Les Huguenots - Les Huguenots

Informations Description Extraits
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

  • Compositeur :Giacomo Meyerbeer
  • Librettiste :Eugène Scribe
  • Année de création :1836
  • Lieu de création :France
  • Nombre d'acte :5
  • Langue originale :Français
  • Maison d'opéra de la production originale :Opéra Le Peletier

Description de l'Œuvre

Description Acte 1 Acte 2 Acte 3 Acte 4 Acte 5

Et pourquoi l’opéra ne relirait-il pas l’histoire de France ? Alors que les sujets bibliques et mythologiques, sans oublier quelques épisodes sanglants de la couronne britannique, sont légions sur les scènes lyriques, Giacomo Meyerbeer, lui, s’attaque avec une hardiesse un rien romanesque, au Massacre de la Saint-Barthélémy. Sitôt créés, sesHuguenots frappèrent l’imagination. Bientôt, des générations entières de spectateurs allaient applaudir à ce spectacle historique fastueux, devenant l’un des plus grands triomphes de l’histoire de France… lyrique. Aujourd’hui encore, leur souffle est intact. Dans une musique bariolée d’influences allemandes, italiennes, françaises, Meyerbeer ordonne une fresque dont se souviendront Verdi, Wagner, et même Moussorgsky. Pour autant la fresque ne fait pas tout. Jetés au cœur de ces défilés de soldats, d’étudiants, de religieux et de courtisans, sept personnages de premier plan s’animent, s’aiment et se déchirent. Meyerbeer tient là une sacrée recette.

Résumé

L’action se déroule en Touraine puis à Paris, en 1572, en pleine guerre religieuse entre catholiques et protestants. Le huguenot Raoul de Nangis a rencontré une belle inconnue à qui il a sauvé la vie et dont il s’est épris. Il ignore sur le moment qu’il s’agit de Valentine, fille (catholique) du Comte de Saint-Bris, fiancée au Comte de Nevers, et dame d’honneur de Marguerite de Navarre. Depuis son château de Chenonceaux, la reine Marguerite souhaite favoriser la paix entre les deux bords : pour ce faire, elle souhaite marier Raoul à Valentine, tous deux de religion opposée. Toutefois, persuadé que Valentine est toujours promise à Nevers – alors qu’en réalité ses engagements ont été rompus – Raoul refuse le mariage… provoquant par sa décision l’ire des catholiques. Le jeune huguenot périra dans la foulée de la Saint-Barthélémy, tout comme Valentine qui, ayant abjuré sa foi catholique afin d’épouser Raoul, mourra, tuée par son père.

Acte 1

Lors d’un banquet qui réunit catholiques et protestants au Château du Comte de Nevers, Raoul de Nangis, un protestant, explique qu’il s’est épris d’une jeune inconnue, qu’il a sauvée d’étudiants trop entreprenants.

Parmi l’assemblée se tient Marcel. Vieux serviteur de Raoul, il est un fervent huguenot : les catholiques le dégoûtent, et il n’hésite pas à évoquer ses souvenirs de La Rochelle.

Acte 2

Raoul de Nangis a entraperçu la mystérieuse inconnue : il s’agit de Valentine, une catholique, fille du Comte de Saint-Bris, qui est venue demander au Comte de Nevers de la libérer de ses engagements envers lui. Nevers a accepté, mais Raoul n’a pu entendre leurs échanges. Valentine est aussi la dame d’honneur de la reine Marguerite de Navarre. Cette dernière, qui souhaite apaiser les tensions religieuses, entend marier une catholique (Valentine) à un protestant (Raoul). Entourée de sa cour, Marguerite se prépare à recevoir Raoul.

Acte 3

Raoul de Nangis le huguenot a refusé d’épouser Valentine, persuadé qu’elle était toujours promise au Comte de Nevers. Mais en refusant, il a offensé les catholiques et attisé les dissensions religieuses. Valentine se lamente sur son sort et sur son amour, bien mal engagé, pour Raoul.

Extrait : « Je suis seule… Parmi les pleurs »

Acte 4

Alors que Raoul a rejoint Valentine à ses risques et périls, Saint Bris et ses hommes planifient la Nuit de la Saint-Barthélémy, au cours de laquelle les protestants seront massacrés par les catholiques.

Acte 5

La tuerie et ses retombées seront sans fin : Nevers sera tué, tandis que Valentine, convertie au protestantisme, tombera avec Raoul sous les coups de son propre père.

Extraits

Mode immersif

Commentaires

Loading