La Clémence de Titus - La Clemenza di...

Informations Description
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

Description de l'Œuvre

Description Acte 1 Acte 2

La Clémence de Titus est un « opéra séria » commandé à Mozart pour le couronnement de Léopold II comme roi de Bohême. Il le composa en un temps record, à la fin de sa vie, parallèlement à la Flûte enchantée,
Ultime opéra du compositeur, on y retrouve les thèmes qui lui sont chers, du pardon et de la réconciliation. La limitation des récitatifs, la magie d’une musique portée par des airs admirables d’humanité et l’introduction d’ensembles bouleversants, notamment à la fin des premier et second actes, contribuèrent ensemble, à la renommé et à la popularité de cet opéra.

Résumé
L’empereur de Rome Titus qui aime Bérénice, est visé par un complot ourdi par l’ambitieuse Vitellia, qui veut l’épouser. Pour parvenir à ses fins elle se sert de l’amour que lui voue Sextus, ami cher au cœur de Titus. Bienveillant et empreint de justice, l’empereur finira par pardonner à tout les conjurés.


Acte 1

L’ambitieuse Vitellia aime Titus qui lui préfère Bérénice.
Sextus, fou d’amour pour Vitellia qui le manipule, consent malgré lui, à tuer Titus, son ami.
Titus renonce par devoir à Bérénice, et choisit d’épouser Servilla, la sœur de Sextus.
Apprenant les sentiments profonds de Servilla et d’Annius, Titus s’engage alors, à épouser Vitellia, qui ignore ce choix et pousse Sextus à l’irréparable. Le Capitole est en feu mais Titus échappe à la mort. 

Acte 2

Sextus est arrêté ; pour préserver Vitellia, il endosse seul le complot devant le Sénat et devant Titus qui le condamnent à mort. Prise de remords, Vitellia abandonne ses rêves de pouvoir et avoue sa trahison.
Magnanime, refusant de régner par la terreur, Titus pardonne tout et à tous sous les ovations de ses sujets. 

Commentaires

Loading