Une nouvelle Yende inscrit son nom dans l'histoire du Concours international Bellini

Xl_46491983_2396080247086623_5780381877055520768_o

Samedi se tenait à Vendôme la huitième édition du Concours international de Bel Canto Vincenzo Bellini créé en 2010 par le maestro Marco Guidarini et Youra Nymoff-Simonetti. Cette première édition avait alors révélé la soprano Pretty Yende que l’on ne présente plus aujourd’hui, comme nous le rappelions en 2016. Huit ans plus tard, le nom de Yende s’inscrit à nouveau dans l’histoire du concours, mais il s’agit cette fois-ci de Nombulelo Yende, la sœur de Pretty qui a exprimé toute sa fierté sur les réseaux sociaux face au talent de sa sœur, nouvelle lauréate du concours (qui prend ainsi la suite de Marie Lys).

Parmi les douze candidats sélectionnés, aucun ne représentait la France et il faut bien avouer que les sopranos étaient en force avec sept représentantes sur dix candidats, expliquant peut-être que le Prix spécial Voix Masculine n’ait pas été décerné, de même que le Prix Spécial Mady Mesplé Meilleure interprétation d'un Air en français.

Malgré cela, la mezzo-soprano Paola Mazzoli (que nous avions entendue en 2016 à Metz) et le baryton Hernan Vuga figurent parmi les finalistes. Sans grande surprise toutefois, l’ensemble des prix spéciaux est décerné à des sopranos : Laura Pisani pour le Prix Spécial Voix féminine, Arianna Cimolin pour le Prix Spécial de la Ville de Vendôme, Sara Bañeras (qui nous avait éblouis en janvier 2018 lors d’une masterclass) pour le Prix Spécial  New Year Music Festival in Gstaad, et bien sûr Nombulelo Yende qui cumule le Prix Spécial du Public et le 1er Grand Prix Vincenzo Bellini 2018. Cette dernière remporte ainsi sa première compétition vocale internationale, et bien qu’elle soit encore relativement peu connue dans l’Hexagone, il semblerait qu’elle suive les traces de sa sœur.

Ces prix ont été décernés par un jury présidé par le chef d’orchestre et co-fondateur du concours, Marco Guidarini. Il réunissait la mezzo-soprano Viorica Cortez, le Président de Warner Music Group/Erato, Alain Lanceron, le Rédacteur en chef d’Opéra Magazine, Richard Martet, le Directeur artistique du Teatro del Giglio di Lucca, Aldo Tarabella, et le Directeur artistique de l'Opéra d'Ancona Jesi & de la Fondation Pergolesi Spontini, Vincenzo de Vivo.

Plus d'informations sont disponibles sur le site officiel du concours.

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading