Albert Herring - Albert Herring

Informations Description
Imprimer
Xl_avatar

Informations générales

  • Compositeur :Benjamin Britten
  • Librettiste :Eric Crozier
  • Année de création :1947
  • Lieu de création :Royaume-uni
  • Nombre d'acte :3
  • Langue originale :Anglais
  • Maison d'opéra de la production originale :Glyndebourne House

Description de l'Œuvre

Description Acte 1 Acte 2 Acte 3

Le librettiste Eric Crozier, proposa à Benjamin Britten, de mettre en musique une nouvelle de Guy de Maupassant « le rosier de Madame Husson ».  L’opéra comique de chambre Albert Herring  fut ainsi créé en 1947. Programmé au festival de Glyndebourne, Il fut froidement accueilli tant par son fondateur, John Christie, que par le public. Britten décida dès lors de représenter Albert Herring l’année suivante, dans son propre festival à Aldeburgh, avec l’English Opera Group qu’il avait fondé.  Dans cet ouvrage Britten use de beaucoup de subtilité et de justesse, pour décrire le caractère, le rôle et les sentiments de chacun des personnages. Les intermèdes orchestraux qui parsèment l’œuvre assurent habilement les transitions entre les évènements et décrivent avec réalisme, l’atmosphère de chaque scène. On s’amuse beaucoup, tant Britten mélange les styles, baroque ou sentimental, religieux ou grotesque, multipliant les références lyriques par des clins d’œil à Rossini, Chostakovitch, Purcell, Strauss ou Wagner, jusqu’aux parodies d’opérettes ou de comédies musicales américaines.

Résumé

Dans une petite ville de l’est de l’Angleterre, en 1920, les tribulations d’Albert Herring, élu roi de Mai du village, qui se rebelle contre le moralisme et les conventions étroites des notables du village qui menacent de l’étouffer. 

Acte 1

Dans le salon de Lady Billows (soprano), un comité de notables locaux, le curé Mr Gedge (baryton), le maire Mr Upfold (ténor), l’institutrice Miss Wordsworth (soprano) et le surintendant Budd (basse), sont réunis pour choisir la reine de mai de la ville, symbole de virginité. Les jeunes filles du village sont étroitement surveillées par la gouvernante Florence Pike (contralto), qui ne croit pas en leur chasteté. En dernier ressort, le comité désigne un roi de Mai, et décerne le prix à Albert Herring que tout le monde  pense irréprochable. Dans l’épicerie de Madame Herring (mezzo-soprano), Sid (baryton), le garçon boucher, se moque des vertus d’Albert. Nancy (mezzo-soprano), la fille du boulanger, lui propose un rendez-vous, tandis qu’Albert (ténor), est troublé par leur bonheur. Surgit Lady Billows et le comité, venus remettre à Albert la récompense de 25 livres en pièces d’or. Il hésite d’abord car il refuse de se déguiser dans un costume blanc, ceint d’une couronne de fleurs d’oranger. Furieuse, sa mère obtient son consentement  avec une fessée et l’envoie se coucher.

Acte 2

Dans le jardin du presbytère, une table est dressée. Sid, par dérision, verse du rhum dans le verre de limonade d’Albert. Après une ridicule cérémonie de bienvenue, Albert reçoit un bouquet et son prix. Ses remerciements sont ponctués de hoquets, dus aux effets du rhum. Le soir il rentre ivre et surprend Sid et Nancy, heureux ensemble. Convaincu alors d’être passé à côté de sa vie, il quitte le village bien décidé à rattraper le temps perdu.

Acte 3

Le lendemain, tout le monde pense que la disparition d’Albert est imputable à sa mort. Nancy reproche à Sid d’avoir saoulé le malheureux alors que le reste du village vient offrir ses condoléances, et entonnent un chant funèbre. Soudain Albert paraît, débraillé et éméché après son escapade de débauche. L’assemblé est choquée par ce retour du fils indigne qui s’affranchie définitivement de sa mère. Seuls, Sid et Nancy et les enfants venus gouter aux fruits de la vitrine, sont ravis de souhaiter la bienvenue aux bienheureux fugueur. 

Commentaires

Loading