Yann Beuron annonce ses adieux à la scène

Xl_beuron

Devenu incontournable sur un grand nombre de scènes aussi bien françaises qu'étrangères, Yann Beuron - que nous avions rencontré en 2015 - est aujourd'hui l'un des piliers du paysage lyrique, tout particulièrement pour ses rôles légers, son implication théâtrale, sa projection solaire, ou encore sa diction impeccable. Las, le ténor a fait savoir via son compte Facebook qu'il souhaitait mettre un terme à sa carrière.

Le chanteur annonce en effet : 

"Chers tous,

avant de clôturer mon compte professionnel dans quelques mois, je vous adresse (et à la profession par la même occasion) ce message d’au revoir.
J’ai décidé de mettre un terme à mon métier de chanteur lyrique (sans renoncer bien sûr à mon activité d'intervenant dans le cadre des Masterclasses, ce que j'adore partager) et de profiter de la vie différemment. A presque 52 ans, je sens que c'est le moment pour moi de passer la main.
(...)
J’ai commencé à vivre professionellement de ce métier en 1989. Je chantais alors comme choriste à l’opéra de Rennes (et accessoirement comme baryton). 32 années à parcourir la planète en chantant, bien des questions sur cet art complexe et exigeant resteront en suspend et c’est tant mieux. On en a jamais fait le tour.
Cela a été un grand privilège pour moi d’interpréter et de servir notre musique à travers le monde, une joie sans cesse renouvelée. C’est un joyau. Chérissez la ainsi que nos artistes, je tire ma révérence.

Bien à vous, Yann beuron."

Il explique ainsi qu'il poursuivra ses Masterclasses, mais aussi que la création du Soulier de Satin à l'Opéra de Paris en principe prévue la saison prochaine, d'après l'oeuvre de Paul Claudel, sera donc sa dernière apparition scénique et que Don Pélage sera son dernier rôle. Une annonce qui a déjà engendré de nombreuses réactions nostalgiques, beaucoup ayant eu le plaisir d'être marqué par l'une des nombreuses interprétations de l'artiste au cours des trois dernières décennies. C'est probablement le cas du public ayant assisté à son Fridolin XXIV dans Le Roi Carotte à Lyon en 2015-2016 et 2019-2020, ou à Lille en 2018, ou encore son Barbe-Bleue de 2019, ses rôles dans Les Contes d'Hoffmann à Paris en 2016, dans Pinocchio à Aix-en-Provence en 2017, sa participation à la création d'Au Monde, ou son Lucinius à La Monnaie dans La Vestale en 2015 ou encore son implication théâtrale dans la Dame Blanche, en février dernier, avant que les maisons d'opéra ne se confinent. On le retrouvera également au disque, dans un prochain album réunissant des mélodies de Mel Bonis, accompagné au piano par David Zobel. 

La création mondiale du Soulier de Satin sera donc un événement d'autant plus attendu, et l'on ne peut que souhaiter à Yann Beuron tout le bonheur possible pour cette fin de carrière, et la nouvelle vie qui l'attend.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading