Opéras en streaming à (re)voir cette semaine du 27 juillet 2020

Xl_opera-streaming-27-juilletb

Alors que l'été est maintenant bien installé, les festivals commencent à accueillir de nouveau le public (du moins en Italie) et de plus en plus de maisons d'opéra à travers le monde imaginent des mini-saisons estivales ayant vocation à aider les amateurs d'art lyrique à patienter jusqu'à la rentrée. Assez naturellement, l'offre de streaming se fait sensiblement plus rares, mais les plateformes en ligne proposent toujours récitals et retransmissions d'opéras – notamment inspirées par le répertoire italien au Metropolitan Opera. 

***

Metropolitan Opera

Le 27 juillet, la maison new-yorkaise propose Lucia di Lammermoor dans la mise en scène de Mary Zimmerman datant ici de 2011, avec Natalie Dessay dans le rôle-titre face à l'Edgardo de Joseph Calleja et l'Enrico de Ludovic Tézier, tandis que Patrick Summers dirige la fosse.
Le 28 juillet, on pourra voir la Tosca signée Luc Bondy en 2009 pour l'ouverture de saison (reprise depuis en 2015 et dans de nombreuses salles), avec Karita Mattila dans le rôle-titre, Marcelo Álvarez en Cavaradossi et George Gagnidze en détestable Scarpia.
Le 29 juillet, nous poursuivons les classiques italiens avec cette fois Rigoletto dans "la production fascinante de John Dexter" captée en 1977, avec Cornell MacNeil dans le rôle-titre, Ileana Cotrubas en Gilda, Plácido Domingo en Duc de Mantoue et Justino Díaz en Sparafucile.
• Le 30 juillet, Verdi reste à l'honneur avec Il Trovatore dans la production de David McVicar, mettant "en lumière les émotions brutes qui animent la turbulente histoire d'amour et de vengeance" du compositeur. D'abord donnée en 2009, c'est sa reprise de 2011 qui est proposée ce soir sous la baguette de Marco Armiliato avec Sondra Radvanovsky (Leonora) et Marcelo Álvarez (Manrico) pour former le couple amoureux face au regretté Dmitri Hvorostovsky (Di Luna) et Dolora Zajick (Azucena).
Le 31 juilletMary Zimmerman est à nouveau présente, cette fois avec la Rusalka imaginée en 2017. Kristine Opolais y brille dans le rôle-titre face au Prince virile de Brandon Jovanovich, au Gnome d'Eric Owens ou encore à la sorcière Jezibaba de Jamie Barton.
Le 1er août, jamais deux Verdis sans trois avec ce soir Ernani dans la production romantique de Pier Luigi Samaritani datant de 1983 – mais que nous avons vue en 2015 –, "capturant magnifiquement l’ampleur et la passion de cette musique". Sous la direction de James Levine, le public retrouve avec plaisir Luciano Pavarotti en Ernani face à son acolyte Ruggero Raimondi en Silva ou encore Leona Mitchell en Elvira.
Ce jour est également l'occasion d'entendre le récital de Renée Fleming depuis le Dumbarton Oaks Museum de Washington dans le cadre des "Stars du Met".
Le 2 août, la maison clôt cette semaine aux accents majoritairement italiens par une oeuvre allemande, La Walkyrie de Wagner, dans la mise en scène innovante de Robert Lepage enregistrée en 2019 avec Christine Goerke (Brünnhilde), Jamie Barton (Fricka), Günther Groissböck (Hunding), Stuart Skelton (Siegmund), Eva-Maria Westbroek (Sieglinde) et Greer Grimsley (Wotan) sous la baguette de Philippe Jordan

» L'ensemble de la programmation est disponible ici.

Royal Opera House

Jusqu'au 23 août, l'opéra propose de (ré)écouter Fidelio avec David Butt Philip et Lise Davidsen dans ce qui était alors une nouvelle production de Tobias Kratzer, réunissant la sombre réalité du règne de la terreur pendant la Révolution française et les conflits de l’ère moderne pour éclairer le message inspirant.

Festival de Glyndebourne

A partir du 2 août, le festival propose The Rake’s Progress mis en scène par John Cox en 2020 avec Topi Lehtipuu, Matthew Rose, Miah Persson ou encore Elena Manistina sous la direction de Vladimir Jurowski.

» L'ensemble de la programmation est disponible ici.

Santa Fe Opera

• À intervalles réguliers, l'Opéra de Santa Fe diffuse les épisodes de ses Songs from the Santa Fe Opera, des émissions successives toutes dédiées à une œuvre spécifique, présentée et mise en perspective, avant que des extraits en soient interprétés tantôt par un orchestre, tantôt par les chanteurs et chanteuses de la maison américaine. L’épisode de cette semaine est consacré à Rusalka d’Antonín Dvořák : Ailyn Pérez et Robert Tweten y interprètent notamment la célèbre Chanson à la Lune. 

Los Angeles Opera

• L’Opéra de Los Angeles propose un « marathon » autour du Ring. La Tétralogie de Wagner peut être visionnée en intégralité sur le site de l’établissement californien, dans le cadre du programme LA at Home
• L’Opéra propose également régulièrement des Living Room Recitals, des récitals donnés depuis la résidence des artistes invités fréquemment sur la scène de l’établissement. À partir du 30 juillet, on pourra notamment visionner le récital de la soprano Latonia Moore, accompagnée par Roberto Berrocal. Elle y interprétera des extraits d’Eugène Onegin, d’Edgar de Puccini, des airs de Rachmaninoff ou encore du compositeur américain Wintter Watts.

OperaVision

A partir du 31 juillet, la plateforme ajoute à sa bibliothèque Le Vaisseau fantôme du Finnish national Opera and Ballet datant de 2017, dans la mise en scène de Kasper Holten. Johan Reuter incarne le Hollandais et Camilla Nylund, Senta.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading