A l'Opéra de Nice en 2021-2022, « Tout le monde s'y retrouve #2 »

Xl_nice_2021_2022

La saison 2021-2022 de l’Opéra de Nice permettra, comme partout ailleurs, de retrouver certaines productions annulées pour cause de pandémie. Alors que Daniele Callegari prendra ses fonctions à la tête de l’Orchestre philharmonique de la maison, la saison s’annonce fort riche et « a pour but de faire découvrir l’opéra, le ballet et le symphonique sous toutes ses formes, dans des perspectives insolites, parfois ludiques, propres en tout cas à donner envie de franchir les portes de cette belle Maison ». Au final, ce seront « 12 titres, des nouvelles propositions artistiques, six nouvelles productions dont trois en coproduction, un opéra en version concert, deux créations mondiales, deux opérettes, trois spectacles contemporains en collaboration avec le CIRM et le Festival MANCA, un opéra participatif en création mondiale avec les enfants des écoles de Nice (dans le cadre de la politique culturelle de la ville de Nice «100% Culture à l’école») ».

La saison débutera avec un rendez-vous original le 11 septembre, sous le nom de « Réunion de famille » : Bertrand Rossi, directeur général de l'Opéra Nice Côte d'Azur, « vous propose de découvrir la saison 2021-2022 lors d'un concert-spectacle en forme de florilège des futurs temps forts ». L’occasion « de réunir toutes les forces vives de notre Maison : Ballet, Chœur, Orchestre, avec, à leurs côtés, des artistes lyriques invités et la comédienne Sophie De Montgolfier ». Ponctué de lectures, ce concert sera un beau rendez-vous afin de présenter les œuvres connues ou moins connues, tout en permettant aux curieux ne connaissant pas encore l’opéra de « faire connaissance » sans s’engager pour un spectacle complet.

La saison lyrique s’ouvrira pleinement le 12 novembre avec Akhnaten, de Philip Glass, dans la production donnée à huis-clos en novembre lors de la saison précédente. Comme nous l’avions annoncé à ce moment-là, l’équipe artistique revient donc en ce début de saison afin de donner la production en public. Léo Warynski retrouvera donc la direction musicale dans cette mise en scène de Lucinda Childs. Fabrice Di Falco tiendra le rôle-titre, face à Julie Robard-Gendre, Patrizia Ciofi ou encore Vincent Le Texier. Le même mois, dans le cadre du festival Manca, Eve-Maud Hubeaux retrouvera le rôle d’Ariane dans Le château de Barbe-Bleue qu’elle a tenu cette saison à Lyon. Elle sera cette fois-ci face à Miklós Sebestyén dans une version de concert.

Début décembre, une nouvelle production de La veuve joyeuse, signée par Benoît Bénichou attendra le public. La plateau réunira Camille Schnoor (Hanna), Frédéric Cornille (Danilo), Amélie Robins (Valencienne), Philippe Ermellier (Baron Zeta) ou encore Richard Rittelmann (Lerida). Ce mois-ci, le festival Manca se poursuivra sur la Deuxième scène aménagée au cœur du centre de production La Diacosmie, avec notamment Le Cosmicomiche, un opéra contemporain hybride « à mi-chemin entre l’opéra bouffe de poche et le théâtre musical, reposant sur l’adaptation de nouvelles tirées du traité éponyme d’astronomie surréaliste d’Italo Calvino Un Segno Nello Spazio, et Tutto in un punto ». La Ralentie sera aussi donnée dans ce cadre avec Clara Meloni. Il s’agit là d’une pièce de théâtre musicale de Pierre Jodlowski sur le texte éponyme d’Henri Michaux. La Dame blanche viendra compléter ce programme, avec notamment Amélie Robins en Anna.

En février 2022, l'Opéra de Nice donnera une nouvelle production du Voyage dans la Lune, qui a déjà pris son envol à Montpellier en décembre 2020, où nous avons pu assister à cette mise en scène d’Olivier Fredj qui avait su nous emporter dans son univers. Sous la baguette de Chloé Dufresne, Sheva Tehoval retrouvera le rôle de Fantasia, Violette Polchi celui du prince Caprice, Marie Lenormand, celui de Popotte, Matthieu Lecroart et Thibaut Desplantes ceux des roi V’lan et Cosmos.

La nouvelle production de Phaéton de Lully initialement prévue en mars 2020 dans la mise en scène d’Eric Oberdorff, à qui l’on doit notamment la création mondiale de Seven stones à Aix-en-Provence en 2018, sera finalement donnée en mars 2022. L’équipe réunie est quasiment la même que celle qui devait être présente à l’origine : Mark Van Arsdale tient le rôle-titre aux côtés de Deborah Cachet (Théone), Aurélia Legay (Clymène et Astrée) ou Frédéric Caton (Saturne et Mérops). Suivra le plus connu Macbeth dans une autre nouvelle production en coproduction avec le Théâtre Anthéa d’Antibes et l’Opéra de Saint-Etienne, signée par Daniel Benoin, et elle aussi reportée à cause de la pandémie. Nous pourrons donc finalement bien entendre Levente Molnár dans le rôle-titre face à la lady Macbeth de Larisa Andreeva et au Macduff d’Ivan Defabiani.

La Deuxième scène La Diacosmie réservera encore un ultime rendez-vous en juin avec l’opéra participatif Babel, en création mondiale : « dans cette nouvelle création de Magali Thomas (concept, livret original et mise en scène) et Sergio Monterisi les enfants de CM1 et CM2 des écoles de Nice auront encore une fois le rôle des protagonistes, aux côtés de quatre solistes adultes qui interpréteront les Génies des éléments, le sorcier Ozone et l’esprit de la Terre Magma ».

Plus d’informations et les détails de la saison sont disponibles sur le site officiel de l’Opéra de Nice.

Elodie Martinez

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading