Barbe-Bleue sous les étoiles de Lyon... mais pas seulement !

Xl_lyon_sous_les__toiles

Depuis 10 ans maintenant, l’Opéra de Lyon propose chaque été, en fin de saison, une retransmission gratuite, en plein air et dans plusieurs villes de la région Auvergne-Rhône-Alpes, d’une œuvre donnée généralement en simultanée depuis sa salle. Après La Traviata mise en scène de Klaus Michael Grüber qui avait ouvert le bal en 2009, le public de la région a pu assister ainsi à Porgy and Bess, Così fan tutte imaginé par Adrian Noble, la Carmen d’Olivier Py, La Flûte enchantée, Le Comte Ory de Laurent Pelly, le spectacle chorégraphique et féérique de haut vol Atvakhabar Rhapsodies, L’Enlèvement au Sérail mis en scène par Wajdi Mouawad, le désormais fameux Viva la mamma ! porté par Lorenzo Viotti, Laurent Pelly et Laurent Naouri, et enfin l'année dernière, le Don Giovanni quelque peu obscur et dénué de passion de David Marton.

Heureusement, cette année, la couleur et la bonne humeur devraient être de retour puisque, pour la première fois, Offenbach sera à l’honneur en cette année anniversaire fêtant le bicentenaire de sa naissance. L’Opéra de Lyon programme en effet à partir de vendredi son Barbe-Bleue, une « interprétation ironique et burlesque de la légende » dans laquelle aucune épouse ne meurt mais où Barbe-Bleue est mené par le bout du nez. En effet, selon le résumé du site de l'Opéra, « quand Barbe-Bleue perd sa cinquième épouse, la turbulente Boulotte est tirée au sort pour être la suivante. Mais Barbe-Bleue tombe amoureux d'Hermia – qui aime le berger Saphir – et se lasse vite de Boulotte. Il demande à son alchimiste de lui concocter un philtre "anti-épouse". Mais comme les autres fois, il ne s'agit que d'un somnifère et Boulotte réveille les cinq "épouses défuntes". Elles réapparaissent déguisées en tziganes et font éclater la vérité ».

Afin de mettre en scène cette fable revisitée par Offenbach, la maison lyonnaise a fait appel à Laurent Pelly qui a déjà marqué d’une pierre blanche les esprits du public in loco avec notamment La Vie parisienne et Le Roi Carotte, ce dernier ayant même remporté le prix de la meilleure redécouverte aux International Opera Awards de 2016. Autant dire que le metteur en scène a déjà su prouver son talent dans la lecture des œuvres du compositeur, et laisse présager une production sachant retransmettre la poésie et la festivité de la partition et du livret. Quant à la direction musicale, elle sera assurée par Michele Spotti tandis que Yann Beuron, grand habitué du répertoire et déjà connu à Lyon, tiendra le rôle-titre face à la Boulotte d'Héloïse Mas.

Enfin, ainsi que le rappelle Serge Dorny dans son édito : « en dix années, ces soirées ont offert à beaucoup l’émotion d’un grand spectacle et d’une première rencontre avec l’opéra. Je suis convaincu qu’une fois encore, la magie de la technologie nous permettra de relayer celle du théâtre et de la musique, et de rassembler plusieurs milliers de spectateurs de toutes générations et de toutes origines en Auvergne-Rhône-Alpes ».

Rendez-vous donc le samedi 29 juin à 21h45, non seulement au Théâtre Antique de Fourvières (dans le cadre du festival des Nuits de Fourvière) où la manifestation s’est déplacée après avoir été d’abord donnée Place des Terreux et Place Bellecour durant les premières années, mais aussi dans douze autres villes de la région pour un moment de partage et de connivence comme seul Offenbach en a le secret.

Liste des villes participantes :

AURILLAC (15) - Cinéma le Cristal
CHAMONIX MONT-BLANC (74) - Parc Couttet
CLERMONT-FERRAND (63) - Ciné Capitole
CUSSET (03) - Place Victor Hugo
FLEURIE (69) - Parc de la Mairie
ISSOIRE (63) - Ciné Modern
LABEAUME (07) - Labeaume en musiques, Théâtre de Verdure
LE CHEYLARD (07) - Château de la Chèze
LYON (69) - Les Nuits de Fourvière, Théâtre Antique
MONTÉLIMAR (26) - Place de Provence 
SAINT-QUENTIN-FALLAVIER (38) - Espace culturel George Sand
THONON-LES-BAINS (74) - Plage Municipale
USSON-EN-FOREZ (42) - Cinéma le Quai des Arts

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading