Viva l'Opéra! de retour en salle dès le 25 juin prochain

Xl_viva

Pendant presque trois mois, les salles de spectacle ont été contraintes de baisser le rideau et encore aujourd’hui, rares sont celles à accueillir du public – et dans des conditions sanitaires encore très strictes. À défaut d’une complète sortie de confinement du spectacle vivant, les salles de cinéma rouvrent leurs portes à partir de ce 22 juin et certaines font la part belle à l’opéra. C’est le cas des salles UGC du programme Viva l’Opéra! qui prépare sa onzième saison avec l’ambition, selon son directeur artistique Alain Duault, de « nous permettre de partager à nouveau ensemble ces émotions exceptionnelles que l’opéra sait nous procurer ».

Viva l’Opéra! reprend ainsi dès ce 25 juin avec les dernières productions de sa saison 10 : d’abord Aida dans la mise en scène imaginée en 2017 par Shirin Neshat pour le Festival de Salzbourg. L’événement était l’un des plus attendus du festival, et l’on se réjouit de le voir porter sur les écrans français, dans une distribution particulièrement alléchante : Anna Netrebko dans le rôle-titre, Francesco Meli en Radamès, Roberto Tagliavini pur incarner le Roi, Ekaterina Semenchuk en Amneris, Dmitry Belosselskiy  en Ramfis et Luca Salsi en Amonasro. Quant à la direction musicale, elle est signée par Riccardo Muti. Ensuite La Walkyrie, qui devrait être diffusée en direct depuis l’Opéra de Paris – sous réserve que la maison parisienne ait rouvert ses portes. Le site d’UGC rassure néanmoins les spectateurs en prévoyant « un autre programme » dans l'hypothèse où cette production ne pourrait pas être présentée.

La saison 2020-2021 de Viva l’Opéra! doit réellement débuter à la rentrée, en septembre prochain, et affiche dix-huit productions, ballets compris.
La saison s’ouvrira donc le 10 septembre 2020 avec la Manon de Vincent Huguet dirigée par Dan Ettinger en 2020. Une « sorte d’avant-première en écho à la saison passée » qui aurait dû être diffusée en direct et qui avait finalement été captée à l'occasion d'une représentation jouée sans public peu avant la fermeture de l'Opéra de Paris. Nous avions tout de même eu l'opportunité d’assister à l'une des dates maintenues et d’apprécier ce spectacle qui fut « une vraie réussite visuelle, vocale et musicale » portée par Pretty Yende, Benjamin Bernheim et Ludovic Tézier.

Au gré de la saison, on retient ensuite plus spécifiquement le retour d'Anna Netrebko dans Tosca les 17 et 24 septembre dans la production milanaise de 2019-2020 ; puis en décembre dans La Forza del Destino imaginée par Christof Loy à Londres (et à laquelle nous avions assistée), face à Jonas Kaufmann et Ludovic Tézier ; dans Macbeth en février 2021 dans une captation berlinoise aux côtés de Plácido Domingo. On retrouvera Jonas Kaufmann dans le rôle-titre du Lohengrin de Milan signé Claus Guth, également donné à Paris en 2017, et proposé en salles en juin 2021.

Nous aurons également le plaisir de (re)voir Olga Peretyatko dans la production de Laurent Pelly de Lucia di Lammermoor enregistrée à Vienne en 2019. Le reste de la distribution a de quoi ravir sous la baguette d’Evelino Pidò, entre George Petean, Juan Diego Florez et Jongmin Park. La soprano russe sera également présente dans l’Anna Bolena  de Stefano Mazzonis Di Pralafera reprise à Liège en 2019. La Somnambule, Turandot  (avec Nina Stemme et Maria Agresta), La Pie voleuse, et Don Giovanni (avec Erwin Schrott) font également partie de la programmation de la saison avant que Rigoletto ne vienne la clôturer en juin / juillet.

Notons par ailleurs plusieurs productions proposées en direct depuis l’Opéra de Paris : tout d'abord Aida dans la nouvelle production de Lotte de Beer, avec Sondra Radvanovsky dans le rôle-titre, Elīna Garanča en Amneris et Jonas Kaufmann en Radames. Viendra Faust en mars, dans la mise en scène de Tobias Kratzer qui réunira un plateau de haute volée : Benjamin Bernheim, Ildar Abdrazakov, Florian Sempey, Christian Helmer, Ermonela Jaho, Michèle Losier et Sylvie Brunet-Grupposo. Enfin, la nouvelle production de La Dame de Pique signée par Dmitri Tcherniakov sera elle aussi proposée en direct le 3 juin, sous la direction de Daniel Barenboim.

Une riche saison s’annonce donc, proposant de nombreux voyages et agrémentée de plusieurs retransmisions en direct. Elle promet de beaux moments et de belles (re)découvertes, à vivre dans une salle et en public, à l'heure où il est encore parfois difficile d'assister à des spectacles vivants ou de passer les frontières. 

Le programme détaillé de la onzième saison de Viva l'Opéra! est disponible par ici.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading