Gregory Kunde chantera Otello à Paris (en lieu et place d'Aleksandrs Antonenko)

Xl_otello-paris-2019-alagna-kunde-antonenko

L'Opéra national de Paris donne actuellement Otello, dans la production créée en juin 2011 par Andrei Şerban. Si la mise en scène fait montre « d’une triste platitude » selon notre collègue Alain Duault dans sa chronique, la production présente néanmoins l'intérêt de réunir une superbe distribution : notamment Roberto Alagna dans le rôle-titre (malgré une trachéite le soir de la première) et Aleksandra Kurzak en Desdemona pour les premières représentations, suivis d'Aleksandrs Antonenko et Hibla Gerzmava dans les suivantes (les dates d'avril).

Las, l'Opéra national de Paris fait savoir sur Twitter qu'Aleksandrs Antonenko est contraint de se retirer de la production pour raison de santé, après une première représentation le 1er avril dernier. Il a donc fallu trouver des remplaçants à l'artiste défaillant et ce soir 4 avril, Roberto Alagna reprendra donc son rôle d'Otello pour une représentation supplémentaire. Et pour la dernière représentation, le 7 avril prochain, c'est Gregory Kunde qui endossera le rôle-titre. Il le connait parfaitement pour l'avoir interprété à de multiples reprises, notamment à la Royal Opera House de Londres en 2017 en alternance avec Jonas Kaufmann, ou encore à Peralada en 2015 où il nous avait ébloui. Fait notable, à 65 ans, Gregory Kunde est l'un des grands absents de la scène parisienne, où il ne s'était plus produit depuis une dizaine d'année (dans Louise, de Charpentier) et où on ne l'a quasiment jamais entendu dans ses rôles majeurs. 

La défection d'Aleksandrs Antonenko pour ces deux dernières dates aura au moins ce mérite : permettre de réentendre Roberto Alagna dans le rôle d'Otello qui lui vaut plutôt des éloges critiques et de (presque) « découvrir » Gregory Kunde à l'Opéra de Paris. Pour mémoire, le mois dernier, Aleksandrs Antonenko avait déjà dû annuler sa participation à la production de Samson et Dalila au Met de New York, où il avait déjà été remplacé par le même Gregory Kunde (marquant là aussi le retour du chanteur sur la scène new-yorkaise après plus de dix ans d'absence).

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading