Saison 2022-2023 : une belle aventure pour le Théâtre du Capitole de Toulouse

Xl_capitole_de_toulouse_2022_2023

Cette saison 2022-2023 sera particulière pour le Théâtre du Capitole de Toulouse, puisqu’il s’agira de sa première saison sous le label « Opéra national en région ». La programmation comptera huit opéras, entre chefs-d’œuvre piliers de la maison, d’autres qui feront leur entrée au répertoire, et une création, le tout ponctué par diverses prises de rôle.

C’est par une nouvelle production et une entrée au répertoire de Rusalka que s’ouvrira la saison, dans une mise en scène de Stefano Poda et dirigée par Frank Beermann. Anita Hartig y interprètera sa première Rusalka face à la princesse étrangère de Béatrice Uria-Monzon, au Vodnik d’Aleksei Osaev et à la Jezibaba de Janina Baechle. Puis suivra en fin d’année La Bohème, là aussi dans une nouvelle production cette fois-ci signée Renaud Doucet, avec une double distribution qui verra Vannina Santoni et Anaïs Constans se partager le rôle de Mimi, Kévin Amiel et Azer Zada celui de Rodolfo, Marie Perbost et Andrea Soare celui de Musetta, ou encore Mikhail Timoshenko et Jérôme Boutillier celui de Marcello. En février, le public pourra assister à la création mondiale de Dafne de Wolfgang Mitterer, un opéra madrigalesque sous la baguette de Geoffroy Jourdaind’après une pastorale sur Les Métamorphoses de Heinrich Schütz.

Autre nouvelle production et entrée au répertoire, celle du Viol de Lucrèce mis en scène par Anne Delbée, qui devait à l’origine être créée en novembre 2020. Agnieszka Rehlis tiendra le rôle-titre comme prévu il y a deux ans, de même que Duncan Rock avec le rôle de Tarquin ou encore Cyrille Dubois et Marie-Laure Garnier dans les rôles des deux chœurs. Le Mefistofele de Boito succèdera à cette production en juin et juillet pour clore la saison lyrique avec une ultime nouvelle production et également entrée au répertoire. Jean-Louis Grinda signera la mise en scène de cette œuvre, qu’il avait déjà signée à Orange en 2018. Nicolas Courjal devrait être impressionnant dans le rôle-titre, tandis que Jean-François Borras interprètera Faust, et que Chiara Isotton, Béatrice Uria-Monzon, Marie-Ange Todorovitch et Andres Sulbaran complèteront la distribution.

Outre ces nombreuses nouveautés, la saison proposera également trois reprises. Tout d’abord en janvier, Les Noces de Figaro par Marco Arturo Marelli, que nous avions vues en 2016. Hervé Niquet dirigera pour la première fois l’Orchestre de la maison, ainsi qu’un plateau vocal composé de Michael Nagy (Comte Almaviva), Anaïs Constans (Susanna), Julien Véronèse (Figaro) ou encore Karine Deshayes pour sa première Comtesse Almaviva. Ensuite, mars verra le retour du Tristan et Isolde de Nicolas Joël qui offrira des prises de rôle à l’ensemble du plateau : Sophie Koch et Nikolai Schukoff interprèteront ainsi les héros éponymes, Matthias Goerne, le roi Marc, ou encore Anaïk Morel, Brangäne. Enfin, avril reverra La Traviata imaginée par Pierre Rambert en 2018, et dont nous rendions compte alors. Sous la baguette de Michele Spotti, Violetta, Alfredo et Giorgio Germont feront l’objet d’une double distribution avec Claudia Pavone et Rosa Feola, Amitai Pati et Julien Dran, ainsi que Dario Solari et Jean-François Lapointe.

Comme chaque année, de nombreux autres spectacles viendront s’ajouter à ces productions, dont divers récitals qui permettront d’entendre Ramon Vargas, Violeta Urmana, Pavol Breslik, Matthias Goerne, Nina Stemme et Stéphane Degout.

Plus d’informations ainsi que la présentation de saison ce soir à 19h sont disponibles sur le site officiel du Théâtre du Capitole de Toulouse.

Elodie Martinez

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading