Une saison 2022-2023 de « différents regards » à l'Opéra Royal de Wallonie-Liège

Xl_opera-royal-wallonie-liege-saison-2022-2023

Les quelques derniers mois n’ont pas été de tout repos à l’Opéra Royal Wallonie-Liège : d’abord la disparition soudaine de son emblématique directeur général et artistique Stefano Mazzonis di Pralafera début 2021, puis la nomination de son successeur Stefano Pace (dans un contexte qui s’est parfois révélé houleux), puis le départ de la cheffe Speranza Scappucci qui a fait le choix de ne pas renouveler son mandat de directrice musicale de la maison wallonne, pour finalement laisser la place à Giampaolo Bisanti qui lui succède.

Dans ce contexte de transition, l’Opéra Royal de Wallonie-Liège dévoile une saison 2022-2023 « De différents regards », faisant écho à ses différents inspirateurs : la précédente direction en avait posé les bases, la nouvelle l’affine et y ajoute une touche qui « annonce les orientations artistiques à venir » – pour ses prochaines saisons, Stefano Pace évoque notamment toujours des ouvrages italiens et français, mais aussi des oeuvres de Wagner, Dvořák, Janáček ou Korngold. Dans les années futures seront également proposés au moins tous les cinq ans des incontournables du répertoire (La TraviataLa Flûte enchantéeCarmenRigoletto) afin de ne jamais perdre le renouvellement de générations dans le public. La maison wallonne s’attache à associer aussi « les multiples regards de chacune et chacun de ses collaborateurs » comme pour mieux leur rendre hommage et les mettre à l'honneur dans le cadre de la nouvelle identité graphique de la maison (le site officiel de l'Opéra a fait peau neuve et utilise notamment des photos de ses collaborateurs).

La visibilité des jeunes talents est également la raison d'être de la deuxième édition du Concours International de Chefs d'Orchestre d'Opéra (la première ayant récompensé en 2017 Pierre Dumoussaud et Michele Spotti), qui se tiendra en août prochain.

Entre continuité et renouvellement

On découvre ainsi une saison 2022-2023 qui s’inscrit dans la continuité des habitudes de l’Opéra Royal de Wallonie-Liège (une place significative laissée au grand répertoire italien, de Verdi à Rossini ou Bellini), tout en faisant montre d’une volonté de renouvellement en programmant aussi des opéras qui n’ont encore jamais été donnés sur la scène wallonne (Il Turco in Italia en octobre prochain ou le rare Alzira de Verdi en novembre, dirigé par Giampaolo Bisanti avec Francesca Dotto dans le rôle-titre), ou encore des œuvres qui n’y ont plus été vues depuis parfois des années – une nouvelle production de Lakmé, dont la dernière représentation à Liège date de 28 ans, ici emmenée par le pétillant Frédéric Chaslin dans la fosse, et notamment Jodie Devos et Marion Lebègue sur scène aux côtés de Philippe Talbot.

Neuf opéras mis en scène

Au total, ce sont neuf opéras mis en scène qui seront donnés durant la saison 2022-2023 de l’Opéra Royal Wallonie-Liège, en plus d’opéras en version de concert et de plusieurs récitals d’artistes internationaux.

Parmi les plus notables, mentionnons par exemple l’incontournable La Vie parisienne en décembre prochain (qui nous avait emballés il y a quelques mois), mise en scène par Christian Lacroix et réunissant une solide distribution emmenée par Anne-Catherine Gillet, suivie de La Sonnambula en janvier 2023 avec Jessica Pratt et René Barbera ou encore Adriana Lecouvreur de Francesco Cilea avec Anna Pirozzi.

Moins fréquents, l’Hamlet d’Ambroise Thomas se dévoilera (dans la brillante mise en scène de Cyril Teste) sous les traits de Lionel Lhote dans le rôle-titre aux côtés de l’Ophélie de Jodie Devos ou de Béatrice Uria-Monzon. En mai 2023, I Lombardi alla Prima Crociata de Verdi sera dirigé par Daniel Oren avec notamment Ramón Vargas sur scène. Et la saison s'achèvera en juin avec Dialogues des Carmélites, dirigé par Speranza Scappucci et mis en scène par Marie Lambert-Le Bihan, avec sur scène Alexandra Marcellier en Blanche de la Force ou Eva-Maria Westbroek.

Et quatre concerts de solistes

L’Opéra Royal de Wallonie-Liège y ajoute quatre concerts de solistes accompagnés par l’orchestre de la maison : Plácido Domingo et Davinia Rodríguez le 5 novembre prochain, puis Ermonela Jaho en mars 2023, suivi d’un récital de Marina Rebeka en juin. La scène wallonne y ajoute une version de concert de La Clémence de Titus avec Cecilia Bartoli et John Osborn accompagnés par Les Musiciens du Prince.

Et comme c’est aujourd’hui qu’il faut commencer à sensibiliser musicalement les spectateurs de demain avec des productions conséquentes (Stefano Pace estime qu’être « attentif au jeune public, ce n'est pas faire des choses à bas coût »), l’Opéra Royal de Wallonie-Liège reprend aussi L’Histoire (en)chantée de Lakmé, une adaptation libre de l’opéra de Léo Delibes par Marie Neyrinck destinée au jeune public (sous forme d’opéra participatif, dès cinq ans), mais aussi une nouvelle production de L’Île de Tulipatan de Jacques Offenbach, pour tous les publics à partir de six ans.

Le détail de la saison 2022-23 de l’Opéra Royal de Wallonie-Liège est disponible sur le site officiel de la maison wallonne, et la billetterie est d’ores et déjà ouverte en ligne également. 

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading