Le premier concours international de chefs d'orchestre d'opéra se clôt par un ex-aequo

Xl_concours_li_ge_2

Ainsi que nous vous l'annoncions vendredi dernier, le premier concours international de chefs d'orchestre d'opéra qui se tenait à l'Opéra Royal Wallonie-Liège, se clôturait samedi dernier dans une ultime épreuve au cours de laquelle les trois finalistes Michele Spotti, Pierre Dumoussaud et Antoine Glatard se sont affrontés.

Surprise toutefois pour la première édition de ce concours prometteur qui a permis de mettre en lumière le métier de chef d'orchestre souvent oublié des compétitions : après délibération, le jury (dont on détaillait la composition précédemment) a décidé d'attribuer le deuxième prix ex-aequo aux maestros Michele Spotti et Pierre Dumoussaud, et le troisième prix à Antoine Glatard, n'attribuant finalement le Premier Prix à aucun des trois finalistes. La remise s'est faite en présence d'Alda Greoli, Ministre de la Culture et de l’Enfance de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

On apprend ainsi à connaitre Michele Spotti, né à Cesano Maderno (Monza) en 1993 (il n'a que 24 ans), et qui a débuté l'étude du violon dès son plus jeune âge, notamment aux côtés de Luigi Azzolini, Claudio Pavolini et Armando Burattin (premier Alto au Teatro alla Scala de Milan), ainsi que le piano avec Kayoko Shuto et la composition avec Pippo Molino. Il n'en est pas à son coup d'essai en matière de concours puisqu'il est déjà lauréat du concours "Carlo Vidusso" à Milan, ainsi que du 12e Concours international de Kawaii à Varallo (Piémont, Italie). Mais il découvre surtout la direction d'orchestre avec Daniele Agiman et est nommé chef principal de l'Orchestre Conservatoire Lycée de Milan. En 2015, il a été sélectionné par l'orchestre de la Region Piedmon en tant que jeune talent afin de diriger La Fille du Régiment et a égélement été choisi afin de participer à la prochaine Yehudi Menhuin Academy avec Nëme Jarvi, Leonid Grin et Gennady Rozhdestvensky.

De son côté, Pierre Dumoussaud pratique le basson et a fondé l’Ensemble Furians en 2010 à seulement 20 ans. Il est formé au Pôle Supérieur de Paris (PSPBB) par Nicolas Brochot avant d'intégrer la classe de Zsolt Nagy au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il a notamment co-dirigé la Symphonie n°4 de Charles Ives au Festival de Lucerne, est remarqué par Marc Minkowski et devient son assistant, tout d'abord pour l'enregistrement des Symphonies de Schubert à Vienne par Les Musiciens du Louvre, puis pour Alceste à l'Opéra Garnier et Don Giovanni au Festival d'Aix-en-Provence, cette fois-ci avec le London Symphony Orchestra. Il est également l'assistant de Patrick Davin auprès de l'Orchestre national de Montpellier pour Le Roi d'Ys et travaille aux côtés de Pierre Cao au sein de l'académie d'orchestre « Régis Pasquier ». Pierre Dumoussaud dirige par ailleurs la création de El Nafas de Tarik Benouarka à l'Opéra d'Alger. Dernièrement, il a remplacé Alain Lombard, alors souffrant, pour deux représentations de Don Carlo à Bordeaux (lire notre chronique) où il a aussi dirigé Le Tour d’écrou et Les tréteaux de Maître Pierre et où il dirigera pour la première fois Lucia di Lammermoor la saison prochaine dans la mise en scène de Francesco Micheli.

Une belle victoire franco-italienne que se partagent donc ces deux jeunes chefs tanlentueux. La deuxième édition de concours international de chefs d'orchestre d'opéra est prévue pour 2020. 

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading