Piero Cappuccilli

Informations Biographie & roles Medias
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

  • Nom :Cappuccilli
  • Prénom :Piero
  • Date de naissance :09/11/1928
  • Date de mort :12/07/2005
  • Nationalité :Italie
  • Tessiture :Baryton

Biographie


Giorgio Strehler, Mirella Freni, Piero Cappuccilli après Simon Boccanegra à
La Scala en 1971 ; © DR

Piero Cappuccilli est un des plus grands barytons de la seconde moitié du XXème siècle. Il s’est essentiellement consacré à Verdi en interprétant dix-sept de ses vingt-huit opéras où rayonnait sa voix exceptionnelle, caractérisée par une étonnante homogénéité et une magnifique ampleur. Le baryton se distinguait aussi par sa longueur de souffle qu’il attribuait à son expérience de la plongée en apnée, pratiquée dans sa jeunesse sous la conduite de son père, officier de la Marine italienne. A toutes ces qualités s’ajoutait encore une grande aisance dans le registre aigu qui assurait au chanteur les ovations d’un public enthousiaste. Enfin le nom de Cappuccilli est étroitement associé à celui de la Scala de Milan dont il est devenu l’un des piliers depuis ses débuts en 1964 dans le rôle d’Enrico dans Lucia di Lammermoor de Donizetti. Deux productions de légende ont permis au baryton italien d’inscrire à jamais son nom dans l’histoire du théâtre lyrique. Toutes les deux ont en commun d’avoir été données un 7 décembre, lors de la fameuse soirée d’ouverture de la saison de la Scala, sous la direction de Claudio Abbado et dans une mise en scène de Giorgio Strehler : il s’agit de deux ouvrages de Verdi, Simon Boccanegra en 1971 et Macbeth en 1975. De très nombreux enregistrements permettent encore aujourd’hui d’apprécier l’immense talent d’un chanteur qui marqua durablement l’art du chant verdien.


Luciano Donaggio ; © DR

Walter Legge © DR

Piero Cappuccilli est né le 9 novembre 1928 à Trieste. Il faut préciser que certaines sources placent sa naissance en 1926 ou même en 1929 !... Après avoir envisagé une carrière d’architecte, il se tourne vers l’étude du chant avec Luciano Donaggio et il fait ses premiers pas sur scène en 1951 à Trieste. Suivent quelques « années d’apprentissage » durant lesquelles le chanteur construit patiemment son répertoire au cours de tournées qui lui permettent d’apprendre le métier. 1956 marque ses véritables débuts quand il attire l’attention sur lui en interprétant Tonio dans Paillasse de Leoncavallo, mais il lui reste encore un long chemin à parcourir avant d’atteindre la notoriété que mérite son talent. Cappuccilli se fait peu à peu un nom en Italie puis ensuite à l’étranger, notamment en Allemagne où il brille dans Le Barbier de Séville de Rossini. 1959 est une année décisive pour le baryton puisque le célèbre producteur de la firme EMI, Walter Legge, lui propose d’enregistrer quatre intégrales devenues incontournables pour tous les mélomanes : il s’agit de deux chefs-d’œuvre de Mozart, Don Giovanni et Les Noces de Figaro sous la direction de Carlo Maria Giulini et avec Elisabeth Schwarzkopf, auxquels s’ajoutent Lucia di Lammermoor de Donizetti et La Gioconda de Ponchielli aux côtés de Maria Callas respectivement avec Tullio Serafin et Antonino Votto au pupitre !

En 1960, Piero Cappuccilli est Germont aux Etats-Unis dans La Traviata de Verdi pour son unique prestation au Metropolitan Opera de New-York – car l’Amérique ne l’attire guère et sa carrière se concentrera ensuite dans les plus grands opéras et festivals européens. En 1964, la Scala ouvre enfin ses portes au chanteur qui interprète Enrico dans Lucia di Lammermoor de Donizetti. Cappuccilli vient de triompher au San Carlo de Naples dans un autre ouvrage de Donizetti, Roberto Devereux où il avait comme partenaire la grande soprano Leyla Gencer. Le chanteur va rapidement prendre la succession du célèbre baryton Ettore Bastianini qui régnait jusqu’alors sur la Scala. Cappuccilli enchaînera les succès à travers tous les grands rôles verdiens qui deviennent sa spécialité même s’il continue à s’illustrer dans Donizetti, Puccini ou encore Giordano et Catalani.


Leyla Gencer ; © DR

Ettore Bastianini ; © DR

Le baryton devient une star internationale qu’on peut entendre sur toutes les plus prestigieuses scènes d’Europe. En 1975, Herbert von Karajan fait appel à lui pour le rôle de Posa dans une nouvelle production du Don Carlo de Verdi au Festival de Salzbourg. C’est le début d’une étroite collaboration qui se poursuivra tous les étés jusque dans les années 80. La carrière discographique du chanteur atteint de nouveaux sommets avec l’enregistrement de dix-sept intégrales de 1970 à 1980. On peut extraire de cet incomparable florilège deux versions de l’Aïda de Verdi, la première avec Riccardo Muti, la suivante avec Herbert von Karajan. Chez Verdi encore, on ne doit pas manquer Simon Boccanegra et Macbeth à la Scala, et un Rigoletto sous la direction de Carlo Maria Giulini.

Cette carrière brillantissime devait malheureusement trouver une conclusion des plus tristes. En août 1992, en rentrant d’une représentation de Nabucco aux Arènes de Vérone, Piero Cappuccilli est victime d’un accident de voiture dont les conséquences se révèlent très graves. Il lui devient impossible de continuer à se produire sur scène et il devra désormais se consacrer uniquement à l’enseignement jusqu’à sa mort le 5 juillet 2005. Piero Cappuccilli laissera le souvenir d’un artiste incomparable mais aussi celui d’un homme d’une grande qualité humaine.

Catherine Duault

Répertoire

Interprété dans

Piero Cappuccilli (Interprète)

Xl_80e5d0e772b0d11303f4e152fef6d4e0
Mode immersif

Commentaires

Loading