L'Angers Nantes Opéra annonce sa saison 2020-2021

Xl_angers

Après Avignon, c'est au tour d'Angers Nantes Opéra de dévoiler sa saison 2020-2021 en ce temps de reprise d'activités. Elle sera « ouverte comme un large éventail », tant dans les époques que dans l'espace, allant de L'Orfeo aux Trois contes, ou de Madagscar à la Chine. Une « nouvelle naissance » qui se fait chaque saison, mais qui est d'autant plus vraie cette année.

À partir du 23 octobre, c'est une nouvelle production d'Iphigénie en Tauride qui ouvrira la saison lyrique dans une mise en scène de Julien Ostini, qui nous avait déjà pleinement convaincu à St-Etienne en 2018 avec son Faust. De quoi laisser présager une belle soirée sous la baguette de Diego Fasolis, avec Marie-Adeline Henry et Elodie Hache dans le rôle-titre. La seconde partagera également le rôle de Diane avec Sophie Belloir, tandis que Charles Rice tiendra le rôle d'Oreste. Dès novembre, nous nous retrouverons avec le Choeur Mélisme(s) pour La Petite messe solennelle, sous la baguette de Gildas Pungier, et mise en scène par Jos Houben et Emily Wilson, le duo qui opérait déjà pour La Princesse légère à Lille ou l'Opéra Comique. Le plateau réunira Violaine Le ChenadecEstelle BéréauBlandine de Sansal, Sahy Ratia et Ronan Airault.

En janvier, place à l'un des temps forts de la saison avec la nouvelle production de Trois Contes, en coproduction notamment avec Lille où nous avons pu voir cette mise en scène de David Lescot en 2019. Nous retrouverons d'ailleurs une partie de la distribution que nous avions vue alors : Camille Merckx, Maïlys De Villoutreys, Melody Louledjian et Jean-Gabriel Saint-Martin. Armando Noguera interprétera pour le Roi et le Gardien du beffroi. La famille sera au coeur de l'attention des Fourberies de Figaro, une version du Barbier de Séville « racontée aux petits et aux grands » avec Marc Scoffoni en Figaro.

En mars, ce sera au tour de Lucia di Lammermoor de briller, avec la reprise de la production commune du Teatro Verdi di Pisa, Teatro del Giglio di Lucca, et de l'Opéra Nice Côte d’Azur où elle aurait dû être donnée la saison dernière. La mise en scène est signée par Stefano Vizioli, dont nous avons pu apprécier l'efficacité et la sobriété du travail dans son Trouvère en 2018. Un autre Italien sera à la tête de l'Orchestre, Pietro Mianiti, tandis que Christina Poulitsi et Daniela Cappiello se partageront le rôle-titre, Simone Alberghini et Marc Scoffoni celui de Lord Enrico Ashton, ainsi que Giulio Pelligra et Carlos Natale celui de Sir Edgardo di Ravenswood.

Le rendez-vous désormais annuel avec le Jardin des Voix et Les Arts Florissants se tiendra en mai avec L'Orfeo de Monteverdi, dans une direction musicale et scénique de Paul Agnew, qui tiendra également les rôles d'Apollo et d'Echo. En Orfeo, nous retrouverons Cyril Auvity face à l'Euridice et à la Musica de Hannah Morrison, ou encore les Messagiera et Speanzade Léa Desandre. En écho, l'Opéra proposera également la création d'une pièce chorégraphique intitulée Sans Orphée ni Eurydice, sur des extraits d'Orphée et Eurydice, avec le Choeur d'Angers Nantes Opéra, dans une chorégraphie signée de Mickaël Phelippeau, dirigée par Xavier Ribes.

Autre création, celle d'un conte musical qui aura lieu à Nantes sous le titres des Sauvages, racontant « l’histoire d’une jeune femme mystérieuse qui s’installe dans un parc aux marges du « quartier ». Le « quartier », c’est-à-dire là où ils vivent tous : les enfants et leurs bandes, les adultes. Et tous entourent la jeune femme et lui demandent ce qu’elle est venue faire là. Bientôt, ceux de l’extérieur se joignent à l’agitation : les policiers, les urbanistes, les responsables politiques. Car, dans ce lieu entre ville et forêt, l’imprévu dérange et il faut garder le contrôle du territoire. Mais l’intruse aux allures de bacchante va faire voler les habitudes en éclats ». La mise en scène de Guillaume Gatteau réunira Marie-Bénédicte SouquetJulien Stella et Nina Kibuenda.

Enfin, outre les nombreux rendez-vous divers qui ponctueront la saison dans une atmosphère joyeuse, familiale, ou bien de découvertes, nous retrouverons la production annoncée en cloture de saison à Avignon, qui sera donnée ici en mai et début juin, à savoir La Chauve-Souris mise en scène par Jean Lacornerie, avec la même distribution qu'à Avignon (Stefan Genz, Eleonore Marguerre, Claire de Sévigné, ou Stephanie Houtzeel).

La saison 2020-2021 d'Angers Nantes Opéra est donc bel et bien une saison ouverte, parcourant les siècles, osant de nouvelles créations y compris dans des formes différentes que celle de l'opéra contemporain.

Plus d'informations sont disponibles sur le site officiel d'Angers Nantes Opéra.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading