Anna Netrebko, Jonas Kaufmann, Piotr Beczala, Camilla Nylund cet été au Festival de Grafenegg

Xl_grafenegg-festival-2020-jonas-kaufmann-anna-netrebko-piotr-beczala-camilla-nylund

Nombre de festivals lyriques prévus cet été 2020 ont été annulés, faute de pouvoir accueillir le public dans des conditions sanitaires jugées suffisamment sûres. Certains ont néanmoins fait le choix de se maintenir et tirent aujourd’hui bénéfice de cet audacieux pari.
C’est le cas du Festival de Grafenegg, non loin de Vienne en Autriche : l’événement est traditionnellement organisé dans le parc du château de Grafenegg et peut surtout compter sur la Wolkenturm, son emblématique scène en plein air, pour accueillir quelques-uns des plus grands interprètes lyriques du moment – libres de tout autre engagement dans les circonstances actuelles et qui n’auraient pas pu être présents dans un contexte différent.

Rudolf Buchbinde, pianiste et directeur du Festival de Grafenegg, a ainsi concocté en quelques semaines un « programme d’urgence » articulé autour de quatre weekends musicaux du 14 août au 6 septembre. Quatre rendez-vous qui devraient réunir principalement des « orchestres et artistes locaux » (du fait de la fermeture de certaines frontières), comptant rien de moins que l'Orchestre philharmonique de Vienne, l'Orchestre symphonique de Vienne, l’ORF Radio-Symphonieorchester ou encore le Tonkunstler Orchestra (actuellement en résidence à Grafenegg) pour accompagner les solistes.

Le coup d’envoi du festival sera donné le 16 août avec un récital de Jonas Kaufmann avec son accompagnateur de toujours, le pianiste Helmut Deutsch. En lieu et place de la version de concert de Fidelio initialement prévue et qui n’a pas pu être maintenue, le ténor interprétera un programme de Lieder.
Piotr Beczala lui succèdera le weekend suivant (le 20 août) pour interpréter une sélection d’arias issue de Cavalleria rusticana et Pagliacci, d'Andrea Chénier et Turandot, suivi par Camilla Nylund le lendemain dans un répertoire de Schumann accompagnée par l’orchestre de l’ORF.
Le troisième weekend du festival accueillera Anna Netrebko et Yusif Eyvazov (pour la première fois à Grafenegg), aux côtés de l’Orchestre symphonique de Vienne successivement dirigé par les chefs Manfred Honeck, Philippe Jordan et Speranza Scappucci.
L'Orchestre philharmonique de Vienne devrait enfin assurer le final du festival avec des concerts emmenés par les chefs Gustavo Dudamel et Franz Welser-Möst au pupitre.

Le Festival de Grafenegg n’accueillera certes qu’un public réduit cette année : l’Auditorium restera fermé et la Wolkenturm en plein air réduit peu ou prou sa jauge de moitié – 1250 places ouvertes, sur une capacité totale de 2100 sièges afin de respecter les mesure de distanciation physique. Pour autant, le programme s’avère particulièrement alléchant, tant sur un plan musical que pour la symbolique de réouverture. À ce stade, la météo reste la seule crainte des organisateurs : en cas de mauvais temps, des représentations pourraient être annulées, sans possibilité de remplacement.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading