Une saison 2022-2023 éclectique à l'Opéra de Cologne

Xl_cologne_2022_2023

De nombreuses maisons ont déjà annoncé leur saison 2022-2023, mais le bal des annonces n’en est pas pour autant terminé. L’Opéra de Cologne par exemple vient à son tour de lever le voile sur ce qui attend son public à partir de septembre prochain. Une saison alléchante, centrée sur une gamme de grands opéras servis par des équipes artistiques et des chanteurs établis et reconnus, jeunes, émergents et internationaux. Cette saison sera par ailleurs la première pour Hein Mulders en tant que nouvel intendant de l’Opéra aux côtés du directeur musical François-Xavier Roth.

La saison 2022-2023 sera marquée par de nombreuses nouvelles productions, dont la première ouvrira la saison en grande pompe puisqu’il s’agit des Troyens de Berlioz, dirigée par François-Xavier Roth qui poursuivra ainsi son cycle Berlioz après Béatrice et Bénédict en 2021-2022 et Benvenuto Cellini en 2015-2016. Johannes Erath, habitué des lieux, sera chargé de la mise en scène, et l’on pourra notamment entendre Isabelle Druet (Cassandre), Enea Scala et Mirko Roschkowski (Enée) ou Veronica Simeoni (Didon).

En coproduction avec l’Opéra Comique où nous l’avons vue en 2017, Miranda arrivera finalement à Cologne dans la mise en scène de Katie Mitchell après avoir été reportée à cause de la pandémie en 2019-2020. Sous la baguette de George Petrou, Adriana Bastidas-Gamboa interprètera le rôle-titre face notamment à Alastair Miles. Plus tard, c’est une autre nouvelle production qui créera l’événement avec le diptyque Der Zwerg (Le Nain) de Zemlinsky et le ballet Petrouchka qui commémorera le centenaire de la création de l’œuvre, dans une mise en scène signée par Paul-Georg Dittrich.

Nous poursuivons la découverte des nouvelles productions avec La Cenerentola, donnée pour les Fêtes de fin d’année dans une mise en scène de Cecilia Ligorio et dirigée par Matteo Beltrami. Le public pourra y retrouver à nouveau Adriana Bastidas-Gamboa qui partagera le rôle d’Angelina avec Anna Alàs i Jové. Suivra le plaisir traditionnel du Divertissementchen annuel des hommes de la chorale Cäcilia Wolkenburg, qui honore cette saison la fondation du carnaval de Cologne, puis la Luisa Miller créé au Festival de Glyndebourne en 2021, dans la mise en scène de Christof Loy.

Après Tannhäuser (2017-2018) et Tristan und Isolde (2019-2020), François-Xavier Roth – qui partagera la place avec Christoph Altstaedt – poursuivra son travail wagnérien avec Le Vaisseau fantôme imaginé par Benjamin Lazar. Karl-Heinz Lehner et Lucas Singer interprèteront Daland, face aux Senta d’Ingela Brimberg et Meagan Miller.

Autre moment marquant de cette saison, la création mondiale de La Bête dans la jungle, un opéra de chambre inspiré de l’œuvre éponyme de Henry James, sur une musique d’Arnaud Petit et un livret de Jean Pavans. Frederic Wake-Walker signera la mise en scène et « conçoit cette première mondiale comme une soirée ouverte de théâtre musical dans laquelle s'estompent les frontières entre réalité et fiction, scène et public ».

La dernière nouvelle production de la saison sera le Giulio Cesare de Haendel signé par Vincent Boussard et dirigé par le spécialiste du baroque Rubén Dubrovsky. Raffaele Pe y tiendra le rôle-titre face au Curio de SungJun Cho, la Cornelia d’Adriana Bastidas-Gamboa, le Sesto d’Anna Lucia Richter ou encore la Cleopatra de Giulia Montanari.

A cela s’ajouteront des reprises telles que L’Enlèvement au sérail créé cette saison, la Turandot imaginée par Lydia Steier avec Astrik Khanamiryan dans le rôle-titre, La Bohème et La Flûte enchantée, signées toutes deux par Michael Hampe, ou enfin la Lucia di Lammermoor d’Eva-Maria Höckmayr qui viendra clore la saison.

Plus d’informations et les détails de la programmation sont disponibles sur le site officiel de l’Opéra.

Elodie Martinez

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading