Festival de Saint-Denis 2022
Du 31 mai 2022 au 3 juillet 2022

Xl_saint_denis_2022

Depuis un peu plus de 50 ans maintenant, le Festival de Saint-Denis est un rendez-vous que les amateurs de musique classique affectionnent. Il faut dire que la programmation regroupe chaque année de grands noms internationaux, tant pamis les musiciens que les chefs ou les solistes lyriques. L’édition de 2022, prévue du 31 mai au 3 juillet, ne fait pas exception.

Les amoureux de Stabat Mater devraient trouver leur bonheur cette année, avec trois différentes versions. Tout d’abord, celle de Rossini qui permet d’entendre Selene Zanetti aux côtés de la superbe Marianna Pizzolato, du ténor Xabier Anduaga et de la basse Gianluca Buratto dès l’ouverture du festival. Vient ensuite celle de Pergolèse, qui résonne dans la Basilique le 7 juin, portée par Pretty Yende, Elizabeth Deshong, mais aussi Louis-Noël Bestion de Camboulas à la tête des Surprises. Enfin, c'est au tour du Stabat Mater de Poulenc d’être proposé le 23 juin avec Jodie Devos, marquant ainsi la première participation de la soprano au festival. L’œuvre est donnée avec Les Illuminations de Britten, interprétées pour leur part par Sophie Karthauser.

Kévin Amiel et Stéphane Degout se retrouvent pour Le Chant de la Terre de Mahler le 1er juin sous la direction de Maxime Pascal, tandis que Leonardo García Alarcón dirige les Cantates BWV 201 et BWV 205 de Bach le 16 juin, à la tête de son excellent ensemble Cappella Mediterranea et de Sophie Junker, Fabio Trümpy ou encore Andreas Wolf pour ne citer qu’eux. Le public peut également entendre trois jours plus tard deux jeunes mezzos-sopranos pour un récital Vivaldi : Adèle Charvet (avec qui nous avions échangé en septembre 2020) et Eva Zaïcik (que nous avions interviewée en juillet 2020). Nous avons déjà rapporté à de multiples reprises dans nos colonnes tout le bien que nous pensons de ces jeunes interprètes, et ne pouvons donc que prédire une très belle soirée sous la direction de Julien Chauvin à la tête du Concert de la Loge.

Enfin, pour clore le festival, le cadre intimiste de la Maison d’éducation de la Légion d’honneur accueille la mezzo-soprano Magdalena Kožená aux côtés de son époux Sir Simon Rattle qui, pour l’occasion, n'est pas à la tête d’un des orchestres prestigieux qu’il a l’habitude de diriger, mais se trouve au piano. Il n'est toutefois pas seul, et est entouré de musiciens issus du London Symphony Orchestra, du Philharmonique de Berlin, et du Deutsches Symphonie Orchestra pour ce programme de musique de chambre autour de Chausson, Ravel, Brahms et Dvořák.

Dans un autre genre, il est possible d’assister à la création de Birds on a Wier avec le duo formé par Rosemary Standley et Dom La Nena, qui avaient déjà ravi le public en 2016 lors de leur première apparition. Mais à ces rendez-vous lyriques viennent s’ajouter de nombreux autres, notamment musicaux, avec Gautier Capuçon, Ibrahim MaaloufJean-Paul Gasparian et bien d’autres.

Difficile donc de ne pas se laisser aller aux doux chants des sirènes de cette programmation qui s’annonce à la hauteur de la réputation d’excellence de l’événement.

Plus d’informations sont disponibles sur le site officiel du festival.

En savoir plus

Commentaires

Loading