Marie Lys, lauréate de la 7ème édition du Concours Bellini

Xl_59fd1cf6479a450b878b4642

Créé en 2010 par le maestro Marco Guidarini et Youra Nymoff-Simonetti, le Concours international de Belcanto Vincenzo Bellini a rapidement acquis une solide notoriété. Nous étions d’ailleurs déjà revenu sur ce concours l’an passé après sa final à Marseille au début du mois de décembre (lire notre actualité d’alors).

​Après Pretty Yende, Anna Kasyan ou Roberta Mantegna en 2016, c’est au tour de la jeune soprano suisse Marie Lys d’être officiellement déclarée lauréate de ce prestigieux concours samedi dernier 4 novembre à Vendôme par un jury composé de présidents : Alain Lanceron (président de Warner Music Group/Erato), Viorica Cortez (Mezzo-Soprano), Richard Martet (rédacteur en chef d'Opéra Magazine), Frédérique Gerbelle (directrice de Céleste Productions "Les Grandes Voix, les Grands Solistes") et Vincenzo de Vivo (directeur artistique de l'Opéra d'Ancona Jesi & de la Fondation Pergolesi Spontini).

Marie Lys a obtenu un Bachelor en musique à la Haute école de musique de Lausanne avec un Prix pour le meilleur récital, puis a étudié au Royal College of Music de Londres où elle a obtenu son Master avec Distinction en 2014 avant de rejoindre l'International Opera School de la même école sous l'enseignement d'Amanda Roocroft. Elle a terminé ses études en 2016 seulement avec un Diplôme d'Artiste en Opéra et étudie auprès de Rachel Bersier à Neyruz (en Suisse).

Elle a déjà interprété divers rôles sur scène : d'Adelaide (Lotario) au Festival Handel de Göttingen, Dalinda (Ariodante) au Festival Handel de Londres, Asteria (Tamerlano) au Buxton Festival, Adele (Die Fledermaus) mise en scène par John Copley, la Reine de la nuit (La Flûte enchantée) ou Clara (La Vie Parisienne) au RCM International Opera School, Eurilla (Orlando Paladino) à l'Opéra de Fribourg, Galatea (Acis and Galatea) avec Opéra Louise, Nanetta (Falstaff) à Woodhouse Opera, et Lauretta (Gianni Schicchi) au Festival Les Azuriales. Elle a également interprété le rôle de Mina en 2011 dans la première mondiale de Dracula ou la Symphonie Inachevée de Thierry Besançon et s’est déjà produite au Wigmore Hall, à Buckingham Palace et à Kings Place (Londres), aux opéras de Lausanne, de Vichy et d’Avignon, au Dôme de Pise, au Centro Cultural de Belém (Lisbonne), au Tokyo International Forum et au Yomiuri Otemachi Hall (Tokyo).

Forte de cette expérience, elle a déjà remporté en 2016 le premier prix au concours Lies Askonas, le Deuxième Prix au concours Joan Chissell Schumann prize for voice and piano, ainsi que le prix du public au Concours Handel à Londres. L'année précédente, elle avait remporté le premier prix au concours Göttinger Reihe Historischer Musik avec l'ensemble Abchordis (qu'elle a co-fondé en 2011). Un premier enregistrement est d’ailleurs disponible avec cet ensemble sous le titre de Stabat Mater chez Sony DHM. Elle a également fondé le Duo Dalma avec son partenaire, le pianiste João Araújo.

Palmarès 2017 :

Prix Spécial  Voix féminine (ex-aequo) : Ludmilla BAUERFELDT, Soprano (Brésil) & Medea DE ANNA, Soprano (Italie)
Prix Spécial Mady MESPLE Meilleure interprétation d'un Air en Français : Santiago MARTINEZ, Ténor (Argentine)
Prix Spécial  New Year Music Festival in Gstaad : Ester PAVLU, Mezzo-Soprano (République Tchèque)

Finalistes :

Olivier DEJEAN, Basse (France)
Jing Xing TAN, Ténor (Chine)
Benjamin WOH, Ténor (France)

Liste des candidats :

Sara BAÑERAS, Soprano (Espagne)
Ludmilla BAUERFELDT, Soprano (Brésil)
Sabrina COLOMB, Soprano (France)
Medea De ANNA, Soprano (Italie)
Olivier DEJEAN, Basse (France)
Marie LYS, Soprano (Suisse).
Santiago MARTINEZ, Ténor (Argentine)
Ester PAVLU, Mezzo-Soprano (République Tchèque)
Anne-Marie SHERIDAN, Soprano (Irlande)
Jing Xing TAN, Ténor (Chine)
Benjamin WOH, Ténor (France)

| Imprimer

En savoir plus

Commentaires

Loading