A Montpellier, Bacchus annulé, mais Denis & Katya ressuscité

Xl_montpellier_from

Récemment, le Festival Radio France Occitanie Montpellier détaillait son programme estival, incluant notamment une version de concert du très rare Bacchus de Massenet que l’on s’impatientait déjà de découvrir. Las, l’Opéra de Montpellier annonce être contraint d'annuler le concert.

Par voie de communiqué, la maison précise que « l’effectif requis d’orchestre et de chœur (est) impossible à réunir compte tenu des conditions sanitaires actuelles », et le concert annoncé le 26 juillet ne pourra donc finalement pas avoir lieu.

Toutefois, le communiqué de l’Opéra de Montpellier est aussi porteur d'une nouvelle plus réjouissante :  la maison d'opéra s'associe au Festival afin de « poursuivre une collaboration exemplaire qui dure depuis 36 ans ». Faute de Bacchus, le Festival donnera la production de Denis & Katya que l'Opéra de Montpellier avait initialement prévu pour début mai et avait dû annuler (ce devait être une création européenne). La production de l’opéra sera donnée à la place du concert du festival, les 26, 28 et 29 juillet.

Ted Huffman, artiste en résidence à l’Opéra Orchestre Montpellier depuis 2018, et Philip Venables ont collaboré pour la création de cette œuvre, qui a vu le jour en septembre 2019 à l’Opéra de Philadelphie et qui est Lauréat 2019 du Prix Fedora Generali. Le livret relate l'histoire de deux adolescents amoureux, ayant « vécu toute leur existence sur la toile, y déroulant leurs vies, leurs amours ainsi que leurs ultimes instants », en s’inspirant de l’histoire vraie de Katya Vlasova et de Denis Muravyov. Véritables « réincarnations modernes de Roméo et Juliette, ils postent leurs derniers jours interdits sur les médias sociaux, avec pour témoins singuliers un public d’internautes adepte d’images, de clics et de « likes ». À la croisée de la reproduction mot pour mot de leurs messages, de la musique et du théâtre, Denis & Katya explore avec brio la manière dont les histoires de notre époque se forment et sont partagées ; quand bien même elles prendraient parfois l’allure de théories du complot, de fake news à l’ère de l’interconnexion digitale permanente. Un spectacle qui nous invite à interroger nos mentalités d’internautes en regard de la cruauté du quotidien ».

Mise en scène par Ted Huffman, la production sera donc donnée en français à l’Opéra Comédie fin juillet prochain, sans entracte. Elle réunira dans les rôles-titres le baryton Anas  Seguin et la  mezzo-soprano Chloé  Briot. En espérant qu’une autre annulation n’intervienne pas dans les programmations respectives.

Elodie Martinez

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading