Les Chorégies d'Orange 2021
Du 18 juin 2021 au 31 juillet 2021

Xl_orange

En 2020, les Chorégies d'Orange ont dû être annulées du fait de la pandémie. L'édition 2021 du Festival entend néanmoins se tenir dans le Théâtre d'antique d'Orange, du 18 juin au 31 juillet 2021 – même si selon le directeur artistique Jean-Louis Grinda, de « nombreux efforts » devront être accomplis pour assurer le maintien de la manifestation « dans le total respect de règles sanitaires dont nous ne connaissons pas encore le contenu ».

Après le rendez-vous manqué de 2020, les Chorégies d'Orange 2021 seront l'occasion de reprendre une partie des spectacles prévus l’été précédent « et c’est avec une grande impatience que l’on attend de retrouver Roberto Alagna et Marie-Nicole Lemieux dans Samson et DalilaCecilia Bartoli dans un récital avec les Musiciens du Prince-Monaco, le Béjart Ballet Lausanne, Maxim Vengerov et d’autres bonheurs de musique comme seul Orange sait les offrir ».
Au regard du contexte particulier, les organisateurs ont travaillé sur une programmation à la hauteur de l'attente (décuplée) du public et surtout « à imaginer de nouvelles formes et de nouveaux territoires » pour les Chorégies. Le 13 juillet 2021, un récital est ainsi dédié à la scène émergente des jeunes artistes de la nouvelle génération lyrique française, de même qu’une Symphonie des Jeux Vidéo le 31 juillet est ouverte aux plus jeunes (mais pas seulement). Un ciné-concert mettant en avant le génie de Charlie Chaplin sera également au rendez-vous. 

Côté lyrique, la saison débutera avec le Samson et Dalila qui était prévu l’été dernier, et qui a pu être reporté au 10 juillet 2021. Le public retrouvera la production signée par Jean-Louis Grinda déjà donnée à Monte-Carlo en 2018, ainsi que le formidable duo que forment Marie-Nicole Lemieux et Roberto Alagna, déjà entendu à Paris trois ans plus tôt. Les présences, entre autre, de Nicolas Cavallier et Nicolas Courjal en Grand-Prêtre Dagon et vieil hébreu ont également de quoi réjouir. Le 16 juillet, Cecilia Bartoli et les Musiciens du Prince-Monaco proposeront un voyage italien, celui-là même qui n’a pas pu se tenir l’été dernier, tandis que le 24 juillet marquera un événement au sein des Chorégies puisqu’elles accueilleront pour la première fois l’orchestre et le choeur de la Scala de Milan, sous la direction musicale de Riccardo Chailly. L’Italie, et plus particulièrement Verdi, seront au cœur du programme de la soirée.

Côté nouveautés, le récital « scène émergente » accueillera cette année Marion LebègueJean Miannay ou encore Solen Mainguené (une « belle surprise » à Avignon en mars 2020) et David Zobel au piano. La Symphonie des jeux vidéos ouvre de son côté le festival à un univers moderne dans lequel la musique connaît pourtant un impact fort. En effet, la musique des jeux vidéo « est indissociablement liée à la musique symphonique » et « est devenue aussi importante que les bandes originales de films auprès du grand public ». Ainsi, « pour la première fois, sous les yeux de la statue d’Auguste, ces deux univers, qui ne se côtoient que très rarement sur scène, seront réunis et permettront d’entendre les plus emblématiques pages musicales de 30 ans de jeux vidéo ».

L’édition 2021 s’annonce donc indubitablement comme une renaissance, empreinte de renouveau. Le programme complet est accessible sur le site officiel du festival.

La billetterie de ces Chorégies d'Orange 2021 doit ouvrir début 2021 et le nombre de places s'annonce d'ores et déjà limité : en plus d'une jauge qui pourrait être réduite, plus de 50% des spectateurs ayant acheté des billets pour l’une des soirées de l'édition 2020 les ont reportés pour l'une des soirées de l'édition 2021. Jean-Louis Grinda y voit « une marque de confiance et d’encouragement », mais on imagine que les places restantes seront d'autant plus convoitées. 

En savoir plus

Commentaires

Loading