Georg Friedrich Haendel

Informations Biographie et œuvres
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

  • Date de naissance :23/02/1685
  • Date de décès :14/04/1759
  • Nationalité :Royaume-uni

Biographie

L_haendel

Georg Friedrich Haendel, né à Halle en 1685 montra très tôt des dons exceptionnels pour la musique. Organiste de la cathédrale de sa ville natale, il part pour Hambourg en 1703, où l'on joue ses premiers opéras Almira et Nero en 1705. En 1706, il part pour l’Italie. Pendant son séjour de trois ans, il compose plusieurs œuvres lyriques : Rodrigo, Agrippina, Aci, Galatea e Polifemo .

En 1710, à Londres où il s'installe, il impose l'opéra italien à un public qui en ignorait presque tout. En 1719, il est nommé directeur de l'Académie Royale de Musique. Trois ans plus tard, il est naturalisé anglais. Le théâtre a été au centre des activités de Haendel tout au long de sa vie.

Rinaldo, le premier opéra qu’il fait représenter sur la scène du Queen’s Theatre de Haymarket, qui est aussi le premier opéra italien écrit pour une scène londonienne, lui vaut un triomphe. Suit alors un nombre considérable d’oeuvres pour le Théâtre de Haymarket (Teseo, Amadigi) et pour la Royal Academy of Music (Radamisto, Giulio Cesare, Tamerlano, Rodelinda, etc). A cause de cabales politiques, difficultés financières et de discordes entre artistes, cette dernière est bientôt dissoute et une seconde, puis une troisième académie ne connaissent pas un meilleur sort ; notamment en raison de la concurrence que lui fait subir une compagnie rivale où brille le  fameux castrat Farinelli.

Des 39 opéras qui nous sont parvenus, tous, sauf trois, furent composés pour Londres. Destinés à un public aristocratique, ils conservent beaucoup des caractéristiques des opéras de cour de l'époque, en particulier l'utilisation de chanteurs virtuoses. Tous appartiennent à la tradition de l'opera seria ; l'œuvre est construite sur le récitatif et l'aria, les rôles masculins principaux sont confiés à des castrats, l'emploi des ensembles et des chœurs est restreint. La plupart des intrigues sont construites sur des thèmes classiques ou historiques, certaines font appel au fantastique et au merveilleux (Alcina, Orlando).

Le succès de ses opéras commençant à décliner, Haendel se tourne vers l’oratorio, genre pour lequel il avait déjà composé Saul et Israel in Egypt. Entre 1741 et la fin de sa vie, il écrit quelques unes de ses plus grandes oeuvres : Le Messie, Semele, Hercules, Susanna, Solomon, Jephta, Judas Maccabaeus. il put s'y libérer de l'emprise de l'aria da capo et proposer une écriture vocale nouvelle.

En 1749, il compose la Royal Fireworks Music pour célébrer le traité de paix mettant fin à la guerre de Succession d’Autriche. Haendel subit des attaques paralysantes et devient aveugle après une intervention. Il meurt à Londres à l’âge de soixante-quatorze ans, le 14 avril 1759 et est enterré à l’Abbaye de Westminster laissant un catalogue de plus de 600 numéros.

Commentaires

Loading