Gustavo Dudamel nouveau directeur musical de l'Opéra de Paris

Xl_gustavo_dudamel-opera_national_paris-c-julien_mignot-onp2

On l'évoquait récemment, l'Opéra de Paris tenait ce matin une conférence de presse afin de dévoiler le nom de son prochain directeur musical. Et comme la rumeur le laissait entendre, c’est bien le jeune chef vénézuélien Gustavo Dudamel qui prendra la direction musicale de la maison parisienne à compter du 1er août 2021, et pour les six prochaines saisons. A 40 ans seulement, il trouve ainsi un port d’attache européen et pourra insuffler le dynamisme, le charisme et le naturel qui le caractérisent. Il faut dire que le chef  consacré le mois dernier par un troisième Grammy Award – a déjà derrière lui une carrière impressionnante.

Issu d’une famille où la musique a toute sa place (son père est tromboniste et sa mère est professeur de chant), le jeune garçon parvient à déchiffrer la partition de la Cinquième symphonie de Beethoven à 6 ans seulement. Quatre ans plus tard, il s’initie au violon dans le cadre du programme d'éducation musicale El Sistema. Ce programme – financé notamment par des fonds publics – permet une intégration sociale de jeunes défavorisés par le biais d’une méthode d'apprentissage alternative de la musique. Issu de ce projet pédagogique porteur d'intégration et d'ouverture, ils portent haut ces valeurs et tient à les poursuivre. C’est pourquoi on ne s’étonne pas de l’annonce de « nombreux projets pédagogiques » et son implication dans ces derniers, ni de sa confirmation de poursuivre sa collaboration avec l’Orchestre symphonique Simón Bolívar qu’il qualifie comme « sa famille », ou encore avec El Sistema.

Alexander Neef a par ailleurs rappelé que cette nomination était « de grande importance » et attendue par tous, y compris au sein de la maison lyrique. Il a également indiqué que Gustavo Dudamel est « porteur d’une vision renouvelée et ouverte de la musique », ajoutant la détermination, l’expressivité et la ferveur comme traits le caractérisant. Une façon d’annoncer que le nouveau directeur musical poursuivra naturellement, et avec la personnalité forte qu’on lui connaît, la politique d’ouverture de l’opéra grâce aussi à son « non-conformisme ». Parmi les autres missions rappelées, la poursuite du travail global avec l’orchestre et le chœur dans la recherche de la quête de l’excellence, son association dans le travail de programmations des prochaines saisons, la direction musicale d’œuvres de toutes les époques – y compris contemporaine –, ou encore la direction lors des tournées de l’orchestre « hors les murs », comme on peut s'y attendre.

Quant à Gustavo Dudamel, l’ouverture de son discours marque son état d’esprit : pour lui, « le premier mot à apprendre dans n’importe quelle langue est « merci » ». A ses remerciements s'ajoute le rappel d’une profonde responsabilité qu’il ressent envers l’art, tout particulièrement dans la période actuelle. Pour lui, « l’art est un droit universel » et « un bien commun », mais aussi un « exercice collectif » qu’il faut apporter à ceux qui en ont besoin. Il souhaite par ailleurs faire de l’Opéra de Paris une véritable plateforme pour l’avenir, sans oublier la ville qui l’entoure : « poursuivre les réussites du passé, tout en regardant vers l’avenir ».

Bien sûr, il a confirmé son désir de diriger des œuvres espagnoles, mais lorsqu’on lui demande quel répertoire il souhaiterait explorer, il répond « tout », montrant son appétit et son insatiable curiosité musicale. Toutefois, Alexander Neef et lui ont déjà accepté d'annoncer que parmi les prochaines productions dirigées par le nouveau directeur musical se trouveront Turandot (dans une nouvelle production), Le Nozze di Figaro, ainsi que des œuvres symphoniques de Charpentier, Mozart, Boulez, Berlioz, etc. Une belle façon d’introduire l’annonce de la saison prochaine, que nous attendons maintenant avec impatience.

Elodie Martinez

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading