le port du masque obligatoire, l'absence d'entracte et de restauration. Enfin, les artistes n'échapperont pas au protocole sanitaire avec des tests de dépistage, ainsi qu'un code couleur (jaune, orange et rouge) indiquant la distanciation qu'ils doivent observer.

Le festival a ainsi prévu de remettre en vente quelque 80 000 billets (et non les 230 000 initialement prévus avant la pandémie), sauvant ainsi son édition 2020 – et en attendant qu'elle (re)trouve toute son envergure en 2021.

Plus d'informations sur le site officiel du festival.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading