Les International Opera Awards 2019 désignent leurs finalistes

Xl_opera_awards

Fondés en 2012, les International Opera Awards sont traditionnellement considérés comme les « Oscars » de l’opéra et font référence dans l'univers lyrique. Chaque année, dix-huit prix sont ainsi décernés par un jury de professionnels issus du monde lyrique (notamment des critiques), présidé par John Allison, rédacteur en chef du magazine Opera, afin de distinguer tantôt les artistes, tantôt les maisons d'opéra ayant marqué les derniers mois écoulés. 

Dans le cadre de cette édition 2019, la Royal Opera House de Londres se taille la part du lion, avec quatre nominations, dans les catégories ChœursOrchestre d’opéraNouvelle production (pour De la maison des morts de Leoš Janáček, mis en scène par Krzysztof Warlikowski en mars 2018, en coproduction avec l'Opéra de Lyon et la Monnaie de Bruxelles), et création mondiale pour Lessons in Love and Violence, de Georges Benjamin. L’Opéra de Lyon n’est pas en reste (après avoir été déjà distingué par l'Award de la maison d'opéra en 2017), avec trois nominations dans les catégories Chœur (nous avons souvent relevé l'excellence de cet ensemble), Actions culturelles et éducatives (en écho aux nombreux projets de la maison en matière d'ouverture à tous les publics, dont les plus jeunes) et Création mondiale pour l’opéra GerMANIA d’Alexander Raskatov qui nous avait particulièrement marqué, créé à l’Opéra de Lyon en mai 2018. 

On retrouve par ailleurs Krzysztof Warlikowski dans la catégorie Metteurs en scène, aux côtés de Calixto Bieito, Katie Mitchell, David Pountney, Vasily Barkhatov ou Rodula Gaitanou. Parmi les autres Nouvelles productions en lice, notons Vanessa à Glyndebourne, Jenufa au Natione Opera ou encore La Traviata au Théâtre des Champs-Elysées que nous avions eu le plaisir de voir. Et dans la catégorie Chefs d’orchestre sont nommés Marc Albrecht, Myung-Whun Chung, Diego Fasolis, René Jacobs, Michele Mariotti et Mark Wigglesworth

Mais les artistes sont traditionnellement au cœur de cette remise de prix et dans le cadre de cette édition 2019, la soprano Pretty Yende (déjà récompensée l’année dernière par le public) est nommée parmi les Interprètes féminines aux côtés d’Anna Caterina Antonacci, Daniela Barcellona, la Française Sabine Devieilhe, Rosa Feola ou encore Asmik Grigorian qui avait fait sensation à Salzbourg l’été dernier. Parallèlement, le ténor Stuart Skelton, récipiendaire de l’Award de l’Interprète masculin en 2014 concourt cette année dans la catégorie Enregistrement (pour un récital solo) avec Javier Camarena, Max Emmanuel Cencic, Anita Rachvelishvili, mais aussi Stéphane Degout et Elsa Dreisigpour leurs enregistrements respectifs Enfers et Miroir(s)Nous retrouvons par ailleurs Xavier Sabata, que nous avons rencontré en décembre, dans la catégorie Interprètes masculins avec Charles Castronovo, John Osborn ou encore Brandon Jovanovich. Enfin, l'Opéra National de Paris concourt pour sa part dans la catégorie Maison d'opéra de l'année.

Par ailleurs, chaque année, les International Opera Awards donnent aussi la parole aux amateurs d’art lyrique, invités à décerner leur prix du public. Cette année, le choix devrait s’avérer particulièrement difficile puisqu’il faudra départager Ildar Abdrazakov, Sarah Connolly, Michael Fabiano, Vittorio Grigolo, Thomas Hampson, Barbara Hannigan, Ana María Martínez et Sonya Yoncheva. Les votes sont d’ores et déjà ouverts sur le site de l’événement et le resteront jsuqu'au 8 mars prochain. 

Un nombre impressionnant de noms prestigieux qui ne devraient pas faciliter la tâche du jury. Les prix seront quant à eux décernés le 29 avril prochain lors d’un gala à Londres, où plusieurs interprètes seront invités à exprimer leur talent. La liste de ces interprètes sera dévoilée ultérieurement. 

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading