Une saison 2022-2023 enthousiasmante à l'Opéra de Marseille

Xl_opera-vignette

A Marseille, l’accent est mis sur « l’ambition d’ouverture culturelle accessible à toutes et à tous », dans laquelle s’inscrit l’Opéra de la ville qui vient d’annoncer sa saison 2022-2023. Celle-ci proposera sept opéras, dont des standards du répertoire lyrique mais aussi quelques œuvres plus rares, une dizaine de rendez-vous symphoniques, un concert dans le cadre du Festival Musiques Interdites, le Ballet Lestel et sa création Rodin, afin de satisfaire et de s’ouvrir à tous les publics.

En coproduction avec l’Opéra Grand Avignon, le Macbeth signé par Frédéric Bélier-Garcia ouvrira la saison nous l'avions vu ici-même en 2016. Si à l’époque, la production avait révélé Juan Jesus Rodriguez dans le rôle-titre, ce sera cette fois-ci à Dalibor Jenis (entendu dernièrement dans Rigoletto à Lyon) qui endossera le costume, face à la Lady Macbeth d’Anastasia Bartoli, ou le Banquo de Nicolas Courjal et le Macduff de Jérémy Duffau.

En novembre deux opéras suivront en version de concert. Le premier, Elisabetta, regina d’Inghilterra, verra Karine Deshayes reprendre le rôle d’Elisabeth dans lequel elle avait triomphé à Pesaro en 2021. Giuliana Gianfaldoni incarnera Matilda et Julien Dran, Leicester. Le second fera entendre Yolanda Auyanet dans la Giovanna d’Arco de Verdi et nous retrouverons avec plaisir Juan Jesus Rodriguez (Giacomo) que nous mentionnions plus haut.

Pour les Fêtes de fin d’année, l’Opéra prévoit une parenthèse plus légère avec L’Auberge du cheval blanc dans la production imaginée par Gilles Rico à Lausanne en décembre 2021 (suite au report dû à la pandémie). Le plateau vocal pourra compter sur Laurence Janot, Clémentine Bourgoin (déjà présente à Lausanne), Marc Barrard ou encore Samy Camps.

En février, place à un monument du répertoire lyrique avec Carmen, dans la mise en scène assez traditionnelle de Jean-Louis Grinda dont nous rendions compte à Toulouse en 2018 et à Monte-Carlo en 2020. Héloïse Mas incarnera la célèbre héroïne de Bizet, qu’elle a déjà chantée à Genève en 2018. Ludivine Gombert et Alexandra Marcellier se partageront le rôle de Micaëla, tandis qu’Amadi Lagha et Jean-François Lapointe seront Don José et Escamillo. Nous resterons dans les grands classiques avec Nabucco, imaginé par Jean-Christophe Mast, déjà étrenné sur plusieurs scènes dont celle de Toulon où nous l’avons vu en 2018. A nouveau, mais non sans plaisir, nous retrouverons Juan Jesus Rodriguez qui tiendra le rôle-titre, ainsi que Csilla Boross qui fut sa Lady Macbeth et qui sera pour l’occasion Abigaïlle, rôle dans lequel elle a déjà brillé à Genève ou aux Thermes de Caracalla.

Enfin, Les Huguenots viendront clore la saison dans une nouvelle production de Louis Désiré, qui offrira de belles retrouvailles à Karine Deshayes (Valentine) et Enea Scala (Raoul de Nangis), déjà entendus ensemble dans Armide à Montpellier. Florina Ilie, Eléonore Pancrazi, Marc Barrard ou encore Nicolas Courjal les rejoindront sous la baguette de José Miguel Pérez-Sierra. De quoi offrir une belle fin de saison et enthousiasmer jusqu’à la dernière production.

Plus d’informations sont disponibles sur le site officiel de l’Opéra de Marseille.

Elodie Martinez

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading