Eric Vigié annonce la saison 2022-2023 de l'Opéra de Lausanne, ainsi que son départ

Xl_lausanne_2022_2023

A l’issue de la conférence de presse présentant la saison 2022-2023 de l’Opéra de Lausanne, son directeur, Eric Vigié, a également annoncé qu’il quittera ses fonctions en juin 2024, soit 20 ans après son arrivée pour succéder à François-Xavier Hauville. Le nom de son successeur devrait être connu d’ici les douze prochains mois, mais en attendant, la maison lyrique proposera plusieurs productions, dont certaines reportées en raison de la pandémie.

C’est avec L'Elisir d'Amore que s’ouvrira la saison opératique, dans la mise en scène d’Adriano Sinivia et avec une double distribution : la première sera internationale, et la seconde fera place aux jeunes solistes. Valentina Nafornita et Laurène Paternò se partageront ainsi le rôle d’Adina, Dovlet Nurgeldiyev et Jean Miannay celui de Nemorino, et Giorgio Caoduro et Aslam Safla celui de Belcore. En novembre, après avoir été reporté, le Candide imaginé par Vincent Boussard sera finalement donné avec Miles Mykkanen dans le rôle-titre et Marie Lys en Cunégonde. Autre production reportée, Le Domino noir signée par Valérie Lesort et Christian Hecq est prévue pour mars 2023 sous la baguette de Laurent Campellone. Nous avions apprécié cette production tant à Liège qu’à Paris où elle connut dans les deux cas un beau succès, porteur de promesses à Lausanne avec un plateau qui comptera Marie-Eve Munger, Philippe Talbot, Julia Deit-Ferrand, François Rougier ou encore Marie Lenormand. Enfin, dernier report cette saison, la nouvelle production de Norma dont la mise en scène est confiée à Stefano Poda et la direction musicale à Diego Fasolis. Francesca Dotto interprètera le rôle-titre face au Pollione de Paolo Fanale ou à l’Adalgisa de Lucia Cirillo.

Outre ces reports, la saison intégrera également My Fair Lady pour les Fêtes de fin d’année, dans la version de Jean Liermier que nous avions vue à Marseille lors de sa création. Afin que ce rendez-vous soit « le plus populaire possible », Eric Vigié annonce des places à prix réduits d'environ 20% pour cette production, dans laquelle le public pourra entendre Nicolas Cavallier, Catherine Trottmann, Christophe Lacassagne, Julien Dran, Rémi Ortega et bien d’autres.

En janvier et février sera également proposée la création mondiale de Davel, « un voyage artistique et historique que le spectateur est invité à prolonger à travers la lecture d‘un ouvrage consacré à la genèse de la création et à l‘évolution dramatique et musicale de la figure de Davel à travers les siècles ». La musique sera signée Christian Favre, le livret, René Zahnd, et la mise en scène, Gianni Schneider. La partition sera quant à elle confiée à Daniel Kawka, qui dirigera notamment Régis Mengus dans le rôle-titre, François Lis en de Wattenwyl, ou encore Christophe Berry en de Crousaz.

Les familles, et plus particulièrement les enfants, ne seront pas oubliés avec Pinocchio, un opéra-féérie de Gloria Bruni créé en 2008 à la Laeiszhalle de Hambourg. Si « l’œuvre, qui est très vite devenue un "classique", a vu en 2013 son adaptation en italien pour le San Carlo de Naples puis le Teatro Regio de Parme », elle sera donnée ici pour la première fois en langue française, dans cette nouvelle production imaginée par Cédric Dorier. Anne Sophie Petit tiendra le rôle de la célèbre marionnette et Philippe Cantor celui de son père, Geppetto.

Enfin, la Route Lyrique de l’Opéra de Lausanne proposera cette saison une nouvelle production de L’Île de Tulipatan d’Offenbach, où « le rire (de surface) n’est pas exempt d’une certaine profondeur, ici la question de l’orientation sexuelle au seuil de l’âge adulte, incarnée par le caractère "garçon manqué" d’Hermosa, la fille du grand sénéchal, et par le comportement au contraire délicat et gracieux du prince Alexis, fils du duc, incitant certains commentateurs à considérer l’œuvre comme la première opérette… homosexuelle de l’histoire ! » La Première de cette production se tiendra le 11 juin 2023 au Théâtre du Jorat, avant d’être suivie d'une tournée dans le canton de Vaud et en Suisse romande.

Plus d’informations sont disponibles sur le site officiel de l’Opéra de Lausanne.

Elodie Martinez

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading