Festival de Pentecôte de Salzbourg 2020
Du 29 mai 2020 au 1 juin 2020

Xl_pf20-u1-fr-web-840x711

Le festival de Salzbourg se divise comme chaque année en deux parties : outre le grand festival d'été se tient également le festival de Pentecôte, dont le thème est cette année "La couleur du Temps" et qui tournera autour de la compositrice française Pauline Viardot. Directrice de l'institution (en plus d'être bientôt à la tête de l'Opéra de Monte-Carlo), la diva italienne Cecilia Bartoli est également l'une des têtes d'affiche de l'événement et interpréte pour cette occasion sa première Norina.

En effet, une nouvelle production de Don Pasquale ouvre le festival le 29 mai 2020 avant une seconde date le 1er juin. La mise en scène est signée par Moshe Leiser et Patrice Caurier, célèbre duo à qui l'on doit notamment un sanglant Couronnement de Poppée à Nantes, des Noces de Figaro particulièrement travaillées, toujours à Angers-Nantes ou encore une Italienne à Alger déjà dans le cadre du festival en 2018 avec Cecilia Bartoli. Leur travail, fortement marqué par leur maîtrise théâtrale, devrait donc à nouveau ravir le public, d'autant plus que la distribution a de quoi se prêter à la direction d'acteurs des deux hommes. Outre la Norina de Cecilia Bartoli qui sera un événement en soi, la distribution annonce Peter Kálmán dans le rôle-titre, lui qui a justement déjà été face à la mezzo-soprano dans Ariodante à Monte-Carlo lors de la reprise de la production-phare de l’édition 2017 du festival de Pentecôte de Salzbourg. Nicola Alaimo y est Malatesta et Javier Camarena, Ernesto. Les Musiciens du Prince-Monaco seront dirigés par Gianluca Capuano.

L'autre production de cette édition de 2020 est Orphée et Eurydice dans l'arrangement imaginé par Berlioz. Le chef sera aussi de cette partie, tandis que le chorégraphe John Neumeier reprend sa production montée à Chicago, déjà reprise à Baden-Baden en septembre 2019 et captée sur DVD. Marianne Crebassa retrouve le rôle d'Orphée dans lequel nous l'avions vue à l'Opéra Comique en 2018. Elle sera entourée par l'Eurydice d'Andriana Chuchman et de l'Amour de Marie-Sophie Pollak.

Outre ces deux productions, le festival propose également un "concert sacré" autour de Brahms et Fauré dans lequel Ann Hallenberg et Stéphane Degout devraient briller de mille feux, ou encore un concert matinal avec Vivica Genaux autour de Pauline Viardot, la figure servant de fil rouge à l'ensemble de la programmation de cette année puisque le Don Pasquale intégrera les cadences conçues par la compositrice française pour des représentation données à Saint-Pétersbourg en 1845 et que la version de Berlioz de l'oeuvre de Glück était conçue pour elle. Enfin, un concert de gala clôture le festival le 1er juin en réunissant autour d'une "Affaire de famille" Cecilia BartoliVarduhi AbrahamyanJavier Camarena ainsi que les musiciens Julia Hagen (violoncelle), Khatia Buniatishvili (piano) et Maxim Vengerov (violon et direction). Côté programme, le public devrait entendre Rossini, Mendelssohn, Glinka, Liszt et Saint-Saëns.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site officiel du festival.

En savoir plus

Commentaires

Loading