Arte Concert : Arte présente sa saison d'opéra 2018-2019

Xl_arte

Le 27 septembre dernier, Arte diffusait La Flûte enchantée donnée à Bruxelles dans la mise en scène de Romeo Castellucci dont nous vous rendions d’ailleurs compte un peu plus tôt. Ce n’était toutefois là que la première des nombreuses diffusions prévues cette saison sur la chaîne de télévision et la plateforme internet qui permettent à un public bien plus large de voir des productions issues des scènes d’Europe, à défaut d’y assister dans les salles de spectacles. Une manière d’ouvrir la scène et de rendre l’opéra accessible au plus grand nombre.

Dès demain, 6 octobre, les téléspectateurs pourront voyager à Helsinki pour Tosca dans une mise en scène de Christof Loy et sous la direction de Patrick Fournillier avec Aušrinė Stundytė dans le rôle-titre, Andrea Carè en Cavaradossi et Tuomas Pursio en Scarpia. Le 18 octobre, Arte reviendra en France, à l’Opéra Comique, pour la nouvelle production très attendue d’Orphée et Eurydice qui rassemblera sous la baguette de Raphaël Pichon Marianne Crebassa, Hélène Guilmette et Léa Desandre.

Novembre proposera également deux productions. Tout d’abord, le 7, l’Opéra de Lausanne sera à l’honneur avec Cosi fan tutte pour la dernière date de représentation de sa nouvelle production mise en scène par Jean Liermier, dont nous avions apprécier la My Fair Lady à Marseille en janvier 2018. Joshua Weilerstein dirigera la phalange suisse ainsi que Valentina Nafornita en Fiordiligi, Stéphanie Guérin en Dorabella, Robert Gleadow en Guglielmo ou encore Joel Prieto en Ferrando, lui que nous avons déjà entendu dans cette œuvre en 2015. Le 26, nous retournerons à Amsterdam pour y (re)voir Das Floss der Medusa de Hans Werner Henze auquel nous avions assisté en mars 2018. La mise en scène de Romeo Castellucci, présent pour la deuxième fois dans cette programmation d’Arte « fait vivre au spectateur et aux chanteurs les affres de la solitude en mer en les plongeant au cœur d’un dispositif scénique édifiant » sous la direction d’Ingo Metzmacher.

Il faudra ensuite attendre le 31 janvier pour découvrir la nouvelle production des Troyens depuis l’Opéra de Paris dans une mise en scène qui devrait faire réagir de Dmitri Tcherniakov et sous le direction de Philippe Jordan. Un spectacle qui réunira Bryan Hymel (Enée), Elina Garanca (Didon), Stéphanie d'Oustrac (Cassandre), Stéphane Degout (Chorèbe que nous avons eu beaucoup de plaisir à entendre à Strasbourg), mais aussi, comme si cela ne suffisait pas, Aude Extrémo, Michèle Losier, Véronique Gens, ou encore Cyrille Dubois. De quoi nous réjouir par avance !

En février, le 21, direction Riga (en Lettonie), Jānis Liepiņš mettra en scène L‘incantesimo d’Italo Montemezzi et Pagliacci de Ruggero Leoncavallo dirigés par Aik Karapetian avec notamment Sergey Polakov et Irakli Kakhidz. Le 22 mars, alors que la production sera reprise à Lyon en mai, nous pourrons nous replonger dans Lessons in Love and Violence de George Benjamin créé à Londres en mai dernier et dans la mise en scène de Katie Mitchell particulièrement intéressante. Contrairement à Lyon, ce sera bien Barbara Hannigan que nous entendrons ici face à Stéphane Degout et Peter Hoare.

Enfin, bien que les dates exactes ne soient pas encore communiquées, nous nous retrouverons à Wexford en avril pour Il Bravo qui sera donné à partir de la fin de ce mois, le 21 octobre pour être plus précis dans la mise en scène de Renaud Doucet avec notamment Rubens pelizzari, Alessandro Luciano, Clarissa costanzo, et Ekaterina bakanova, et à Zürich pour Nabucco en juin. Ce dernier sera mis en scène par Andreas Homoki, habitué des lieux dont le travail sur Médée ne nous avait toutefois pas entièrement convaincu en février 2017.

Après leurs diffusions, les productions resteront accessibles sur la plateforme numérique de la chaîne, Arte Concert et la saison est disponible en six langues : français, allemand, anglais, italien, espagnol et polonais, la rendant ainsi disponible à 70 % de la population européenne dans sa langue maternelle. Une fabuleuse façon de voyager à travers les opéras européens pour y (re)découvrir des œuvres… depuis son salon !

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading